Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine d'impression sur étoffe et filature de coton Dollfus Mieg et Compagnie

Dossier IA68005700 réalisé en 1985

Fiche

Précision dénomination filature de coton
Appellations Dollfus Mieg et Compagnie
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, atelier de réparation, chaufferie, cheminée, salle des machines, centrale électrique, magasin industriel, entrepôt industriel, bureau, réfectoire, corps de garde, conciergerie, écurie, remise, bief de dérivation, archives
Dénominations usine d'impression sur étoffes, filature
Aire d'étude et canton Mulhouse
Hydrographies Ill l') dérivation d
Adresse Commune : Mulhouse
Adresse : 13 rue de Pfastatt
Cadastre : 1905 17 1

L'origine de l'usine d'impression sur étoffe avec filature Dolffus Mieg et Cie (DMC) remonte à 1806, date de la construction à Dornach, par Daniel Dollfus, d'un premier tissage animé par l'énergie hydraulique (disparu), complété en 1812 par une filature avec chaufferie et salle des machines à vapeur (1813, disparue). L'usine connaît trois grandes périodes de développement : 1841-1900, 1901-1920 et 1921-1958. La première correspond à l'essor que permit l'énergie vapeur, celle-ci ayant soutenu la fabrication d'un nouveau produit promis à un grand avenir : le fil à coudre DMC. De ces années datent les constructions suivantes : chaufferies avec cheminée (1842, 1894), magasins industriels de coton (1852, 1879), ateliers de fabrication pour filature (1860, 1891), pour tissage (1884), pour carderie, blanchissement, teinturerie, apprêtage et retordage (1870, 1875, 1899), pour bureaux (1895, 1899), ainsi qu'un réfectoire (1886), un magasin des drogues, 4 petits corps de garde (1895), des écuries avec remises (1896). La seconde période de développement du site s'appuie sur l'électrification des équipements (avec construction d'une centrale électrique en 1901), qui permet de démultiplier toutes les activités : nouveaux ateliers pour le blanchiment du fil et le finissage (1901, 1902, 1903, 1904, 1909, 1911, 1912, 1913), la filature (1903), retorderie (1910), conciergerie (1913), magasin de coton (1914) et entrepôt industriel (1920). La nouvelle chaufferie avec cheminée construite en 1906 (doublée en 1912) fournit l'eau chaude ou la vapeur nécessaire aux ateliers. La construction du magasin industriel et des 2 ateliers commencée en 1914 n'a été achevée qu'en 1920. La troisième période correspond à un renouvellement des installations, à l'adoption de processus de fabrication plus intégrés et à une organisation des services plus rationnelle. Sont construits au cours de ces années : deux magasins industriels (1923, 1931), des bureaux commerciaux (1924), une teinturerie (1928), un atelier de réparation (1929), tandis que la chaufferie de 1912 est reconstruite et rééquipée en 1952. Depuis 1961, DMC a renoncé à transformer la matière première et a recentré ses activités sur la fabrication de fils à coudre et à broder. Ce repli s'est traduit par la cession des terrains et des bâtiments situés au sud et à l'ouest de son emprise actuelle, où n'ont plus été établis que deux bâtiments (1975, 1977) et un bureau abritant le service informatique (1980). Depuis 2005, à Dornach, DMC fabrique des fils à broder. Les terrains cédés ont été acquis et occupés par les sociétés Clemessy, Superba et par la Ville de Mulhouse qui a réhabilité plusieurs anciens ateliers au sud du site actuel£Existence d'un fond d'archives privé.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1806, daté par source ; daté par travaux historiques
1812
1813
1842
1852
1860
1870
1875
1879
1884
1886
1891
1894
1895
1896
1899
1901
1902
1903
1904
1906
1909
1910
1911
1912
1913
1914
1920
1923
1924
1928
1929
1931
1952
1975
1977
1980

Les constructions du 19e siècle sont en moellon ou moellon et brique enduits avec toitures à 2 pans recouvertes de tuile. Les bâtiments présentent 1 à 4 étages carrés (chaufferies avec sous-sol). Celles des années 1901-1920 sont en brique nue, soit en rez-de-chaussée avec couverture de sheds et verre en couverture, soit à 2 ou 3 étages carrés avec terrasse et matériau synthétique en couverture.

Murs grès
brique
enduit
moellon
maçonnerie
Toit tuile, verre en couverture, matériau synthétique en couverture
Étages sous-sol, 4 étages carrés
Couvertures terrasse
toit à deux pans
Énergies énergie hydraulique
énergie thermique
énergie électrique
produite sur place
produite sur place
produite sur place
achetée
moteur thermique
moteur électrique

retour terrain 2005

Statut de la propriété propriété d'une société privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables atelier de fabrication, chaufferie, cheminée, réfectoire, écurie
(c) Inventaire général - Scheurer Marie-Philippe - Buchheit Chip