Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine de construction mécanique Edouard Latscha, puis usine de chaudronnerie Robert Theiler, puis laiterie industrielle de la Coopérative Agricole de producteurs de lait de Soultz, puis Société Coopérative Laitière de Soultz, puis magasins de commerce

Dossier IA68009566 réalisé en 2017

Fiche

La rédaction de ce dossier intervient dans le cadre d'une enquête thématique, menée en 2017 par Jérôme Raimbault et Frank Schwarz, visant à interroger la transformation du paysage des vallées vosgiennes du Haut-Rhin sous l’effet de l’industrialisation. La synthèse ci-dessous, qui précise l'historique de l'usine et sa description, donne ainsi lieu à une organisation spécifique des informations permettant de mettre en exergue divers aspects de la problématique retenue.

La campagne de prises de vues professionnelles est assurée par Christophe Hamm.

HISTORIQUE

Implantation originelle

L’atelier de construction mécanique d’Édouard Latscha est édifié sur des prés situés dans les anciens fossés, au pied des remparts nord-est de la ville de Soultz. La parcelle est bordée à l’est par le chemin dit de derrière l’Eglise, l’actuelle rue de la Marne. En 1920, Édouard Latscha III (1877-1927) envisage d’y faire construire une villa avec loge de concierge, garage et parc paysager. L’architecte Adolphe Sautier (1870-1944) de Guebwiller en livre les plans mais le projet n’est pas réalisé.

Développement du site

Édouard Latscha III exploite à Soultz, avec ses frères, une fabrique de broches sous la raison sociale Manufacture de broches des Fils d’Édouard Latscha (étudiée, IA68009563). Le 1er avril 1922, cet établissement est cédé à la Nouvelle Société de Construction ci-devant N. Schlumberger & Cie de Guebwiller. Édouard Latscha décide alors de fonder un nouvel atelier de construction mécanique, à proximité immédiate de l’usine originelle, pour fabriquer des broches de filature. Les plans du nouvel établissement, qui comporte des bureaux au nord et un atelier dans leur prolongement sud, sont dus à l’architecte mulhousien Henri Eisenbraun (né en 1876).

Edouard Latscha III décède en 1927. En 1932, Robert Theiler réinvestit les locaux en y transférant sa fabrique de brûleurs à mazout et de radiateurs électriques à accumulation créée l’année précédente à Guebwiller.

Au moment de la Deuxième Guerre mondiale, l’entreprise Theiler ferme ses portes. Les locaux trouvent alors une nouvelle destination. L’administration allemande, jugeant que les installations du Syndicat laitier créé en 1926 par cinq agriculteurs et implanté route de Jungholtz, sont vétustes et insalubres, y installe une nouvelle laiterie moderne et répondant aux normes d’hygiène. Celle-ci est gérée à partir de 1941 par la Milchverwertungsgenossenschaft, le syndicat des producteurs de lait. Cet organisme assure, durant la guerre, le ramassage du lait dans tout l’arrondissement et le transforme en beurre, crème et fromage blanc.

En 1945, la Coopérative Agricole de producteurs de lait de Soultz prend la suite du syndicat. En 1946, cette dernière procède à l’extension de la chaufferie située au sud-ouest de l’établissement selon les plans de l'architecte guebwillérois Frédéric Illinger, puis deux années plus tard, à la construction d’un garage pour deux camions accolé à l’établissement par le sud-ouest. Dès 1951, le garage est agrandi, au nord, par l’architecte Jules Dauer de Westhalten (Bas-Rhin). En 1954, la coopérative fait édifier un logement patronal au sud-est de l’établissement. En 1957, l’architecte mulhousien Charles Jaeglé livre les plans d’un bâtiment devant accueillir une fabrique d’aliments pour bétail et des garages, répondant à une diversification des activités. Édifié perpendiculairement à la rue de la Marne entre l’établissement et le logement patronal, ce bâtiment est démoli au début des années 1970. A la même époque, la Société Coopérative Laitière de Soultz quitte ses locaux jugés trop petits après sa fusion avec les centrales de Mulhouse, Saint-Louis et Colmar pour former la Coopérative Agricole Laitière Alsace Sud (C.A.L.A.S.).

Par la suite, l’établissement devient un magasin de commerce, avec des occupants successifs : la société AMP-SICMO-EST en 1976-1977, spécialisée dans les machines-outils d’occasion, puis des enseignes de vêtements dont Flip, Gapstar et Bigstar, le Hangar à Jeans. Depuis 2013, la partie sud des locaux est réinvestie par une boulangerie. La partie nord est, au moment de l'enquête d'inventaire, sans affectation.

DESCRIPTION

L’atelier de construction mécanique initial, en rez-de-chaussée, adopte un plan en L. Édifié en maçonnerie enduite, il est couvert de huit travées de toits à longs pans avec tuiles mécaniques et d’un toit en terrasse exécuté en béton à son extrémité sud. Les élévations sur rue sont scandées de pilastres maçonnés, couronnées d’un acrotère avec corniche moulurée et ajourées de grandes baies rectangulaires avec appuis saillants et encadrements de grès sur la façade nord. La porte d’entrée en plein cintre des bureaux, à l’angle coupé de la rue de la Marne et de l’avenue du Général-de-Gaulle, est encadrée de grès mouluré de fasces et sculpté de tables bouchardées dans l’ébrasement. Un transformateur électrique est aménagé sur l’élévation orientale. Des extensions successives en rez-de-chaussée et couvertes d’un toit en appentis ajouré de lanterneaux flanquent l’usine au sud-ouest.

Le logement patronal est de plan carré. Bâti en maçonnerie enduite, il comporte un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé et un étage de comble. Il est couvert d’un toit à croupes, percé de grandes lucarnes à toit en terrasse et tuiles mécaniques. Les baies sont rectangulaires avec appuis saillants en béton. L’élévation antérieure sur rue est percée de la porte d’entrée, protégée par un auvent en béton armé et précédée d’un escalier à six marches en pierre artificielle.

Appellations Edouard Latscha , Robert Theiler , Coopérative Agricole de producteurs de lait de Soultz , Société Coopérative Laitière de Soultz
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, logement patronal, transformateur
Dénominations usine de construction mécanique, usine de chaudronnerie, laiterie industrielle, magasin de commerce
Aire d'étude et canton aire d'étude du département 68 - Soultz-Haut-Rhin
Adresse Commune : Soultz-Haut-Rhin
Adresse : 15, 17 rue de la Marne
Cadastre : 2019 01 181, 182

En 1924, Édouard Latscha III (1877-1927) fait construire sur le site un atelier de construction mécanique pour la production de broches de filature, selon les plans dressés par l’architecte mulhousien Henri Eisenbraun (né en 1876).

En 1932, Robert Theiler réinvestit les locaux en y transférant sa fabrique de brûleurs à mazout et de radiateurs électriques.

Au cours de la Deuxième Guerre mondiale, une laiterie industrielle y est aménagée, fonction que conserve le bâtiment après le conflit, sous la direction de la Coopérative Agricole de producteurs de lait de Soultz.

En 1946, la chaufferie est étendue selon les plans de l'architecte guebwillérois Frédéric Illinger, puis un garage pour camions y est construit en 1948, lequel est agrandi, en 1951, par l’architecte Jules Dauer de Westhalten (Bas-Rhin). En 1954, la coopérative fait édifier un logement patronal au sud-est de l’établissement. En 1957, l’architecte mulhousien Charles Jaeglé livre les plans d’un bâtiment devant accueillir une fabrique d’aliments pour bétail et des garages (disparu).

Après le départ de la Société Coopérative Laitière de Soultz au début des années 1970, l’établissement devient un magasin de commerce, avec des occupants successifs.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Secondaire : milieu 20e siècle
Dates 1924, daté par source
1946, daté par source
1948, daté par source
1951, daté par source
1954, daté par source
1957, daté par source
Auteur(s) Auteur : Eisenbraun Henri (architecte)
Auteur : Latscha Édouard III,
Édouard III Latscha (1877 - 1927)

Industriel établi à Soultz-Haut-Rhin.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
auteur commanditaire, attribution par source
Auteur : Dauer Jules,
Jules Dauer

Architecte établi à Westhalten (Bas-Rhin) et actif au milieu du 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Jaeglé Charles,
Charles Jaeglé

Architecte établi à Mulhouse (Haut-Rhin) et actif au milieu du 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Illinger Frédéric
Auteur : Sautier Adolphe

L’atelier de construction mécanique initial, en rez-de-chaussée, adopte un plan en L. Édifié en maçonnerie enduite, il est couvert de huit travées de toits à longs pans avec tuiles mécaniques et d’un toit en terrasse exécuté en béton à son extrémité sud. Des extensions successives en rez-de-chaussée et couvertes d’un toit en appentis ajouré de lanterneaux flanquent l’usine au sud-ouest.

Le logement patronal est de plan carré. Bâti en maçonnerie enduite, il comporte un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé et un étage de comble. Il est couvert d’un toit à croupes et tuiles mécaniques.

Murs maçonnerie enduit
Toit tuile mécanique, béton en couverture
Plans plan régulier en L
Étages sous-sol, en rez-de-chaussée, rez-de-chaussée surélevé, étage de comble
Couvertures terrasse toit à longs pans
toit polygonal
Énergies énergie électrique achetée
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Schwarz Frank
Frank Schwarz

Chercheur spécialisé en patrimoine industriel au Service de l'Inventaire de la Région Grand Est (site de Strasbourg).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Raimbault Jérôme