Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Etablissement de bains, couvent de bénédictines de l'Adoration Perpétuelle du Saint-Sacrement

Dossier IA00075640 réalisé en 1986

Fiche

Œuvres contenues

Genre de bénédictines de l'adoration perpétuelle du Saint-Sacrement
Parties constituantes non étudiées jardin potager, parc, enclos, cour, bâtiment conventuel, chapelle, cimetière, pensionnat, édifices fortifiés, maison, aumônerie, ferme, buffet d'eau, hôtellerie
Dénominations établissement de bains, couvent
Aire d'étude et canton Rosheim
Adresse Commune : Rosheim
Adresse : rue du Couvent
Cadastre : 1829 H 1366 ; 1976 1 102, 103

L'utilisation de la source pour des bains est mentionnée dès le 14e siècle, l'établissement des bains est cité en 1701, en mauvais état en 1751 ; les plans du 19e siècle en donnent la composition d'ensemble avec un grand bâtiment principal contre le rempart de la ville, des travaux sont effectués vers 1850 après l'achat des bains par le docteur Stoltz ; en 1862 les religieuses bénédictines de l'adoration perpétuelle du Saint-Sacrement de saint Nicolas de port, en Lorraine, achètent le bâtiment des bains et l'aménagent, en 1863, ouverture d'un pensionnat de jeunes filles agrandi en 1890 par la construction d'une aile servant de dortoir, le pensionnat est transformé en hôtellerie vers 1945 ; l'aumônerie est construite en 1895 ; en 1897 s'élève la chapelle, durant cette période, aménagement du parc, construction d'un mur d'enclos, démolition du mur d'enceinte, aménagement de l'ancienne tour des fortifications et construction des bâtiments agricoles, daté par travaux historiques.

Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle
Principale : 19e siècle
Dates 1890, daté par travaux historiques
1895
1897

La chapelle aux murs de pierres de taille en petit appareil à l'extérieur et dans le choeur est de plan en croix latine, nef et choeur sont couverts de voûtes d'ogives ; le bâtiment principal comporte un sous-sol et 2 étages carrés desservis par un escalier intérieur du type escalier tournant à retours avec jour ; l'ancienne tour des fortifications ne comporte pas de sous-sol : elle est couverte par un toit en terrasse ; le bâtiment de l'hôtellerie sans sous-sol, se développe sur un étage carré et un étage de comble, l'accès aux étages est assuré par 2 escaliers hors-oeuvre en vis sans jour en pierre et deux escaliers intérieurs en bois à volées droites, seul ce bâtiment est couvert par un toit à longs pans brisés ; la ferme comprend un rez-de-chaussée en pierre et un étage en pan de bois hourdi de brique ; la petite maison qui l'accompagne est en rez-de-chaussée avec murs en pan de bois ; le bâtiment abritant la source est protégé par un toit à 2 versants et croupes ; les murs de l'aumonerie sont faits de moellons de grès enduits avec chaînes d'angles en pierre de taille, ce bâtiment comporte un sous-sol et un étage carré.

Murs grès
bois
brique
bois
pierre
enduit
pierre de taille
petit appareil
moellon
moellon sans chaîne en pierre de taille
pan de bois
pan de bois
Toit tuile mécanique, tuile en écaille, ardoise, ciment amiante en couverture
Étages sous-sol, 1 étage carré, 2 étages carrés, étage de comble, 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures terrasse
toit à longs pans
toit à longs pans brisés
pignon couvert
noue
croupe
Escaliers
escalier tournant à retours avec jour
en charpente

escalier en vis sans jour
en maçonnerie

escalier droit
en charpente
Typologies chaîne d'angle
Techniques sculpture
vitrail
Représentations saint saint Joseph
Précision représentations

sujet : 2 statues de saints non identifiés, support : niches au dessus de la porte d'entrée de la chapelle ; sujet : statue de saint Joseph, support : niche dans l'angle de l'hôtellerie

Statut de la propriété propriété privée
(c) Inventaire général - Poinsot Gilbert