Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison d’industriel dite Villa Latscha

Dossier IA68009548 réalisé en 2017

Fiche

La rédaction de ce dossier intervient dans le cadre d'une enquête thématique, menée en 2017 par Jérôme Raimbault et Frank Schwarz, visant à interroger la transformation du paysage des vallées vosgiennes du Haut-Rhin sous l’effet de l’industrialisation. La présentation de l'historique de cette villa d'industriel donne ainsi lieu à une organisation spécifique des informations permettant de mettre en exergue divers aspects de la problématique retenue.

La campagne de prises de vues professionnelles est assurée par Christophe Hamm.

Appellations Villa Latscha
Parties constituantes non étudiées parc, dépendance, cour
Dénominations maison
Aire d'étude et canton aire d'étude du département 68 - Soultz-Haut-Rhin
Adresse Commune : Jungholtz
Adresse : 22, 24, 24A rue de Rimbach
Cadastre : 2019 01 2

Implantation originelle

La villa Latscha est édifiée sur un pré de fauche et de pâture sis sur la rive droite du cours du Rimbach, en aval de l’usine de petite métallurgie exploitée depuis 1835 par la famille Latscha (étudiée, IA68009547) et en amont de l’établissement textile qu’elle acquiert et reconvertit en 1897 (étudié, IA68009546). Elle est implantée le long de la rue de Rimbach, à proximité immédiate d’un logement d’ouvriers édifié vers 1890 (étudié, IA68009543) et face à la nouvelle mairie-école qui voit le jour lorsque le hameau de Jungholtz, dépendance de la ville de Soultz, est institué en commune, en 1880.

Développement du site

En 1896, Henri (1844-1897) et Édouard Latscha (1848-1905) projettent la construction de deux villas en aval de leur usine de construction mécanique. Ils font appel à leur neveu, l’architecte colmarien François-Xavier Kreyer (1860-1915), qui a épousé leur nièce, Marie-Henriette Latscha. En mai 1896, ce dernier livre un plan de situation figurant deux villas aux proportions identiques et des dépendances communes. Toutefois, seule la villa d'Henri Latscha est édifiée à l'ouest de l'emprise. Les travaux de construction s’achèvent en 1897, après le décès de son commanditaire. Sa veuve Anne née Vogelweith et ses trois enfants Henri III, Paul et Joséphine s’y installent. L’année suivante, Anne Latscha décède à son tour. Son fils Henri III (1877-1912), époux de Marguerite During, fille d’un notaire de Rouffach, habite alors la demeure. En 1912, celle-ci est agrandie, au nord, par la construction d'un corps de bâtiment de plan rectangulaire, flanqué d'une cage d'escalier dont les plans sont dressés par l'architecte guebwillerois Emmanuel Wetterwald (1868-1947).

Au cours de la Première Guerre mondiale, un autel est installé au sous-sol de l’édifice et on y célèbre des offices. La cave sert également de salle de classe. À la fin des hostilités, la Poste est installée dans la villa et y demeure jusqu’en 1921.

Au moment de la reprise des activités des Ets Latscha & Cie par la Société Alsacienne de Constructions Mécaniques (S.A.C.M.) de Mulhouse (Haut-Rhin) en 1920, la villa est transférée à la nouvelle entité. En 1940, un poste de police y est installé. En 1950, la S.A.C.M. aménage quatre appartements dans les dépendances afin de pouvoir y loger des membres de son personnel alors que la villa accueille des dortoirs. En 1958, six garages sont édifiés dans l’angle sud-est de la propriété.

Il semble que la villa et ses dépendances soient conservées par la S.A.C.M. jusqu’à la cessation d’activité en 1979. Depuis lors, l’ensemble a été transformé en copropriété.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle , daté par travaux historiques
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates 1896, daté par source
1912, daté par source
Auteur(s) Auteur : Latscha Henri,
Henri Latscha (1844 - 1897)

Industriel établi à Jungholtz (Haut-Rhin), il dirige avec son frère Édouard II la firme Latscha & Cie à compter de 1883.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
auteur commanditaire, attribution par travaux historiques
Auteur : Kreyer François-Xavier,
François-Xavier Kreyer (1860 - 1915)

Architecte établi à Colmar (Haut-Rhin) et actif à la charnière des 19e et 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Wetterwald Emmanuel,
Emmanuel Wetterwald (1868 - 1947)

Architecte établi à Guebwiller (Haut-Rhin) qui conduit de front son activité d'architecte et une activité d'entrepreneur au sein de la société de sciage et de menuiserie Wetterwald Frères à Guebwiller.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

La villa Latscha est de plan rectangulaire irrégulier. Édifiée en maçonnerie enduite sur un soubassement de moellons et appareil de grès rose, elle comporte un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un comble à surcroît sous un toit à longs pans avec croupes, demi-croupes et couverture en tuiles mécaniques. L’angle sud-est de la villa est flanqué d’un avant-corps polygonal en bois découpé renfermant un escalier et une pièce d’habitation sous un toit en terrasse recouvert de zinc. L’élévation sur rue est animée d’une logette montant de fond et l’élévation sur cour d’un avant-corps à deux niveaux portant un décor de briques rouge et jaune. L’élévation nord est flanquée de la cage d’escalier de service.

Le riche répertoire décoratif se concentre sur les encadrements de baies aux formes variées (arcs segmentaires, linteaux droits, plein cintre, oculi), les chaînes d’angle harpées régulières, les bandeaux d’imposte et de niveau, les arcs de décharge, les corniches moulurées et associe grès rose et grès jaune, briques rouges et briques jaunes.

Les dépendances, de plan rectangulaire, se composent d’un corps central flanqué de deux ailes basses. La partie centrale, cantonnée de chaînes d’angle harpées à refends en grès, se compose d’un rez-de-chaussée en maçonnerie enduite sur un soubassement en appareil de grès et d’un étage carré en pan-de-bois et remplissage en maçonnerie enduite. Les deux ailes, en maçonnerie enduite sur un soubassement en appareil de grès, se déploient en rez-de-chaussée. L’ensemble est couvert de toits avec demi-croupes et tuiles mécaniques. Les baies du rez-de-chaussée, en arc segmentaire, sont encadrées de briques avec pierres d’imposte et appuis saillants en grès. À l’étage, les baies rectangulaires sont encadrées de grès.

Le parc, qui se déploie au sud-est de la villa, conserve un très beau séquoia. Il est délimité, sur rue, par un mur-bahut maçonné supportant une grille en fer forgé. Les vantaux du portail sur rue ont été déposés.

Murs grès maçonnerie enduit
pan de bois
Toit tuile mécanique, zinc en couverture
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, comble à surcroît, en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans croupe
demi-croupe
terrasse
Jardins arbre isolé
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Bibliographie
  • RISACHER, Bertrand. Les mutations successives d'un espace enclavé et déshérité : industrialisation et désindustrialisation dans la vallée du Rimbach du XVIIIe siècle à nos jours. Thèse de doctorat soutenue à l'Université de Haute Alsace, Mulhouse, 2010.

  • RISACHER, Bertrand. La famille Latscha de Jungholtz. In Deux siècles d'Industrie Textile dans le Florival. Guebwiller, 2001, t. 1, p. 169-171.

(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Schwarz Frank
Frank Schwarz

Chercheur spécialisé en patrimoine industriel au Service de l'Inventaire de la Région Grand Est (site de Strasbourg).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Raimbault Jérôme