Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Logements patronaux initiés par la Vereinte Pechelbronner Ölbergwerke

Dossier IA67080385 inclus dans Lotissement initié par la Vereinte Pechelbronner Ölbergwerke pour son personnel encadrant réalisé en 2019

Fiche

Á rapprocher de

La rédaction du dossier intervient à l’occasion de l’étude du carreau Clemenceau (IA67080378) menée en novembre 2019 par Frank Schwarz dans le contexte du projet de création de la Cité des énergies associant le Musée français du pétrole de Merkwiller-Pechelbronn dont les collections seraient déplacées pour l’occasion et un centre de ressources, de prospective et de réflexion sur les énergies au sens large. Dans le cadre de cette étude ponctuelle, il a été décidé de réexaminer l’ensemble du patrimoine lié à l’extraction pétrolière en Alsace dans la perspective d’une publication sur le sujet.

La campagne de prises de vues est assurée par Frédéric Harster.

Parties constituantes non étudiées parc, cour, dépendance
Dénominations logement patronal
Aire d'étude et canton Soultz-sous-Forêts - Soultz-sous-Forêts
Adresse Commune : Merkwiller-Pechelbronn
Lieu-dit : Pechelbronn
Adresse : 2, 6, 8 rue du Casino
Cadastre : 2018 3 316, 318, 374

En 1908, la société Deutsche Tiefbohr Aktiengesellschaft (renommée en 1911 Deutsche Erdöl Aktiengesellschaft), qui exploite le gisement pétrolifère de Pechelbronn, décide de faire construire, parallèlement au Casino destiné à ses employés célibataires et aux activités de distraction de ses cadres (étudié, IA6700118948), deux maisons pour ses directeurs mariés dans un style régionaliste. Elle fait appel à l'architecte strasbourgeois Théophile Berst (1881-1962) qui en livre les plans. Elles sont vraisemblablement construites en 1909, en même temps que le Casino. Elles accueillent respectivement l'ingénieur allemand W. Fehre qui supervise les forages à Pechelbronn et Emil Stritt, fondé de pouvoir de la société. Avant la Première Guerre mondiale, deux autres logements patronaux sont édifiés à l'ouest du site. L'un d'eux est occupé par Wilhem Hirsch, autre fondé de pouvoir appelé à intégrer par la suite le directoire de la Deutsche Erdöl Aktiengesellschaft. Le second est détruit au cours du bombardement qui touche la raffinerie contiguë (étudiée, IA67080386) le 3 août 1944.

Au début des années 1970, à l'arrêt de l'exploitation pétrolifère, les trois maisons de directeurs qui subsistent sont vendues à des particuliers.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1909, daté par source
Auteur(s) Auteur : Berst Théo

Édifiées dans le même mouvement et sur les plans du même architecte que celui du Casino mitoyen (étudié, IA6700118948), les deux maisons de directeurs, avec sous-sol, rez-de-chaussée et deux étages de comble, qui occupent la partie est du terrain (6 et 8 rue du Casino) en reprennent les codes : plan irrégulier, construction en maçonnerie enduite sur un soubassement en blocs de grès appareillés, grandes toitures à longs pans et croupes brisés avec tuiles en écaille coiffant des murs-pignons galbés, lucarnes et baies de taille et de forme variées, avant-corps légèrement cintré. Elles disposent toutes deux d'une dépendance en rez-de-chaussée sous un toit à longs pans avec croupe ou demi-croupe et tuiles en écaille.

La maison qui occupe la partie ouest du terrain (2 rue du Casino) comporte un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé et un étage carré sous un toit à longs pans et tuiles mécaniques. Elle est bâtie en maçonnerie enduite sur un soubassement en appareil de grès. Elle est ajourée de baies rectangulaires avec encadrements en grès. Son angle sud-est est occupé par une véranda et son élévation septentrionale est animée par un avant-corps en rez-de-chaussée à pans coupés. Elle est environnée d'un parc avec feuillus et pelouses. Une dépendance en rez-de-chaussée sous un toit à longs pans et tuiles mécaniques marque l'angle nord-ouest de la propriété.

Murs grès maçonnerie enduit
Toit tuile en écaille, tuile mécanique
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, en rez-de-chaussée, 1 étage carré, 2 étages de comble
Couvertures toit à longs pans brisés croupe brisée
toit à longs pans croupe
demi-croupe
Jardins arbre isolé, pelouse
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Bibliographie
  • SCHEER, Patricia. Théo Berst (1881-1962). Soixante ans d'activité architecturale. Mémoire de Maîtrise. Université des Sciences Humaines de Strasbourg, 1992.

(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Schwarz Frank
Frank Schwarz

Chercheur spécialisé en patrimoine industriel au Service de l'Inventaire de la Région Grand Est (site de Strasbourg).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.