Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cimetière de Juifs

Dossier IA00075623 réalisé en 1985

Fiche

Genre de juifs
Parties constituantes non étudiées maison, enclos, lavoir
Dénominations cimetière
Aire d'étude et canton Rosheim
Hydrographies le canal du Rosenmeer
Adresse Commune : Rosenwiller
Lieu-dit : Spiess
Adresse : chemin communal Neuestrasse
Cadastre : 1979 B 280

Création vraisemblable du cimetière au 14e siècle, première mention en 1366 ; en 1747 agrandissement du cimetière : les juifs obtiennent le droit d'ériger des stèles et un lavoir pour la toilette mortuaire, en 1749 première clôture en pierre ; nouvelle extension en 1763 ; le cimetière subit d'importantes déprédations à l'époque de la terreur en 1793 ; la stèle la plus ancienne conservée à ce jour serait celle du martyr de Dachstein datée de 1657 ; le lavoir est remplacé par la maison des morts en 1866 : date hébraïque sur le linteau des portes ; les parties anciennes sont laissées à l'abandon envahies par une végétation inextricable.

Période(s) Principale : 14e siècle , (?)
Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1866, porte la date ; daté par source

Un recensement systématique est irréalisable ; on connaît cependant le dénombrement des tombes : partie 1 origines à 1752 environ 20 rangées 900 tombes ; partie 2 1753 à 1777 16 rangées 770 tombes ; partie 3 1777 à 1883 69 rangées 3500 tombes ; partie 4 1883 à 1970 1300 tombes ; soit des origines jusqu'en 1970 6470 tombes ; 141 monuments sépulcraux ont été répertoriés ; la grande majorité d'entre eux présente inscription et dates en hébreu ; seul 5 pour cent ont une inscription en français ; quelques inscriptions sont illisibles ; l'originalité du cimetière de Rosenwiller réside dans les ornements symboliques des stèles des 18e et 19e siècles ; il s'agit de représentations graphiques très variées de l'astre solaire ; en 1789 première apparition à Rosenwiller du motif de svastika courbé ; on peut voir dans l'utilisation de ces motifs symboliques une influence de la tradition alsacienne ; 17 pour cent des monuments sont ornés d'un symbole solaire, 10 pour cent d'un symbole juif, 9 pour cent d'un symbole autre ou illisible ; au total 36 pour cent des monuments présentent un motif sculpté ou gravé ; sur la grande majorité des stèles l'inscription couvre toute la surface de la pierre.

Murs grès
brique
enduit
pierre de taille
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tuile plate
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans
États conservations mauvais état
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1995/12/07
(c) Inventaire général - Bardout Michèle