Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Synagogue, école juive, maison de rabbin

Dossier IA67009236 réalisé en 2000

Fiche

Œuvres contenues

Genre de juifs, de rabbin
Parties constituantes non étudiées enclos
Dénominations synagogue, école, maison
Aire d'étude et canton Hochfelden
Adresse Commune : Hochfelden
Adresse : 10, 12 place du Général-Koenig
Cadastre : 1982 05

Une communauté juive est attestée à Hochfelden depuis le 15e siècle. Une synagogue existait au même emplacement que l'actuelle au 18e siècle. En 1841 un nouvel édifice fut élevé aux frais de la communauté qui comptait 219 personnes. Un projet pour l'aron daté de 1841 est conservé aux Archives Nationales, mais il ne semble pas qu'il ait été réalisé. A côté de la synagogue fut construit en 1855 un bâtiment abritant un bain rituel (miqvé), une salle de réunion et une salle d'école (heder), ainsi qu'un logement pour l'instituteur et chantre, d'après un projet de Louis Furst, architecte de l'arrondissement de Saverne (A. D. Bas-Rhin). Il réalisa également un projet pour le mobilier de la synagogue. A côté de ce bâtiment une maison de la 2e moitié du 19e siècle pourrait avoir été la maison du rabbin ; contre son mur-pignon postérieur, un édicule (détruit en 1999) contenait le corbillard. La synagogue a été désaffectée en 1994 et sa restauration prise en charge par l'association "" Arche "", qui projette d'y installer un musée de pays.

Période(s) Principale : 19e siècle
Dates 1841
1855
Auteur(s) Auteur : Furst Louis, architecte d'arrondissement,

La synagogue est construite en net retrait sur la rue, parallèle à celle-ci et précédée des deux bâtiments de l'école et de la maison du rabbin. Elle est en maçonnerie, avec des chaînes d'angle harpées et couverte d'un toit à croupes. Les fenêtres sont en plein-cintre, la porte d'entrée située sur le mur-gouttereau nord a un chambranle de grès surmonté d'un entablement, avec une inscription gravée en hébreu, bûchée et d'une corniche triangulaire. Au sud un escalier donne accès à une cour en contrebas. A l'intérieur, la tribune des femmes est suspendue au plafond, couvrant trois murs, atteinte par un escalier en bois. A l'est, l'aron auquel on accède par un degré en pierre, avec des garde-corps en pierre ajourés. Au centre, la bima, avec garde-corps de baguettes en bois tourné. Sol en terre cuite daté 1936. Le bâtiment abritant l'école et le logement de l'instituteur est en maçonnerie (briques plates et sur le champ alternées) et en pan de bois, avec un étage en encorbellement sur le mur-gouttereau. La porte d'entrée sur le mur-pignon postérieur a un linteau portant une inscription en hébreu, bûchée. Un escalier extérieur en bois conduit à l'étage. Au rez-de-chaussée un escalier (restauré) conduit au miqvé en sous-sol, l'eau provenant d'un puits. Clôture avec grille en fer forgé et porte cochère portant les initiales T. J. A côté de ce bâtiment, la maison du rabbin est entièrement en maçonnerie, avec des chaînes d'angle droites, à un étage. Une vitrine de commerçant a été percée sur le mur-pignon antérieur.

Murs brique
bois
enduit
maçonnerie
pan de bois
Étages 1 vaisseau, 1 étage carré
Couvertures croupe
Typologies encorbellement sur gouttereau, chaîne d'angle harpée, porte cochère
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH partiellement, 1996/04/10
Précisions sur la protection

Ancienne synagogue en totalité ; ancienne école juive : façades, toitures et bain rituel ; ancienne maison du rabbin, 10, place du Général-Koenig : façades et toitures.

(c) Inventaire général - Scheurer Marie-Philippe - Raimbault Jérôme
Jérôme Raimbault

Chercheur au service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Grand Est (site de Strasbourg).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.