Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Moulin à farine et moulin à foulon dit Bleichenmühle, puis filature et usine de construction mécanique Nicolas Schlumberger et Compagnie, puis usine de construction mécanique Nouvelle Société de Construction ci-devant Nicolas Schlumberger et Cie, puis Nicolas Schlumberger et Cie et filature Union Textile, puis Filatures du Florival, puis Filés du Florival, actuellement fonderie et usine de construction mécanique NSC Groupe
    Moulin à farine et moulin à foulon dit Bleichenmühle, puis filature et usine de construction mécanique Nicolas Schlumberger et Compagnie, puis usine de construction mécanique Nouvelle Société de Construction ci-devant Nicolas Schlumberger et Cie, puis Nicolas Schlumberger et Cie et filature Union Textile, puis Filatures du Florival, puis Filés du Florival, actuellement fonderie et usine de construction mécanique NSC Groupe Guebwiller - 166, 170, 197 rue de la République 5, 5A rue Jean-Baptiste-Weckerlin 3 rue du 17-Novembre - en ville - Cadastre : 2018 15 80, 82, 139, 141, 142, 145, 146, 148, 152, 162, 168, 171 à 174, 191, 200, 201, 208 à 221, 237, 238 2018 28 50
    Historique :
    ) est conçu par l’architecte Jean Finiels par le couvrement d’une cour. En 1962, l’usine de construction mécanique se dote de nouveaux bureaux de direction (K) dont les plans sont dus à l’architecte lyonnais Jean nord-ouest du site (architectes Jean Finiels (1927-2002) et Georges Thiriet) en lieu et place d’un sinistrés sur la partie est du site. Elle fait édifier par l’entrepreneur Jean-Baptiste Matter de Colmar
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Jean-Henri [entrepreneur] Matter Jean-Baptiste [architecte] Blezat Jean [architecte] Finiels Jean
    Localisation :
    Guebwiller - 166, 170, 197 rue de la République 5, 5A rue Jean-Baptiste-Weckerlin 3 rue du 17
    Texte libre :
    originellement à Masevaux (Haut-Rhin) par son beau-père, Jean-Henri Bourcart (1753-1820), auquel il s’associe . Nicolas Schlumberger et son beau-frère, Jean-Jacques Bourcart (1801-1855) associé à l’affaire depuis le entre Jean-Jacques Bourcart et Nicolas Schlumberger en vue d’une séparation. En décembre 1849, un 1852, par la construction, au profit de Jean-Jacques Bourcart et de ses fils Henri et Charles, d’une , Nicolas Schlumberger cède également à la société Jean-Jacques Bourcart et Fils la propriété dite de décès de son père Jean-Henri en 1820, font appel à Josué Heilmann (1796-1848) connu pour ses recherches construction de nouveaux espaces de travail. En 1960, un nouvel atelier (B) est conçu par l’architecte Jean bureaux de direction (K) dont les plans sont dus à l’architecte lyonnais Jean Blezat. L’expansion de ). L’entreprise Nicolas Schlumberger et Cie fait l’acquisition, en 1971, des anciens locaux des Filatures Bourcart , une extension (M) au magasin industriel (L) implanté au nord-ouest du site (architectes Jean Finiels
  • Corderie Meyer-Sansboeuf, puis Fabrique Alsacienne de Cordes et Ficelles - Maison Meyer-Sansboeuf, puis Meyer-Sansboeuf Groupe Meister, puis corderie Meyer-Sansboeuf
    Corderie Meyer-Sansboeuf, puis Fabrique Alsacienne de Cordes et Ficelles - Maison Meyer-Sansboeuf, puis Meyer-Sansboeuf Groupe Meister, puis corderie Meyer-Sansboeuf Guebwiller - 161 rue Théodore-Deck - en ville - Cadastre : 2018 15 20, 22, 23, 117, 118
    Référence documentaire :
    VUILLARD, Jeanne. Maison Meyer-Sansboeuf. In Deux siècles d'Industrie Textile dans le Florival
    Texte libre :
    Florival édifiés entre 1853 et 1865 par la famille Bourcart et la Société des cités ouvrières de Guebwiller , s’étend le domaine patronal du Bois Fleuri (étudié, IA6809523) acquis en 1859 par Charles Bourcart qui y fait bâtir sa résidence à proximité de la filature exploitée par la famille Bourcart à compter de 1853 années 1860 pour permettre la desserte du nouveau tissage Bourcart et qui relie alors la rue dite
  • Cité ouvrière dite Cité Rogelet
    Cité ouvrière dite Cité Rogelet Buhl - 69 à 95A rue de la Fabrique 6 à 32 rue du 5-Février 15 à 46 rue Edmond-Rogelet - en village - Cadastre : 2018 8 46 à 58, 60 à 66, 113, 211 à 213, 290 à 293
    Référence documentaire :
    BADER, Jean. Historique des cités ouvrières de Buhl (1907-1940). In Deux siècles d'Industrie
  • Brasserie et auberge Seiller, puis restaurant et hôtel de voyageurs Seiller-Weiher, puis restaurant Auberge du Hugstein
    Brasserie et auberge Seiller, puis restaurant et hôtel de voyageurs Seiller-Weiher, puis restaurant Auberge du Hugstein Guebwiller - Felsenmatt - 244 rue de la République - en écart - Cadastre : 2018 29 25, 176, 194, 214, 215, 262, 263, 265 à 268
    Texte libre :
    pâture dénommés Felsenmatten. En aval, au sud-est du site, se dressent la filature Bourcart édifiée en Lautenbach à Guebwiller, la résidence de Charles Bourcart agrémentée d’un vaste parc et connue sous le nom du
  • Cité ouvrière dite Cité Gast
    Cité ouvrière dite Cité Gast Issenheim - 15, 17 rue de Cernay 1, 3, 5, 7, 9, 11, 13, 15, 17, 19, 21 rue des Acacias - en village - Cadastre : 2018 10 5, 6, 26, 29, 31, 34, 36, 39, 41, 44, 48 à 50, 52 à 55, 85 à 96
    Historique :
    , IA00111906). Elle fait face à la cité ouvrière composée de 17 pavillons édifiée en 1867 par Jean-Baptiste le nord. Développement du site A partir de 1840, Édouard Gast (1810-1887) dirige avec Jean-Baptiste
1