Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin dit Moulin supérieur, puis moulin Galliath, aujourd’hui Vivarium du Moulin

Dossier IA68009555 réalisé en 2015

Fiche

La rédaction de ce dossier intervient dans le cadre d'une enquête thématique, menée en 2015 par Jérôme Raimbault et Frank Schwarz, visant à interroger la transformation du paysage des vallées vosgiennes du Haut-Rhin sous l’effet de l’industrialisation. La synthèse ci-dessous, qui précise l'historique de l'usine et sa description, donne ainsi lieu à une organisation spécifique des informations permettant de mettre en exergue divers aspects de la problématique retenue.

La campagne de prises de vues professionnelles est assurée par Christophe Hamm complétée des photographies de Jérôme Raimbault réalisées au cours de l'enquête de terrain.

HISTORIQUE

Implantation originelle

Le moulin à farine dénommé Moulin supérieur est établi à distance de toute habitation, entre les villages de Lautenbach-Zell et de Lautenbach. Implanté sur la rive droite de la Lauch, il est mis en mouvement par les eaux dérivées de la rivière au moyen d’un canal usinier. L’ensemble des terrains situés aux alentours de l’établissement sont constitués de prés de pâture et de fauche qui bordent les deux rives de la Lauch.

Le moulin est desservi au nord par un chemin qui franchit le canal de fuite et la Lauch au moyen de deux ponts et débouche sur le chemin vicinal qui conduit de Lautenbach à Linthal.

Développement du site

La date de création du moulin de Lautenbach-Zell n’est pas établie avec certitude mais il pourrait s’agir d’un établissement fondé anciennement, peut-être au 15e siècle, par le chapitre de Lautenbach. Son existence est attestée par un plan daté de 1802 où il est désigné sous l’appellation Moulin supérieur. En 1822, l’établissement est exploité par Jean Galliath qui ajoute une troisième roue aux deux roues hydrauliques existantes. Vers 1830, ce dernier fait bâtir l’atelier de fabrication de plan rectangulaire qui vient prolonger, vers l’est, le moulin existant.

Son fils, Georges Galliath, lui succède mais en 1853 l’établissement appartient à la famille de Jongh qui exploite une filature de fil à coudre immédiatement en aval (étudiée, IA68009549). On signale alors sur le site une activité de fabrication de fil d’Écosse. Par la suite, l’établissement semble repasser aux mains de la famille Galliath qui fait bâtir une maison d’habitation en 1871 puis y installe une turbine hydraulique, vraisemblablement dans le premier quart du 20e siècle.

Après l’abandon de la production de farine en 1927, l’établissement est équipé d’une meule en grès servant à aiguiser les limes pour les Ets Schlumberger de Guebwiller (Haut-Rhin). Dans les années 1990, le site est aménagé en vivarium avec reconstitution d’une roue à aubes.

Sources d’énergie

Le moulin dit Moulin supérieur est actionné par deux roues à augets auxquelles Jean Galliath ajoute une roue à aubes en 1823. En 1853, au moment où le moulin est passé aux mains de la famille de Jongh, il est mis en mouvement par une roue hydraulique unique qui développe une force de 14 CV. Dans le premier quart du 20e siècle, la famille Galliath équipe son moulin d’une turbine hydraulique de marque Schneider et Jacquet de Strasbourg (Bas-Rhin) de 25 CV.

DESCRIPTION

Le moulin de Lautenbach-Zell, aménagé aujourd’hui en vivarium, se compose du bâtiment de production associant deux corps de bâtiment, d’une maison d’habitation et de dépendances. Au nord-ouest du site, le canal usinier et sa chute protégée par un bâtiment en pan-de-bois et essentage de planches sont toujours visibles.

L’atelier de production se compose d’un bâtiment de plan rectangulaire orienté est-ouest comportant un rez-de-chaussée et un étage carré sous un toit à longs pans couvert de tuiles en écaille. Élevé en maçonnerie enduite, il est percé de baies rectangulaires à encadrements en grès. Son élévation nord est flanquée de la reconstitution de la roue à aubes. Au rez-de-chaussée sont conservés la meule en grès d’un diamètre de 2 m qui servait à aiguiser des limes ainsi que les mécanismes d’entraînement des meules équipés de dents en bois. À l’étage, on observe les deux couples de meules enserrés dans leur archure et surmontés chacun d’une trémie ainsi qu’une bluterie se présentant sous la forme de tamis insérés dans un vaste bâti en bois.

Cet ensemble est flanqué à l’ouest d’un corps de bâtiment de plan rectangulaire orienté nord-sud et correspondant au moulin initial. Édifié en maçonnerie enduite, celui-ci se compose d’un rez-de-chaussée, d’un étage carré et d’un étage de comble sous un toit à longs pans avec demi-croupes et tuiles en écaille.

La maison d’habitation, à l’est de l’atelier de production, est de plan rectangulaire. Bâtie en maçonnerie enduite et essentage de planches pour le pignon sud, elle comporte un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé et un comble à surcroît à deux niveaux sous un toit à longs pans et tuiles en écaille. Elle est ajourée de baies rectangulaires avec encadrements en grès et appuis saillants. L’élévation occidentale est percée d’une porte de cave en plein cintre et en grès rose avec clé millésimée 1871.

Les dépendances occupent la partie sud du site. De plan rectangulaire, elles comportent un rez-de-chaussée en maçonnerie enduite et un comble à surcroît en pan-de-bois et essentage de planches. L’ensemble est couvert d’un toit à longs pans et tuiles mécaniques. L’élévation antérieure présente des baies rectangulaires et deux portes en plein cintre avec encadrements en grès.

Appellations Moulin supérieur , moulin Galliath , Vivarium du Moulin
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, cour, logement, bief de dérivation, dépendance
Dénominations moulin
Aire d'étude et canton aire d'étude du département 68 - Guebwiller
Hydrographies Lauch (dérivation de la)
Adresse Commune : Lautenbachzell
Lieu-dit : Muhlmatt
Adresse : 6 rue du Moulin
Cadastre : 2018 01 275, 278, 279, 281 à 284, 332, 385

La date de création du moulin de Lautenbach-Zell n’est pas établie avec certitude mais il pourrait s’agir d’un établissement fondé anciennement, peut-être au 15e siècle, par le chapitre de Lautenbach.

Vers 1830, Jean Galliath fait bâtir l’atelier de fabrication qui vient prolonger, vers l’est, le moulin existant. En 1853, l’établissement appartient à la famille de Jongh. On signale alors sur le site une activité de fabrication de fil d’Écosse.

Par la suite, l’établissement semble repasser aux mains de la famille Galliath qui y fait bâtir une maison d’habitation en 1871, à l’extrémité est de l'ensemble bâti. Après l’abandon de la production de farine en 1927, l’établissement est équipé d’une meule en grès servant à aiguiser les limes pour les Ets Schlumberger de Guebwiller (Haut-Rhin).

Dans les années 1990, le site est aménagé en vivarium avec reconstitution d’une roue à aubes.

Période(s) Principale : 15e siècle , daté par source , (?)
Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 3e quart 19e siècle , porte la date
Dates 1871, porte la date
Auteur(s) Auteur : Galliath Jean,
Jean Galliath

Meunier établi à Lautenbach-Zell (Haut-Rhin) et actif dans la première moitié du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
auteur commanditaire, attribution par source

Le site se compose de différents bâtiments de plan rectangulaire, tous exécutés en maçonnerie enduite à l'exception du moulin initial en pan-de-bois et coiffés d’un toit à longs pans avec tuiles en écailles sauf pour les dépendances couvertes de tuiles mécaniques.

L’atelier de production comporte un rez-de-chaussée et un étage carré. Il est flanqué à l’ouest d’un corps de bâtiment correspondant au moulin initial. Celui-ci se compose d’un rez-de-chaussée, d’un étage carré et d’un étage de comble sous un toit à demi-croupes.

La maison d’habitation présente un pignon sud essenté de planches et comporte un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé et un comble à surcroît à deux niveaux. L’élévation occidentale est percée d’une porte de cave en pleine cintre en grès rose avec clé millésimée 1871.

Les dépendances comptent un rez-de-chaussée et un comble à surcroît en pan-de-bois et essentage de planches.

Murs maçonnerie enduit
pan de bois essentage de planches
Toit tuile mécanique, tuile en écaille
Plans plan rectangulaire régulier
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans demi-croupe
Énergies énergie hydraulique produite sur place turbine hydraulique
Techniques sculpture
Représentations chronogramme
Précision représentations

L’élévation occidentale de la maison d'habitation est percée d’une porte de cave en pleine cintre avec clé millésimée 1871.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Schwarz Frank
Frank Schwarz

Chercheur spécialisé en patrimoine industriel au Service de l'Inventaire de la Région Grand Est (site de Strasbourg).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Raimbault Jérôme