Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Laminoirs Wolf, Netter et Jacobi, puis grosse forge dite Forges de Strasbourg, puis Sollac

Dossier IA67012040 réalisé en 1992

Fiche

Appellations laminoirs Wolf, Netter et Jacobi, puis Forges de Strasbourg, puis Sollac
Dénominations laminoir, grosse forge
Aire d'étude et canton Strasbourg - Strasbourg centre
Hydrographies bassin de l'Industrie
Adresse Commune : Strasbourg
Lieu-dit : Port du Rhin
Adresse : 1 à 4 rue du Bassin-de-l'Industrie
Cadastre : 1981, 1988 HZ/58.N 131, 130, 129, 128, 127, 126

Usine fondée en 1889 (avec une voie navigable et un embranchement ferroviaire) par les Allemands Wolf, Netter et Jacobi qui possédaient déjà des ateliers de construction mécanique à Koenigshoffen (rue du Chemin de fer). En 1919, le site est acquis par les Forges de Strasbourg (devenues Sollac en 1948), puis par les Laminoirs de Strasbourg, en 1966. L'usine forme alors le département sidérurgie des Forges de Strasbourg. En 1987, une partie du site implanté 13 route du Rhin a été vendu. Les Laminoirs se sont étendus par la suite vers le nord, le long du bassin de l'Industrie en profitant de la désaffection d'entreprises plus anciennes (en particulier la société La Rhénane). Les Laminoirs de Strasbourg ont cessé leurs activités à la fin des années 1990. Une partie des ateliers ont conservé une activité métallurgique, après avoir été repris par la Soral, les autres étant désaffectés. En 2004 plusieurs d'entre eux sont dévastés ou détruits.£ Effectif en 1966: 1010 salariés.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1889, daté par source, daté par travaux historiques

L'autorisation d'étudier le site a été refusée (seuls les bâtiments vendus ont pu être visités et photographiés, au 13 route du Rhin).

Murs brique
enduit
moellon
maçonnerie
pan de fer
Toit matériau synthétique en couverture
Couvertures terrasse
toit à deux pans
États conservations désaffecté, menacé
Statut de la propriété propriété privée
(c) Inventaire général - Buchheit Chip