Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Instrument de démonstration en acoustique (sirène double de Helmholtz)

Dossier IM67017439 réalisé en 2006

Fiche

Voir

Dénominations instrument de démonstration en acoustique
Aire d'étude et canton Strasbourg
Adresse Commune : Strasbourg
Adresse : 11 rue de l' Université

Né à Koenigsberg en Prusse orientale, Rudolf Koenig s'établit à Paris en 1851. D'abord apprenti chez le célèbre luthier Jean Baptiste Vaillante (1798 - 1875), il le quitta en 1858 pour fonder sa propre entreprise et fabriquer des appareils d'acoustique, 27 quai d´Anjou. Le disque percé de trous tourne à grande vitesse. La rotation du disque est obtenue par un flux d´air prenant appui sur les parois obliques des trous. Ce flux d'air traversant les trous produit un son dont la fréquence, le nombre de vibrations par seconde, est directement relié à la vitesse du disque. Le son est peu harmonieux, trop pur peut-être. En faisant varier la vitesse de rotation du disque, on peut produire des sons de différentes hauteurs. On dispose ainsi d'un moyen d'étudier les propriétés d'un son, que l'on peut comparer à celles d'une corde vibrante ou d'un tuyau d'orgue. La sirène de Helmholtz est dite double, utilisant 2 disques à vitesses variables, et elle est destinée à étudier les battements et les interférences entre tons voisins. Cet appareil a été utilisé longtemps par les physiciens pour des études d'acoustique et par les physiologistes pour mieux comprendre le fonctionnement de l'oreille et de la voix.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Lieu de provenance Édifice ou site : Alsace, Bas-Rhin, Strasbourg, Faculté de médecine, Institut de physiologie
Lieu d'exécution Édifice ou site : France, Ile-de-France, 75, Paris
Auteur(s) Auteur : Rudolph Koenig, Ph. D., fabricant
Auteur : Helmholtz, inventeur

Un socle en acajou avec 3 pieds et une vis calante en laiton porte sur 2 supports en acajou, un portique en laiton maintenant un double système de sirènes. Chaque sirène est constituée d´un boitier cylindrique en laiton verni, dont le fond est percé de trous obliques disposés sur 4 cercles concentriques. Devant ce fond tourne un disque percé de trous identiques mais à oblicité contraire. La sirène supérieure possède 9, 12, 15 et 16 trous. La sirène inférieure en possède 8, 10, 12 et 18. Les disques mobiles des 2 sirènes sont réunis par un axe vertical. Ce dernier, muni d´une vis sans fin entraine un compte-tours protégé d´un côté par une vitre biseautée et portant de l´autre côté une plaque de laiton argentée avec 2 cadrans et aiguilles de Breguet en acier bleui. Le cadran de gauche indique le nombre de tours de la sirène. Celui de droite totalise le nombre de tours du cadran de gauche. Les disques des sirènes sont protégés par des capots semi cylindriques en laiton noirci. Sur les corps cylindrique des sirènes se trouvent 4 tirettes d´obturation des cercles de trous portant des chiffres correspondant au nombre de trous. Sur le dessus du portique une manivelle avec une aiguille et un cadran muet permet de tourner à l´aide d´un engrenage la boite de la sirène supérieure. Les 2 sirènes sont alimentées par 2 tuyaux en caoutchouc branchés sur un raccord en forme de Y en laiton noirci porté par une colonne en laiton et en acajou tourné. Les vis en acier sont bleuies.

Catégories acoustique
Matériaux acajou
laiton
caoutchouc
acier
verre
laiton, argenté
Précision dimensions

h = 44,5 ; la = 45 ; pr = 24,7

Inscriptions & marques numéro d'inventaire, manuscrit, gravé, sur l'oeuvre
graduations, gravé, sur l'oeuvre
inscription concernant le fabricant, gravé, sur l'oeuvre
inscription concernant le lieu d'exécution, gravé, sur l'oeuvre
inscription technique, gravé, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Ancien numéro d´inventaire, manuscrit à l´encre sur une étiquette, gravé sur le socle : 208. ; numéro de l´inventaire Charles Marx, manuscrit au feutre noir sur le dessus de l´appareil : PM 234 ; graduations, gravées sur 2 cadrans : à gauche gradué de 0 à 100 tours, à l´unité et chiffré de 10 en 10, à droite gradué en centaines de tours, de 0 à 25 et chiffré de 5 en 5 ; graduations, gravées sur le cadran à manivelle : 16 graduations muettes ; inscription concernant le fabricant et le lieu d´exécution, gravée sur l´appareil et sur son socle : RUDOLPH KOENIG, A PARIS ; inscription technique, gravée sur les tirettes : sirène supérieure : 9-12-15-16, sirène inférieure : 8-10-12-18.

Précision état de conservation

L'aiguille du cadran gauche est cassée.

Acquis par l´AMUSS en 1987.

Statut de la propriété propriété d'une association

Références documentaires

Bibliographie
  • KOENIG, Rudolph. Catalogue des Appareils d'Acoustique construits par Rudolph Koenig. Paris : 1889.

    p. 15, n° 27, fig. 6
c) Région Alsace, Service de l'inventaire du patrimoine - Université de Strasbourg, Jardin des Sciences - AMUSS - Durupt Annabelle - Rieb Jean-Pierre