Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Presbytère catholique

Dossier IA67018047 réalisé en 2007

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • jardin
Genre de catholiques
Parties constituantes non étudiées jardin
Dénominations presbytère
Aire d'étude et canton Schiltigheim - Schiltigheim
Adresse Commune : Schiltigheim
Lieu-dit : quartier du centre ville
Adresse : 04 place de l' Eglise
Cadastre : 1990:36:00

Un nouveau presbytère catholique a été construit entre 1910 et 1912 près de l'église paroissiale catholique de la Sainte-Famille par l'entrepreneur Emile Voglet à Schiltigheim d'après les plans dressés par les architectes strasbourgeois Eugène Haug et Louis Grünewald. Les plans de masse et d'élévation dressés en 1910 par Eugène Haug et Louis Grünewald se sont inspirés de deux avant-projets de 1907 dressés par le premier avec Jacques Albert Brion et celui dressé par l'architecte d'arrondissement Jacques Stambach avec des modifications de détail marquise de l'escalier, lucarnes et oeil de boeuf. Le jardin prévu en 1907 était un jardin d'agrément, avec des plates-bandes encadrant le bâtiment et le long du mur de clôture, sauf sur le côté est. L'exigüité de la parcelle ne permettait pas d'y créer un verger et un potager.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1912, daté par source
Auteur(s) Auteur : Brion Jacques Albert, architecte, attribution par source
Auteur : Grünewald Louis, architecte, attribution par source
Auteur : Haug Eugène,
Eugène Haug

Architecte strasbourgeois associé à Albert Brion jusqu'en 1910. Membre du Verein Strassburger Architekten à partir de 1908. Il fut également l'auteur des Grands moulins de Pantin (93), de Corbeil-Essonne (91) et d'Illkirch-Graffenstaden (67).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Voglet Emile, entrepreneur, attribution par source

Logis rectangulaire en maçonnerie enduite à cinq travées avec solin et encadrements en grès rose. Toit à longs pans et croupes brisés avec lucarne-pignon sur l'avant-corps de la façade principale plus grande lucarne sur le comble. Une corniche moulurée saillante ceinture l'édifice. Chaque pignon est surmonté par un épi de faîtage recouvert de cuivre. La façade principale présente un avant-corps secondaire à face convexe surmonté par un balcon à garde-corps de forme identique en fer forgé peint. Le rez-de-chaussée surélevé est maçonné de grès beige sur la façade principale et les pignons. Les fenêtres encadrées de grès sont en crossette, y compris la porte-fenêtre et les fenêtres des pignons en triplet. Sur la façade postérieure en équerre, un étage a été rapporté postérieurement dans l'angle droit qui ne comportait à l'origine qu'un décrochement au rez-de-chaussée. L'étage de l'angle droit a été percé de deux fenêtres rectangulaires avec appui mouluré saillant. La porte d'entrée rectangulaire de la façade principale, est en bois vitré d'origine avec grilles en fer forgé et dessus-de-porte vitré avec croisillons en bois ; elle est abritée par une marquise en fer forgé et verre également d'origine. Elle est précédée par un escalier en grès rose à départ en gaine courbe avec rampe d'appui et main courante en fer forgé peint. Une seconde porte donne sur le jardin, elle est abritée par une marquise en fer forgé et verre. La cave est totale et les grilles des fenêtres sont en fer forgé peint.

Murs grès
enduit
maçonnerie
Toit tuile plate
Plans plan régulier en L
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
croupe
Escaliers
Jardins plate-bande, arbre isolé
Typologies gouttereau sur rue, perron, lucarne passante, lucarne-pignon
États conservations restauré
Représentations pot à feu
Précision représentations

Epis de faîtage en forme de pots à feu avec guirlande festonnée.

Remarquable exemple d'architecture néo-baroque, ayant conservé son aspect d'origine et tous ses éléments décoratifs marquise, garde-corps en fer forgé, porte d'entrée et épis de faîtage.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Inventaire général - Paillard Elisabeth
Elisabeth Paillard (1966 - )

Chercheur à l'Inventaire Général du Patrimoine culturel, Région Alsace, puis Région Grand Est, site de Strasbourg depuis 2004.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Haegel Olivier
Olivier Haegel

Chercheur à l'Inventaire Général du patrimoine culturel; site de Strasbourg, depuis de longues années.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.