Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Presbytère luthérien

Dossier IA67018002 réalisé en 2007

Fiche

Genre de luthériens
Destinations logement
Parties constituantes non étudiées logement, jardin public, pergola
Dénominations presbytère
Aire d'étude et canton Schiltigheim - Schiltigheim
Adresse Commune : Schiltigheim
Lieu-dit : ancien village
Adresse : 24 rue Principale
Cadastre : 1990:14:00

Le presbytère luthérien est attesté à cet emplacement depuis 1683, puisqu'il figure au recensement du ban de Schiltigheim de cette année. Le bâtiment actuel a été très remanié et ses parties les plus anciennes (gouttereau sud et pignon est) peuvent remonter au 16e ou 17e siècle. Il a été désaffecté à la Révolution pour être converti en mairie en 1791, avec logement d'instituteur à l'étage. Redevenu presbytère luthérien, il a été allongé d'une travée à l'ouest en 1858 par l'architecte départemental Charles Morin, assisté de Joseph Andt, entrepreneur de travaux publics à la Wantzenau. Le plan de masse de 1858 permet de connaître la distribution intérieure avant travaux. L'extension de 1858 a permis de relier le presbytère à son annexe perpendiculaire, par le biais du percement sur le gouttereau sud d'une porte extérieure ouvrant sur le jardin, outre celle ouvrant sur la cour. En 1896, les architectes Brion et Haug créent un corridor pour relier le presbytère à son annexe. Les plans de masse montrent que la dépendance en pan de bois a été reconstruite en totalité entre 1858 et 1896. Celle-ci a disparu à la fin des années 1980. En 1906, le rez-de-chaussée comprenait un vestibule d'entrée, quatre chambres, une cuisine et une salle de bains. Le presbytère a fait l'objet de nombreuses campagnes de rénovation successives intérieures en 1896 par les architectes strasbourgeois Albert Brion et Eugène Haug, et en 1912 par Albert Brion et Louis Grünewald. Les extérieurs ont été restaurés en 1922, en 1965 et en 1989. Les intérieurs ont également été refaits en 1989, à l'exception de la cave voûtée et de l'escalier tournant du milieu du 18e siècle.

Période(s) Principale : 16e siècle , (?)
Principale : 17e siècle , (?)
Secondaire : 18e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates 1858, daté par source
Auteur(s) Auteur : Brion Jacques Albert, architecte, attribution par source
Auteur : Grünewald Louis, architecte, attribution par source
Auteur : Haug Eugène,
Eugène Haug

Architecte strasbourgeois associé à Albert Brion jusqu'en 1910. Membre du Verein Strassburger Architekten à partir de 1908. Il fut également l'auteur des Grands moulins de Pantin (93), de Corbeil-Essonne (91) et d'Illkirch-Graffenstaden (67).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Morin Charles Alexandre François, architecte départemental, attribution par source
Auteur : Andt Joseph, entrepreneur, attribution par source

Le logis est en maçonnerie enduite avec une chaîne d'angle harpée irrégulière en grès au sud-est et un corbeau soutenant l'étage à pan de bois en léger encorbellement sur le gouttereau sud. Le toit est à longs pans brisés et demi-croupes et présente deux rangées de lucarnes rampantes. Le presbytère a été allongé d'une travée supplémentaire en maçonnerie enduite à l'ouest. Des baies rectangulaires en grès sont présentes sur le gouttereau sud au rez-de-chaussée (baies chanfreinées) et sur le pignon est (baie étroite, murée au niveau du comble, encadrée par des repercements modernes). A l'intérieur, un escalier tournant en bois peint avec départ de rampe à volute et balustres plats en bois découpé est conservé. Une cave haute voûtée en berceau longitudinal est située à l'est. Elle est éclairée par des baies à chambranle en grès rose en arc segmentaire. Le presbytère abrite aujourd'hui un logement communal et des locaux associatifs, ainsi que le secrétariat de la paroisse luthérienne. Dans le jardin buissons, jardinières à plantes.

Murs grès
enduit
maçonnerie
pan de bois
Toit tuile plate
Plans plan rectangulaire régulier
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à longs pans brisés
demi-croupe
Escaliers
Typologies gouttereau sur rue, pignon sur rue
États conservations restauré

Contigu à l'église protestante, il a été établi sur le parcellaire du cimetière médiéval, aujourd'hui par un jardin public. Il est situé au carrefour de deux rues de l'ancien village, dont la rue Principale.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Inventaire général - Paillard Elisabeth
Elisabeth Paillard (1966 - )

Chercheur à l'Inventaire Général du Patrimoine culturel, Région Alsace, puis Région Grand Est, site de Strasbourg depuis 2004.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Haegel Olivier
Olivier Haegel

Chercheur à l'Inventaire Général du patrimoine culturel; site de Strasbourg, depuis de longues années.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.