Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle de pèlerinage Saint-Wendelin

Dossier IA67009234 réalisé en 2000

Fiche

Œuvres contenues

Précision dénomination chapelle de pèlerinage
Vocables Saint-Wendelin
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Hochfelden
Adresse Commune : Hochfelden
Adresse : rue des Quatre-Vents
Cadastre : 1982 06

La chapelle abritant un pèlerinage de saint Wendelin apparaît dans les textes en 1360, mais on ne sait rien de l'édifice de cette époque. C'est en 1435 que la chapelle est reconstruite, la date et le nom des commanditaires (ou architectes ?) étant donnés par une inscription gravée sur une dalle encastrée dans le mur sud du choeur : ""Anno.dni.M.CCCC.XXXV.uf. mitwoch.noch.sant.ulrichz.dag.ist diszer.gebu.angevangen.und sint dis die Bumeister mit namen.heinrich von achenheim genant von lutenheim claus schorlin und hans lobel pfleger."". Deux marques de tâcheron sont gravées entre deux lignes de l'inscription. Henri d'Achenheim était échevin de la ville et receveur de la chapelle, Nicolas Schorlin et Jean Lobel, receveurs. Le terme de ""Baumeister"" s'applique non seulement à maître d'oeuvre, mais également à maître d'ouvrage, ce qui s'accorde à leur fonction. La charpente de la nef semble être d'origine (assemblages à mi-bois). Le plafond de la nef fut refait en 1694 (inscription portant les noms de Hans Peter Art, receveur, de son assesseur Hans Fischer et les initiales du curé de Hochfelden, Elias Christophorus Seitz, curé de 1683 à 1698). Une porte située au 1er étage de la tour, vers la nef, est datée 1717. La porte de la sacristie est datée 1732 (avec le nom de Hans Winling), date à laquelle plusieurs autres baies ont été percées dans la nef. Dès le 15e siècle, la chapelle reçut certaines attributions d'une église paroissiale : fonts baptismaux, cimetière ; en effet les seigneurs possédant le château situé à côté de l'église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul ont longtemps essayé de déplacer l'église paroissiale à Saint-Wendelin, sans que cela ne se réalise jamais définitivement. Au 18e siècle, le mobilier de la chapelle fut renouvelé ; lors de la restauration de la chapelle deux autels secondaires encore en place en 1984 ont été déplacés à l'église paroissiale d'Albé (canton de Villé). Le cimetière est désaffecté, mais conserve quelques tombeaux anciens.

Période(s) Principale : 2e quart 15e siècle
Principale : 4e quart 17e siècle
Principale : 1ère moitié 18e siècle
Dates 1435
1694
1717
1732

Sur le mur-pignon antérieur, une tour-porche désaxée à droite. Chaînes d'angle harpées irrégulières. Dans la tour, une porte en arc brisé, à chambranle mouluré en cavet, au sommet en accolade (abîmé). Auvent sur corbeaux remplacé. Un jour au sud (premier niveau). Jours rectangulaires au 2e niveau, baies en arc brisé trilobé au 3e niveau. Cordon mouluré en cavet séparant le 3e du 4e niveau. Baies en arc brisé aux meneaux disparus ; dans les réseaux, quadrilobe au nord, mouchette à l'est (sous le toit de la nef). A gauche de la tour, porte en arc brisé, murée, surmontée de deux corbeaux. Mur nord de la nef : deux baies en plein-cintre superposées, deux baies en arc brisé avec meneau central et une petite baie en arc brisé, murée. Mur sud : une petite baie en arc brisé surmontée d'une baie rectangulaire, deux baies en arc brisé avec meneau de part et d'autre d'une porte en arc segmentaire, à chambranle mouluré et grosses volutes aux congés, une petite baie en arc brisé. Choeur au soubassement appareillé, chanfreiné au sommet ; chaînes d'angle avec trous de pince, fenêtres à deux formes trilobées. Corniche en cavet. Sacristie au nord du choeur : fenêtres en arc segmentaire (est et ouest) ; porte en arc brisé au nord, au chambranle mouluré. A l'intérieur, rez-de-chaussée de la tour autrefois voûté (départs d'ogives moulurées). Porte vers la nef en accolade, à chambranle mouluré avec congés. Au 1er étage, porte vers la nef en plein-cintre, moulurée. Sur le mur est, traces du toit de la 1ère nef, plus étroite. Plafond de la nef lambrissé, avec panneaux entourés de baguettes. Tribune sur poteaux de fonte. Choeur plafonné (lambris) ; dans le mur nord, lavabo avec écoulement extérieur ; porte de la sacristie à chambranle mouluré, avec volutes aux congés. Dans le mur sud une niche. Arc triomphal en arc brisé, chanfreiné.

Murs grès
calcaire
enduit
moellon
Étages 1 vaisseau
Typologies tour porche, baie en arc segmentaire, lambris, chaîne d'angle harpée, baie en plein-cintre, arc brisé, porte en arc brisé, baie en arc brisé, chambranle mouluré
États conservations restauré
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables charpente en bois
Protections inscrit MH, 1982/02/19
Précisions sur la protection

En totalité.

(c) Inventaire général - Scheurer Marie-Philippe - Raimbault Jérôme
Jérôme Raimbault

Chercheur au service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Grand Est (site de Strasbourg).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.