Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison d'industriel dite Villa de Turckheim

Dossier IA68009524 réalisé en 2014

Fiche

La rédaction de ce dossier intervient dans le cadre d'une enquête thématique, menée en 2014 par Jérôme Raimbault et Frank Schwarz, visant à interroger la transformation du paysage des vallées vosgiennes du Haut-Rhin sous l’effet de l’industrialisation.

La synthèse ci-dessous, qui précise l'historique de la villa, donne ainsi lieu à une organisation spécifique des informations permettant de mettre en exergue divers aspects de la problématique retenue.

La campagne de prises de vues professionnelles est assurée par Christophe Hamm, complétée des vues prises au cours de l'enquête par Jérôme Raimbault.

Historique

Implantation originelle

La Villa de Turckheim est construite sur une ancienne parcelle de vignes au lieu-dit Thormatt, en amont de la ville de Guebwiller et à proximité immédiate de sa porte nord-ouest et de son corps de garde. Elle est édifiée au sud-est de l’usine de filature et de construction mécanique fondée en 1810 par Nicolas Schlumberger (étudiée, IA68009504) qui ne cesse de s’accroître depuis lors. A l’ouest, se dresse l’enclos du château d’Angreth dont la fonction était de veiller, à distance, sur la porte ouest de la ville tandis qu’au sud-ouest s’étendent des parcelles de terres cultivées.

Le terrain sur lequel est érigée la Villa de Turckheim est bordé au sud par le chemin vicinal reliant Lautenbach à Guebwiller. A l’est, il est délimité par le Schimbergweg qui le sépare des anciens fossés de la ville, au nord par le canal usinier qui traverse, en aval, la ville fortifiée de part en part et, à l’ouest, par l’emprise de l’usine Nicolas Schlumberger et Compagnie.

Développement du site

La Villa de Turckheim, édifiée pour l’un des membres de la famille Schlumberger qui exploite l’usine de filature et de construction mécanique mitoyenne (étudiée, IA68009504), est attestée en 1865. Un plan de situation levé en 1874 la présente environnée d’un parc à l’anglaise et pourvue de dépendances aujourd’hui disparues : une conciergerie au sud-ouest, le long de la rue de la République, une construction rectangulaire correspondant vraisemblablement à une orangerie à l’est, une écurie avec remise à véhicules au nord-ouest. Des plans de la villa, datés de 1877, indiquent que l’architecte colmarien Th. Loeffel pourrait en être l’auteur. C’est dans cette maison que l’écrivain Jean Schlumberger (1877-1968), fondateur de la Nouvelle Revue française et ami d'André Gide, a vu le jour le 26 mai 1877. En 1904, la villa est augmentée, sur son élévation nord-est, d’une véranda et d’une dépendance d’office dont les plans sont livrés par les architectes guebwillérois Virgile (1845-1918) et Adolphe (1870-1944) Sautier.

Dans la seconde moitié du 20e siècle, la villa est occupée par le baron Gérard de Turckheim, fils d’Edouard de Turckheim et de Véréna Schlumberger, qui dirige l’usine de filature crééé par Nicolas Schlumberger et exploitée sous la raison sociale Union Textile, puis Filatures du Florival. C’est alors qu’elle acquiert sa dénomination actuelle de Villa de Turckheim. Après l’arrêt de l’activité de filature en 1991 et la démolition des locaux industriels mitoyens en 1997, la Villa de Turckheim est divisée en appartements et réhabilitée.

Genre d'industriel
Appellations Villa de Turckheim
Destinations immeuble à logements
Parties constituantes non étudiées jardin
Dénominations maison
Aire d'étude et canton aire d'étude du département 68 - Guebwiller
Adresse Commune : Guebwiller
Adresse : 166 rue de la République
Cadastre : 2018 15 142, 145, 146

La villa est attestée en 1865. L’architecte colmarien Th. Loeffel pourrait en être l’auteur. C’est dans cette maison que l’écrivain Jean Schlumberger (1877-1968) a vu le jour le 26 mai 1877. En 1904, l'édifice est augmenté d’une véranda et d’une dépendance d’office dont les plans sont livrés par les architectes guebwillérois Virgile (1845-1918) et Adolphe Sautier (1870-1944).

Dans la seconde moitié du 20e siècle, la villa est occupée par le baron Gérard de Turckheim. Après l’arrêt de l’activité de filature Filés du Florival, dernière raison sociale de l'usine Union Textile, en 1991 et la démolition des locaux industriels mitoyens en 1997, elle est réhabilitée et divisée en appartements.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates 1904, daté par source
Auteur(s) Auteur : Loeffel Th.,
Th. Loeffel

Architecte établi à Colmar (Haut-Rhin) et actif dans la seconde moitié du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, (?), attribution par source
Auteur : Sautier V. et A. (architecte)
Personnalité : Schlumberger Jean,
Jean Schlumberger (1877 - 1968)

Écrivain,

Écrivain, fondateur de la Nouvelle Revue française et ami de Gide.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
habitant célèbre, attribution par travaux historiques

La villa de Turckheim est établie au cœur d’un parc aujourd’hui largement ouvert qui a conservé quelques beaux sujets, notamment des cèdres. Il subsiste néanmoins, le long de la rue de la République, une partie du mur d’enceinte en maçonnerie enduite sur soubassement en appareil de grès avec porte piétonne encadrée de piliers en grès à refend et couvrement sculpté.

La villa comporte un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble sous un toit à longs pans avec croupes et tuiles en écaille. Bâtie en maçonnerie enduite sur un soubassement en appareil de grès rose, elle présente deux adjonctions en rez-de-chaussée sur son élévation nord-est : une véranda couverte d’un toit en terrasse et ajourée de grandes baies rectangulaires avec encadrements en bois sculpté et une dépendance d’office surmontée d’une terrasse avec garde-corps en fer forgé. L’élévation antérieure est percée d’une porte d’entrée dont l’encadrement en grès est mouluré de fasces, précédée d’un perron en grès et protégée par une marquise en fer forgé et verre. L’élévation postérieure présente une travée axiale couronnée d’un fronton triangulaire avec baie semi-circulaire et percée de grandes baies jumelées servant à ajourer la cage d’escalier. La villa est cantonnée de chaînes d’angle régulières à refend au rez-de-chaussée, harpées à l’étage. Les encadrements rectangulaires des baies, les jambages, les chaînes d’angle et le bandeau d’étage sont en grès rose.

Murs grès maçonnerie enduit
Toit tuile en écaille
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à longs pans croupe
terrasse
Représentations ornement architectural, fronton
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Schwarz Frank
Frank Schwarz

Chercheur spécialisé en patrimoine industriel au Service de l'Inventaire de la Région Grand Est (site de Strasbourg).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Raimbault Jérôme