Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Village

Dossier IA00122498 réalisé en 1993

Fiche

Dénominations village
Aire d'étude et canton Sierentz
Adresse Commune : Sierentz
Cadastre : 1818 ; 1980

Au carrefour de voies antiques nord sud et ouest est (en direction du pont sur le Rhin de Kembs) , le site de Hochkirch est mieux connu grâce à des fouilles archéologiques récentes ; une occupation y est attestée de la fin du néolithique, mais principalement depuis l'âge du bronze, jusqu'à la fin de l'époque romaine, vers 410 ; un établissement gaulois était installé en ce lieu, puis un établissement romain et un vicus, au 1er siècle, enfin une nécropole du bas empire au 4e siècle ; la première église y fut implantée vers le 6e ou 7e siècle, peut être antérieurement ; elle resta église mère de Sierentz, Uffheim, Waltenheim et Geispitzen jusqu'au 19e siècle ; l'installation du village à son emplacement actuel, près du ruisseau, s'est effectuée à l'époque mérovingienne ; la première mention écrite date de 835 ; à la fin du moyen âge, de grands propriétaires (évêque de Bâle, couvent d'Einsiedeln, couvent Saint-Alban de Bâle...) y possédaient des biens, notamment les deux domaines appelés Oberdinghof et Niederdinghof ; à partir de 1523, c'est la famille Waldner qui devint le principal propriétaire ; elle possédait un château, endommagé lors de la guerre de Trente Ans ; la seconde moitié du 17e siècle a été une période de construction importante, surtout en ce qui concerne l'habitat ; le 18e siècle sera une période de développement économique, avec la création de foires, l'installation de filature de coton, de faïencerie, d'usine de toiles peintes, stimulée par la famille Waldner et la présence d'une communauté juive ; à la fin du siècle est créée la poste aux chevaux ; au cours du 19e siècle, le village continuera à s'accroître, avec l'installation de l'église au centre du village (en 1835) , l'ouverture de la tuilerie (1824) , et de la scierie Ratti en 1877 ; le quartier de la gare s'est développé à partir de 1840, date de l'ouverture de la ligne de chemin de fer Bâle-Mulhouse ; à la fin du siècle, c'est la partie sud-est de l'agglomération qui s'est développée, autour du tribunal de bailliage et de l'hôpital ; plus récemment, après que Sierentz fut déclaré chef lieu de canton (en 1948) , l'accroissement de la population s'est marqué par la construction de 4 lotissements depuis 1960 et du collège en 1971.

Période(s) Principale : Protohistoire
Principale : Antiquité
Principale : Haut Moyen Âge
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 2e moitié 20e siècle
Murs calcaire
bois
enduit
pan de bois
Toit tuile plate
(c) Inventaire général - Poinsot Gilbert