Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château fort (château de plaine)

Dossier IA67009183 réalisé en 2000

Fiche

Précision dénomination château de plaine
Parties constituantes non étudiées cour, fossé
Dénominations château fort
Aire d'étude et canton Hochfelden
Adresse Commune : Mittelhausen
Adresse : 3, 5 rue du Château
Cadastre : 1913 02

Du château primitif attesté au 15e siècle et appartenant à la famille noble de Mittelhausen, il ne reste aujourd'hui que des vestiges comprenant les murs extérieurs d'un logis, flanqué d'une tour d'angle carrée, d'une tour d'angle ronde, deux autres tours d'angle rondes ayant complètement disparu en élévation. C'était un château entouré de fossés remplis d'eau, élevé sur un terrassement (dit "" Wasserburg ""). La parcelle d'origine a été divisée en deux parties, la partie nord comprenant un logis et un corps de passage (daté 1749) formant une propriété, la partie sud comprenant les ruines du château et une cour appartenant à un second propriétaire. Ce château, cité en 1457 (ou du moins sa basse-cour), puis en 1492, appartenait aux Mittelhausen. Après un incendie provoqué par le passage de troupes catholiques en 1610, il passa en 1672 aux Wittersheim. Les ouvertures existant actuellement dans la tour ouest sont apparemment toutes postérieures à la construction d'origine : les meurtrières du rez-de-chaussée ont été agrandies au 16e siècle (?), les fenêtres de l'étage datent du 16e siècle et les portes ont été remaniées plusieurs fois. Cette tour possédait sans doute un second étage qui a été supprimé à une date inconnue ; la charpente actuelle a conservé une panne faîtière datée 1726 (peinte en ocre sur le bois). En 1749, la partie nord de la propriété appartenait à Nicolaus Flach qui fit élever le corps de passage qui existe toujours ; à l'emplacement d'un bâtiment plus ancien, qui aurait été un second château dont il ne subsiste rien, un de ses descendants nommé Melsheimer fit construire une maison en 1827 (d'après l'inscription à côté de la porte : H. Philip Melsheimer/1827). Un pieu en chêne isolé a fait l'objet d'une analyse dendrochronologique qui permet de le dater entre 1190 et 1205, date qui indiquerait une occupation précédente du site qui n'a laissé aucune trace.

Période(s) Principale : 15e siècle , (?)
Principale : 16e siècle
Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1726
1749
1827

Le bâtiment principal (logis) est entièrement en ruines, ne conservant que les murs extérieurs en moellons de calcaire, percés de deux portes au nord et de meurtrières au nord et à l'est. Fossé existant au nord. La porte la plus ancienne, contre la tour carrée, a un chambranle fait de pierres à bosses ; à l'intérieur, crapaudines et emplacement des systèmes de fermeture. Une tour ronde au nord-est ayant conservé son mur extérieur sur une hauteur de quelques mètres a été remontée et couverte d'un toit. La tour rectangulaire au nord-ouest a conservé ses murs et une toiture du 18e siècle (récemment restaurée). Les murs en moellons de calcaire présentent des chaînes d'angle à bossages en grès rose, dont certaines pierres sont très allongées. Le rez-de-chaussée est percé de meurtrières et d'une porte en plein-cintre donnant sur l'intérieur du bâtiment principal (à l'est). Plafond à solives anciennes sur corbeaux de grès. A l'étage, fenêtres rectangulaires à meneaux, avec coussièges intérieurs (restaurés) et une porte actuellement transformée en fenêtre. Les chambranles de ces ouvertures sont en grès rose. Toit à deux croupes, avec lucarnes rampantes. Contre le mur ouest du logis une cave est voûtée en berceau (briques), ses murs ayant été élevés à 1 m au-dessus du sol ; une seconde cave existerait dans le prolongement de celle-ci vers l'est (non fouillée).

Murs grès
bossage
moellon
Étages 1 étage carré
Couvertures croupe
Typologies passage d'entrée, porte en plein-cintre, château de plaine à douves, chaîne d'angle
États conservations mauvais état
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1984/04/03
Précisions sur la protection

Vestiges du château (au numéro 5) y compris les façades et toitures de la tour subsistante (cad. 1960 2 51/15).

(c) Inventaire général - Scheurer Marie-Philippe - Raimbault Jérôme
Jérôme Raimbault

Chercheur au service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Grand Est (site de Strasbourg).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.