Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hôpital ; maison du sel

Dossier IA67008064 réalisé en 1998

Fiche

Appellations maison du sel
Dénominations hôpital, maison
Aire d'étude et canton Wissembourg
Adresse Commune : Wissembourg
Adresse : 2 place du Marché-aux-Poissons
Cadastre : 1988 29

Un hôpital de la ville est attesté dans le Bruch depuis 1234. L'édifice actuel a été construit, ou peut-être reconstruit, en 1448. L'inscription commémorative, encore bien visible en 1775, fut transcrite alors ; l'inscription actuelle a été refaite en 1905. Elle rapporte (en allemand) : en l'an 1448, le bâtiment supérieur a été fait, ensuite dans la 50e année on a fait la chambre forte (de trésor ?, Dresz kammer) , Hans Ooschmann et Peter Kosgler étaient administrateurs (Pfleger) de l'hôpital et Hans Kolben, receveur (?, Spitalmeister) . La localisation de la chambre forte reste problématique. Benoît de Neuflieu dans sa description de 1775 signale une pièce carrée, voûtée d'ogives avec clé aux armes de la ville. On peut supposer que le toit servait peut-être primitivement de séchoir pour le linge de l'hôpital. Un 2e édifice hospitalier (dit plus tard ambulance) fut construit vers le sud, en 1510 (rue des Bouchers) . En 1526, l'hôpital fut installé dans l'ancien couvent des augustins (en 1553, dans celui des dominicains) . D'après l'étude de B. Weigel, à partir du 16e siècle, l'ancien hôpital est appelé Metzig et Salzhaus. Il servit probablement comme abattoir (Metzig) principal, ou unique, de 1526 à 1550 (date de construction d'un nouvel abattoir) mais continua à servir sporadiquement aux bouchers, jusqu'à la Révolution. La nouvelle affectation, comme magasin à sel (Salzhaus) , est attestée depuis 1578, mais il est probable que dès 1526, la maison servit à stocker du sel au rez-de-chaussée. Le mesureur du sel habitait dans la maison. En cas de besoin, le 1er niveau du comble (?) était utilisé comme salle pour les malades de l'hôpital militaire (ambulance) . En 1777, 1778 et 1790 eurent lieu des restaurations importantes qui concernèrent le mur-pignon nord et la charpente. La maison fut vendue en 1792, par la ville à Henri Rieffenach, à l'exclusion du lanternon (et de sa cloche) qui couronnait le toit. Sébastien Heinrich, qui acquit en 1798 la maison, dut racheter ce lanternon, en 1800, afin de pouvoir le démolir.

Période(s) Principale : 2e quart 15e siècle
Dates 1448

Grande maison en grès crépi comportant un immense toit à 4 niveaux avec grandes lucarnes d'aération. Vers la rue des Bouchers subsistent des fenêtres Renaissance à meneau ; la plupart des autres baies ont été remplacées ou faites lors des travaux de restauration du 18e siècle ; celles du mur ouest, vers la Lauter, sont toutes plus ou moins modernes. Le tympan gothique d'une baie du 15e siècle est conservé, déposé au 1er niveau du comble. Le rez-de-chaussée est remanié mais conserve des éléments médiévaux. La structure actuelle à 4 poteaux centraux, montre que primitivement le rez-de-chaussée et l'étage formaient un espace unique (qui abritait à l'origine la salle des malades). Dans le comble, actuellement aménagé sur 2 niveaux, subsistent des parties de la charpente médiévale, avec assemblages en tiers-bois et queue d'aronde. Une partie du pignon sud, en petit appareil, est visible à l'intérieur.

Murs grès
enduit
petit appareil
Étages 1 étage carré
Typologies assemblage en queue d'aronde, assemblage en tiers-bois, tympan
États conservations restauré
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1998/04/22
(c) Inventaire général - Parent Brigitte - Fritsch Emmanuel
Emmanuel Fritsch

Chercheur au Service de l'Inventaire Général du Patrimoine Culturel, Alsace.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.