Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Sébastien

Dossier IA67009205 réalisé en 2000

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Sébastien
Parties constituantes non étudiées cimetière, grotte de Lourdes, croix de cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Hochfelden
Adresse Commune : Schaffhouse-sur-Zorn
Adresse : rue de l' Eglise
Cadastre : 1991 01

De la première église de Schaffhouse, élevée au 11e siècle, il subsiste l'ancienne tour-choeur transformée en tour-porche au 19e siècle. Une nouvelle nef fut construite en 1780 (date inscrite sur la porte latérale), conservant le choeur médiéval. En 1850 la nef fut allongée vers l'ouest, avec l'ajout d'un nouveau choeur occidenté, la tour-choeur devenant une tour-porche. En 1883, la tour fut surhaussée d'un niveau par l'architecte Charles Winkler. Une sacristie fut ajoutée contre le mur nord du choeur en 1910 et des travaux exécutés en 1912-1913 (dates gravées sur la porte latérale de la nef et sur une fenêtre sud de la nef). Le cimetière aurait été fortifié, des traces de tour ayant été repérées aux angles nord-est (à l'emplacement de la grotte de Lourdes) et sud-est. Le mur actuel a été reconstruit.

Période(s) Principale : 11e siècle
Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1780
1850
1883
1910
Auteur(s) Auteur : Winkler Charles, architecte,

L'église est située sur un terre-plein entouré d'un mur, occupé par le cimetière ; un escalier d'accès se trouve à l'est. L'ancienne tour-choeur en maçonnerie comprend un soubassement mouluré et des chaînes droites, elle est ornée de lésènes et d'une frise d'arceaux en plein-cintre sur le 1er niveau. Il est percé d'une porte rectangulaire à l'est (19e siècle) et d'une baie en plein-cintre au sud. Sur le 2e niveau, chaînes harpées, deux jours à l'est et un jour au nord et au sud. Le 3e niveau est percé de baies jumelées en plein-cintre, avec colonnette centrale à tailloir en doucine (colonnette à l'est remplacée). Le 4e niveau (de 1883) est percé de cinq baies jumelées en plein-cintre. A l'intérieur, rez-de-chaussée voûté d'ogives plates, retombant sur des consoles, dont une est sculptée d'un visage humain (au nord-est). Porte vers la nef en arc brisé, chanfreiné (ancien arc triomphal). Au niveau du comble de la nef, une porte en plein-cintre, à chambranle de grès non mouluré, est percée de deux trous permettant la fermeture depuis l'intérieur. Dans les murs, au niveau des jours, trous de boulin ayant conservé des morceaux de bois d'échafaudage. Nef rectangulaire percée de baies en plein-cintre ; à l'est les chaînes d'angle sont encore médiévales avec layures gravées ; au nord, une porte latérale en plein-cintre, avec à l'intérieur, une clé sculptée d'un cartouche rocaille, portant l'inscription : 1780/1912. Arc triomphal en arc surbaissé, orné d'un relief en stuc figurant deux angelots. Choeur avec abside à pans coupés, le pan axial étant aveugle.

Murs grès
enduit
moellon
Étages 1 vaisseau
Typologies tour choeur, porte en plein-cintre, chaîne d'angle harpée, baie en plein-cintre, arc brisé, arc surbaissé, arc triomphal, colonne
Techniques sculpture
décor stuqué
Précision représentations

Une tête humaine sur une console, au rez-de-chaussée de la tour. Relief en stuc peint et doré au sommet de l'arc triomphal, représentant des angelots, avec nuées et gloire.

(c) Inventaire général - Scheurer Marie-Philippe - Raimbault Jérôme
Jérôme Raimbault

Chercheur au service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Grand Est (site de Strasbourg).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.