Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Hilaire

Dossier IA67009019 réalisé en 1999

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Hilaire
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Hochfelden
Adresse Commune : Minversheim
Adresse : rue Haute
Cadastre : 1986 04

L'église Saint-Hilaire a conservé la tour-choeur de la fin du Moyen Age, qui a cependant été remaniée à l'intérieur et surhaussée au début du 20e siècle (ouvertures étroites et ébrasées, dans le mur au-dessus de la sacristie, une fenêtre en arc brisé, murée, visible depuis l'intérieur). La nef qui lui était accolée, orientée est-ouest, a été détruite et remplacée par une nouvelle nef, en 1765, avec l'entrée au nord (date gravée sur le portail d'entrée). La nef fut prolongée d'une travée vers le nord en 1875, d'après un projet de l'architecte Brion. Un nouveau mur-pignon reçut l'ancien portail de 1765 et les oculus qui le surmontent. Entre 1922 et 1925 le mur de soutènement du cimetière fut reconstruit sous la direction de l'architecte A. Molz (l'ancien corps de garde fut détruit) ; la porte d'entrée du cimetière est datée 1934. En 1924 et 1925 le clocher fut rehaussé d'un niveau, en remployant les fenêtres du clocher du dernier niveau, installées au 18e siècle. En 1935 la tribune d'orgue fut surélevée pour laisser plus d'espace au niveau du sol.

Période(s) Principale : Fin du Moyen Age
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1765

Elévation antérieure percée d'un portail à refends, cintré, couvert d'une corniche en arc segmentaire et d'un fronton à niche abritant la statue de saint Hilaire. Au-dessus du portail, deux oculus circulaires. Au sommet du pignon fragment de croix funéraire remployée, datée 1763. Chaînes d'angle harpées régulières. Les façades latérales sont percées de baies en plein-cintre ; à droite, une porte latérale à chambranle mouluré. La tour-choeur, avec chaînes d'angle harpées irrégulières, est percée de jours sur les deux premiers niveaux. Le dernier niveau est percé de baies jumelées, à chambranles moulurés, aux linteaux en arc segmentaire. Toit à quatre pans. A l'intérieur, tribune sur poteaux en fonte, garde-corps ajouré en bois (moderne). Les baies sont surmontées d'angelots en stuc peint ; l'arc triomphal en plein-cintre est surmonté d'un cartouche rocaille, flanqué d'anges placés devant des palmes. A la base de l'arc, urnes avec guirlandes. Choeur plus étroit, plafonné ; une baie à gauche, la sacristie à droite. Le mur sud, derrière le maître-autel est percé d'une baie en plein-cintre, murée sauf dans la partie supérieure pour permettre le passage de la lumière à travers le couronnement du retable. A l'extérieur cette baie est peinte d'une figure de saint Hilaire datant de 1989.

Murs grès
enduit
moellon
Étages 1 vaisseau
Typologies tour choeur, baie en arc segmentaire, portail, chaîne d'angle harpée, baie en plein-cintre, arc triomphal en plein-cintre, chambranle mouluré
Techniques sculpture
décor stuqué
Précision représentations

Angelots et fruits, cartouche rocaille au sommet des baies (fenêtres et arc triomphal).

(c) Inventaire général - Scheurer Marie-Philippe - Raimbault Jérôme
Jérôme Raimbault

Chercheur au service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Grand Est (site de Strasbourg).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.