Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 239 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Moulin Gilg, puis filature de coton Jean-Jacques Bourcart et Fils dite usines du Moulin et de l’Ermitage, puis filature de coton Bourcart Fils et Compagnie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis usine de construction mécanique Nicolas Schlumberger et Compagnie, actuellement NSC Groupe
    Moulin Gilg, puis filature de coton Jean-Jacques Bourcart et Fils dite usines du Moulin et de l’Ermitage, puis filature de coton Bourcart Fils et Compagnie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis usine de construction mécanique Nicolas Schlumberger et Compagnie, actuellement NSC Groupe Guebwiller - 240 rue de la République - en ville - Cadastre : 2018 06 130, 131, 257, 258 Commune de Buhl 2018 29 213, 218 Commune de Guebwiller 2018 15 65,66 Commune de Guebwiller
    Historique :
    En 1852, Jean-Jacques Bourcart (1801-1855) se sépare de son beau-frère Nicolas Schlumberger auquel trois chantiers sont conduits par les architectes guebwillerois Jean Finiels (1927-2002) et Georges
    Référence documentaire :
    Informations FTB. 1853 - 1953 Jean-Jacques Bourcart. Fondateur des FTB. Guebwiller, 1953. SCHWEITZER, Julien. Filatures et Tissages Bourcart. In Deux siècles d'Industrie Textile dans le
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Jean-Jacques [architecte] Finiels Jean
    Titre courant :
    Moulin Gilg, puis filature de coton Jean-Jacques Bourcart et Fils dite usines du Moulin et de l’Ermitage, puis filature de coton Bourcart Fils et Compagnie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis
    Appellations :
    Jean-Jacques Bourcart et Fils Bourcart Fils et Compagnie Filatures et Tissages Bourcart
    Texte libre :
    Lautenbach à Guebwiller qui le borde au sud. Développement du site Jean-Jacques Bourcart (1801-1855) est courrier daté du 30 juillet 1848, Jean-Jacques Bourcart indique qu’il est disposé à se retirer « à cède également à la société Jean-Jacques Bourcart et Fils, la propriété dite de l’Ermitage soit première cité ouvrière construite par la société Jean-Jacques Bourcart et Fils (étudiée, IA68009518). Cette qui encadraient l’entrée de l’usine. Sources d’énergie La filature Jean-Jacques Bourcart et Fils est Bourcart en 1852. Au sud-est, de l’autre côté du chemin vicinal reliant Lautenbach à Guebwiller, une vaste parcelle se partage entre forêt et terres cultivées. C’est au sein de cette emprise que Charles Bourcart depuis le décès de son père Jean-Henri en 1820. L’entreprise, florissante, se spécialise dans la filature de litiges et de procédures qui se soldent, en 1852, par la construction, au profit de Jean-Jacques Bourcart et de ses fils Henri (1824-1902) et Charles (1828-1909), d’une nouvelle filature de coton. Sa
    Illustration :
    Plan de situation de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1852 Plan de situation de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1857 Plan de situation de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1857 Plan de situation de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1865 Plan de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1913. IVR42_20196800627NUC2A Plan de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1924 IVR42_20196800628NUC2A Plan de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1930. IVR42_20196800630NUC2A Plan de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1942. IVR42_20196800631NUC2A Vue de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1853. IVR42_20196800623NUC2A Vue de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, vers 1855. IVR42_20196800622NUC2A
  • Tissage de coton Bourcart Fils et Cie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis usine de construction mécanique Nicolas Schlumberger et Compagnie, actuellement garage de réparation automobile, magasins de commerce et bureaux
    Tissage de coton Bourcart Fils et Cie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis usine de construction mécanique Nicolas Schlumberger et Compagnie, actuellement garage de réparation automobile, magasins de commerce et bureaux Guebwiller - 153-155 rue Théodore-Deck - en ville - Cadastre : 2018 27 267, 296, 300, 309 à 311, 314, 315, 317, 318, 320 à 326, 341, 346 à 353
    Historique :
    En 1867, les Ets « Bourcart Fils et Cie » font construire un tissage à Guebwiller. Cette usine
    Référence documentaire :
    Informations FTB. 1853 - 1953 Jean-Jacques Bourcart. Fondateur des FTB. Guebwiller, 1953. SCHWEITZER, Julien. Filatures et Tissages Bourcart. In Deux siècles d'Industrie Textile dans le
    Description :
    L’ancien tissage Bourcart se compose de l’atelier de fabrication partitionné en différentes
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Jean-Jacques [auteur commanditaire] Bourcart Henri [auteur commanditaire] Bourcart Charles
    Titre courant :
    Tissage de coton Bourcart Fils et Cie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis usine de
    Appellations :
    Bourcart Fils et Cie Filatures et Tissages Bourcart
    Texte libre :
    tissage Bourcart est établi au nord-ouest de la ville de Guebwiller, au-delà des anciens remparts. Cet cité Florival (étudiée, IA68009518) édifiés entre 1853 et 1865 par la famille Bourcart et par la Lautenbach à Guebwiller, s’étend le domaine du Bois Fleuri acquis en 1859 par Charles Bourcart qui y fait bâtir sa résidence (étudiée, IA68009523) à proximité de la filature exploitée par la famille Bourcart à compter de 1853 (étudiée, IA68009508). Le terrain sur lequel est édifié le tissage Bourcart se situe dans Magenta. Développement du site En 1867, les Ets « Bourcart Fils et Cie » font construire un tissage à fabrication, située à l’ouest, demeure sans affectation. Sources d’énergie Le tissage Bourcart est équipé Bourcart se compose de l’atelier de fabrication aujourd’hui partitionné en différentes cellules (A), de la B.F.C. pour « Bourcart Fils et Cie » et le millésime de sa construction : 1924. Au sud-ouest du magasin
  • Statue : saint Jean Népomucène
    Statue : saint Jean Népomucène Meyenheim - rivage de l' Ill - en village
    Représentations :
    figure (saint Jean Népomucène : debout, crucifix, palme)Saint en habit de chanoine tenant un
    Titre courant :
    Statue : saint Jean Népomucène
  • Autel, prédelle, retable : sainte Jeanne d'Arc, Jeanne d'Arc brûlée vive
    Autel, prédelle, retable : sainte Jeanne d'Arc, Jeanne d'Arc brûlée vive Riedisheim - 80 rue de la Wanne - en ville
    Représentations :
    figure (sainte Jeanne d'Arc) ; scènes (cycle narratif : sainte Jeanne d'Arc) ; scène historique (sainte Jeanne d'Arc, mort par le feu) ; ornementation (ornement à forme végétale, décor d'architecture)
    Titre courant :
    Autel, prédelle, retable : sainte Jeanne d'Arc, Jeanne d'Arc brûlée vive
    Illustration :
    Autel sainte Jeanne d'Arc. IVR42_19926801365P Autel sainte Jeanne d'Arc avec autre prédelle. IVR42_19926801366P
  • Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste Geispitzen - rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 1819 D 139 1980 1 491
    Historique :
    sur l'emplacement de la chapelle, de l'église saint Jean-Baptiste ; en 1925, élévation du clocher par
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Vocables :
    Saint-Jean-Baptiste
  • Monument funéraire de Jeanne Klein
    Monument funéraire de Jeanne Klein Uttenheim
    Titre courant :
    Monument funéraire de Jeanne Klein
  • Verrière : Jeanne d'Arc entrant à Orléans
    Verrière : Jeanne d'Arc entrant à Orléans Altkirch - rue du Château - en ville
    Historique :
    bombardements pendant la guerre de 1914-1918. La verrière représentant l'entrée de Jeanne d'Arc à Orléans
    Représentations :
    Jeanne d'Arc entrant à Orléans.
    Titre courant :
    Verrière : Jeanne d'Arc entrant à Orléans
  • Tombeau No 22, de Jean Jacques Stamm
    Tombeau No 22, de Jean Jacques Stamm Sélestat - rue du Cimetière
    Historique :
    Tombeau de Jean Jacques A. Stamm architecte de la ville de Sélestat décédé en 1906 et de sa femme
    Auteur :
    [architecte, auteur du modèle] Stamm Jean-Jacques Alexandre
    Titre courant :
    Tombeau No 22, de Jean Jacques Stamm
    Appellations :
    de Jean Jacques Stamm
    Illustration :
    Tombeau de Jean Jacques Stamm, architecte de la ville de Sélestat, décédé en 1906, par Albert
  • Monument commémoratif de Jean-Jacques Henner
    Monument commémoratif de Jean-Jacques Henner Bernwiller - rue Jean-Jacques-Henner - en village
    Historique :
    Erigée à l'extrémité de la propriété de Jean-Jacques Henner en 1911 par l'architecte Umbdenstock et
    Localisation :
    Bernwiller - rue Jean-Jacques-Henner - en village
    Titre courant :
    Monument commémoratif de Jean-Jacques Henner
    Appellations :
    monument commémoratif de Jean-Jacques Henner (B, sur la carte du patrimoine)
    Illustration :
    Monument à Jean-Jacques Henner, érigé en 1911, détruit en 1917, reconstitué en 1923 Monument à Jean-Jacques Henner : buste représentant l'artiste. IVR42_19986800849ZE Monument à Jean-Jacques Henner : statue d'enfant devant le piédestal. IVR42_19986800850ZE
  • Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste, ancien temple
    Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste, ancien temple Lingolsheim - rue du Château - en ville - Cadastre : 1899 2 45
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste, ancien temple
    Vocables :
    Saint-Jean-Baptiste
  • tableau : portrait de Jean Benner No1
    tableau : portrait de Jean Benner No1 Mulhouse - 4 place Guillaume Tell - en ville
    Inscriptions & marques :
    en haut à gauche : ""JEAN BENNER 1836 1906"" ; en haut à droite : ""MANY BENNER PINX. 1907
    Historique :
    Portrait du peintre Jean Benner par Emmanuel Michel Benner dit Many (1873 1965) en 1907 ; oeuvre de
    Représentations :
    portrait (Benner Jean : en buste, de profil) §
    Titre courant :
    tableau : portrait de Jean Benner No1
  • Tableau : portrait de Jeanne Sophie Caroline Hottinger
    Tableau : portrait de Jeanne Sophie Caroline Hottinger Soultz-Haut-Rhin - place Buchenek - en ville
    Historique :
    Portrait de Jeanne Sophie Caroline Hottinger, épouse d'Edouard Pierre, comte Waldner de Freundstein
    Représentations :
    portrait (Waldner de Freundstein Jeanne Sophie Caroline)
    Titre courant :
    Tableau : portrait de Jeanne Sophie Caroline Hottinger
  • Usine de feutre Jean Althoffer & Cie
    Usine de feutre Jean Althoffer & Cie Rimbachzell - Bachmatten - 4 rue de Rimbach - en village - Cadastre : 2019 01 460, 462, 494, 495
    Historique :
    L’usine de feutre des Ets Jean Althoffer & Cie est édifiée en 1907 selon les plans des architectes
    Titre courant :
    Usine de feutre Jean Althoffer & Cie
    Texte libre :
    (IVR42_20196801001NUDA). HISTORIQUE Implantation originelle L’usine de feutre Jean Althoffer & Cie est établie sur un -près-Guebwiller à Soultz. Développement du site En 1907, les Ets Jean Althoffer & Cie transfèrent à Jean Althoffer pour produire des tissus d’ameublement en laine. Spécialisée par la suite dans les méridionale. En 1954, l’effectif de l’usine s’élève à 48 ouvriers. En 1965, les Ets Jean Althoffer & Cie se boulangerie. Sources d’énergie Au moment de sa construction, l’usine de feutre Jean Althoffer & Cie est mise
  • Forge, puis tissage et filature Jean Kiener, puis Filatures & Tissages Jean Kiener Fils, puis caserne
    Forge, puis tissage et filature Jean Kiener, puis Filatures & Tissages Jean Kiener Fils, puis caserne Wintzenheim - La Forge - 8 rue Principale - en écart - Cadastre : 1985 77
    Historique :
    Taillanderie créé en 1840 par Jean Bicking de Munster à un endroit situé entre Wintzenheim et 1847 l'usine est louée à Jean Kiener de Gunsbach qui y installe un tissage mécanique de coton et une bureaux. Complément de l'enquête menée en 2017 : En 1838, le taillandier munstérien Jean Bicking s’associe 1847, le manufacturier Jean Kiener prend à bail la forge puis acquiert le site en 1854. Il y fait bâtir
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Kiener Jean [auteur commanditaire] Kiener Jean
    Titre courant :
    Forge, puis tissage et filature Jean Kiener, puis Filatures & Tissages Jean Kiener Fils, puis
    Appellations :
    Filatures & Tissages Jean Kiener
    Texte libre :
    1838, le taillandier munstérien Jean Bicking s’associe à Martin Bresch, qui exploite une ferme à cinq foyers de maréchalerie, d’un gros marteau et de quatre martinets. En 1847, Jean Kiener (1794-1875 alors à 600 quintaux de pièces diverses. Implantation originelle La forge fondée par Jean Bicking est ° 12 de Colmar à Munster qui délimite son emprise, au sud. Développement du site En 1854, Jean Kiener (étudiée, IA68003773). Jean Kiener fils (1838-1895) et son frère Alphonse prennent la succession de leur père dans la conduite de l’établissement, après le décès de ce dernier en 1875. Féru d’agronomie, Jean Jean Kiener Fils comme les autres usines du groupe, l’établissement est durement touché par la crise
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis le sud-ouest de l'un des bâtiments agricoles édifiés sur le site par Jean Vue d'ensemble depuis le nord-ouest de l'un des bâtiments agricoles édifiés sur le site par Jean
  • Maison de l’entrepreneur Jean-Baptiste Matter, puis Auguste Zwickert
    Maison de l’entrepreneur Jean-Baptiste Matter, puis Auguste Zwickert Colmar - 30 route de Neuf-Brisach - en ville - Cadastre : 2016 000VR01 87
    Historique :
    Vers 1890, un entrepreneur du bâtiment, Jean-Baptiste Matter, s’installe au 30 rue de Neuf-Brisach
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Matter Jean-Baptiste
    Titre courant :
    Maison de l’entrepreneur Jean-Baptiste Matter, puis Auguste Zwickert
    Appellations :
    Maison de l’entrepreneur Jean-Baptiste Matter
  • Tableau du retable du maître-autel : Saint Jean à Patmos
    Tableau du retable du maître-autel : Saint Jean à Patmos Bernwiller - rue François-Joseph-Deyber - en village
    Représentations :
    Saint Jean, exilé à Patmos, reçoit la révélation des derniers jours : le saint est représenté assis
    Titre courant :
    Tableau du retable du maître-autel : Saint Jean à Patmos
  • Tombeau No 3, de Albert et Jean Regall
    Tombeau No 3, de Albert et Jean Regall Dambach-la-Ville - rue de la Gare - en ville
    Titre courant :
    Tombeau No 3, de Albert et Jean Regall
    Appellations :
    de Albert et Jean Regall
  • Logement d’ouvriers de l’usine de feutre Jean Althoffer & Cie
    Logement d’ouvriers de l’usine de feutre Jean Althoffer & Cie Rimbachzell - Bachmatten - 6, 8 rue de Rimbach - en village - Cadastre : 2019 01 403
    Historique :
    de la commune de Rimbach-Zell, en amont de l’usine de feutre Jean Althoffer & Cie (étudiée duquel il se dresse. Développement du site En 1907, les Ets Jean Althoffer & Cie transfèrent à Rimbach la firme Jean Althoffer & Cie jusqu’à son rachat en 2000 par le groupe industriel italien Comital
    Titre courant :
    Logement d’ouvriers de l’usine de feutre Jean Althoffer & Cie
    Appellations :
    de l’usine de feutre Jean Althoffer & Cie
  • ensemble de 2 autels secondaires de la Vierge et de saint Jean
    ensemble de 2 autels secondaires de la Vierge et de saint Jean Bernwiller - rue François-Joseph-Deyber - en village
    Titre courant :
    ensemble de 2 autels secondaires de la Vierge et de saint Jean
    Appellations :
    de saint Jean
  • verrières (6) : saint Jean Baptiste, saint Aloyse, saint Antoine de Padoue, sainte Madeleine, sainte Catherine, sainte Barbe
    verrières (6) : saint Jean Baptiste, saint Aloyse, saint Antoine de Padoue, sainte Madeleine, sainte Catherine, sainte Barbe Keffenach - rue de l' Eglise - en village
    Représentations :
    , palme, roue)£figure (sainte Barbe : en buste, calice, épée)£figure biblique (saint Jean-Baptiste : en
    Titre courant :
    verrières (6) : saint Jean Baptiste, saint Aloyse, saint Antoine de Padoue, sainte Madeleine
    Illustration :
    Baie 4 : saint Jean-Baptiste. IVR42_19916701154V
1 2 3 4 12 Suivant