Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale de l'Assomption

Dossier IA00122398 réalisé en 1993

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Assomption
Parties constituantes non étudiées enclos, cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Sierentz
Adresse Commune : Landser
Adresse : rue de l' Eglise
Cadastre : 1819 C 276, 277 ; 1982 1 104

Il ne reste aucune trace de l'édifice primitif du milieu du 13e siècle ; cité en 1269, il comportait une nef à 1 vaisseau ; l'église, avec tour et nef à 3 vaisseaux voûtés d'ogives, fut reconstruite, au même emplacement, au début du 15e siècle ; la tour fut modifiée à la fin du 15e siècle : voûtement du rez-de-chaussée, élévations des 2 premiers étages ; à la même époque, on édifia un choeur à l'est du clocher ; la nef plafonnée fut reconstruite sur les mêmes fondations et agrandie dans la 2e moitié du 18e siècle ; le projet, daté de 1773, est de l'architecte Jean-Baptiste Alexandre Chassain ; il signa également le plan d'exécution en février 1774 ; les travaux étaient terminés la même année ; l'ancien choeur fut supprimé, et on l'implanta du côté ouest, selon les plans de l'architecte François Antoine Zeller datés 1775, le projet de Chassain s'avérant sans doute trop onéreux ; la partie supérieure du clocher daté de cette époque ; la nouvelle église fut inaugurée au milieu de l'année 1777 ; la date de 1776 est inscrite sur le fronton de la porte d'entrée et sur une plaque en métal ; une pierre d'angle de la nef, bénie par le curé Zeller, porte la date de 1774 ; le sol en béton de la nef date de 1885 ; les décors peints de la chapelle Sainte-Catherine et du plafond du choeur sont signés H. Ebel et datés de 1892 1893 ; en 1989 1990 fut entreprise la rénovation complète de l'intérieur de l'édifice ; en 1770, une école se situait à l'emplacement du choeur actuel ; mentionnée en 1695, elle fut détruite lors de l'agrandissement de l'église ; un bâtiment (charnier ?) , construit dans l'angle nord du cimetière, servit d'école au début du 19e siècle ; en mauvais état, il fut rasé vers 1830 ; le petit bâtiment qui abritait les statues de l'agonie du Christ (mont des Oliviers) daté du 18e siècle.

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle
Secondaire : 15e siècle
Dates 1774, porte la date, daté par travaux historiques
1776
Auteur(s) Auteur : Chassain Jean-Baptiste Alexandre, architecte, attribution par source, attribution par travaux historiques
Auteur : Zeller François Antoine, architecte

Empattement des murs de la nef et du choeur en pierres de taille avec marques de pose ; les chapelles latérales disposent d'un étage carré desservi par un escalier en vis en bois ; l'accès aux deux étages de la tour est assuré par un escalier droit en bois ; le rez-de-chaussée de la tour est voûté d'ogives.

Murs calcaire
enduit
moellon
moellon sans chaîne en pierre de taille
pierre de taille
Toit tuile plate
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures flèche conique
toit à longs pans
croupe
croupe ronde
Escaliers escalier dans-oeuvre
escalier en vis : escalier en vis
escalier droit : escalier droit
en charpente : en charpente
États conservations restauré
Techniques peinture
sculpture
vitrail
Représentations Prophète Evangéliste saint Arbogast ornement géométrique pot à feu ange ornement végétal rose
Précision représentations

sujet : ornements sculptés en bas relief en plâtre, pot à feu, couronne de laurier, palme, blé, anges dans nuages, support : adoucissement du plafond de la nef et du choeur ; sujet : peinture d'angelots, roses, ornements géométriques, support : plafond et murs de la chapelle sainte Catherine ; sujet : médaillons peints : prophètes, évangélistes, Saint-Grégoire, saint Arbogast, support : adoucissement du plafond du choeur ; sujet : motifs végétaux, support : voûte du rez-de-chaussée de la tour

Statut de la propriété propriété publique
(c) Inventaire général - Poinsot Gilbert