Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Jardin de la Maison d'industriel dite Villa Les Glycines

Dossier IA68001420 réalisé en 2008

Fiche

La mise à jour de ce dossier constitué en 2008 lors d'une enquête sur les jardins d'Alsace, consistant à le compléter par des photographies réalisées par Jérôme Raimbault, intervient dans le cadre d'une enquête thématique, menée en 2014 par Jérôme Raimbault et Frank Schwarz, visant à interroger la transformation du paysage des vallées vosgiennes du Haut-Rhin sous l’effet de l’industrialisation.

Appellations Jardin de la Villa Les Glycines
Parties constituantes non étudiées pièce d'eau, bassin
Dénominations jardin
Aire d'étude et canton Guebwiller - Guebwiller
Adresse Commune : Guebwiller
Adresse : 12 route de Soultz
Cadastre : 1826 C 256, 260 à 263 ; 2000 11 57, 61 à 64, 118, 122, 309

En 1886, Édouard de Bary fait réaliser un jardin pour sa nouvelle villa. En 1903, les architectes Virgile (1845-1918) et Adolphe (1870-1944) Sautier livrent les plans d'une balustrade en grès qui vient agrémenter le parc, devant la villa, ménageant ainsi une terrasse. Depuis le rachat du domaine en 1987 et la rénovation de la villa, la société Macif maintient le parc dans un parfait état d'entretien.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates 1886, daté par travaux historiques
1903, daté par source
Auteur(s) Personnalité : de Bary Édouard, commanditaire, attribution par travaux historiques
Auteur : Sautier V. et A. (architecte)

L'aspect du jardin a globalement changé car la surface a certainement été réduite. Actuellement, le terrain est de taille moyenne, environ 70 ares. Il est situé entre la route de Soultz et la rue des Larrons. La villa se trouve au centre de la propriété et le jardin irrégulier s'étend tout autour. En façade de la maison, côté Nord, une terrasse permet l'accès au jardin. De chaque côté, des bosquets ont été plantés pour cadrer la vue sur une pelouse centrale. Le cheminement se fait par une allée partant du portail d'entrée à l'Ouest et contournant la pelouse par l'extrémité Nord. Plus à l'Est, le couvert est plus dense et les plantations d'arbres prennent le dessus. Après avoir contourné la maison, le chemin continue au Sud. Le terrain à l'arrière est plus travaillé : une ancienne fontaine en rocaille avec bassin a été conservée au pied de la maison, entourée d'une balustrade en croisillon de bois. L'aménagement autour de cet élément permet l'accès au bâtiment par des petits sentiers de traverses, légèrement pentus, ornés de plantes de rocailles et d'autres arbustes à fleurs. Plus à l'Ouest en bordure de propriété, des arbres, majoritairement indigènes, forment un petit bois. Une clairière en bordure du couvert et à l'abord du sentier permet le passage de la lumière. Dans cette partie, des arbres fruitiers ont été plantés. L'allée remonte ensuite vers le Sud, dirigeant le visiteur vers la sortie. Dans cette propriété, des arbres sont à remarquer : un faux noyer du Caucase (Pterocarya fraxinifolia) et un Chamaecyparis obtusa à feuillage doré.

Plans jardin irrégulier
Élévations extérieures jardin de niveau
Jardins arbre isolé, pelouse, bosquet

Fermé au public

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Beaudéan Colette - Schwarz Frank
Frank Schwarz

Chercheur spécialisé en patrimoine industriel au Service de l'Inventaire de la Région Grand Est (site de Strasbourg).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Raimbault Jérôme
Jérôme Raimbault

Chercheur à l'Inventaire Général du Patrimoine Culturel-Région Grand Est (site de Strasbourg).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.