Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maisons d’industriels dites villas du Domaine Bourcart
    Maisons d’industriels dites villas du Domaine Bourcart Guebwiller - 160 à 160 D rue de la République - en ville - Cadastre : 2018 15 16,30,41 à 44, 46, 64, 126, 128, 130, 133, 150, 224 à 235
    Historique :
    La villa principale est édifiée vers 1815 par Jean-Henri Bourcart (1753-1820). Après son décès en 1820, son épouse demeure dans la maison familiale bientôt rejointe par son fils, Jean-Jacques Bourcart Bourcart en 1855, la maison est occupée par l’un de ses fils, Henri Bourcart (1824-1902) et son épouse Emma mains de la famille Bourcart. Au moment de l'enquête et en dépit de leur transformation en appartements
    Représentations :
    l'extension de la villa principale : HEB – MDCCCLX pour Henri et Emma Bourcart - 1860.
    Description :
    – MDCCCLX pour Henri et Emma Bourcart - 1860. Édifiée en maçonnerie enduite, la maison comporte un sous-sol
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Jean-Henri [auteur commanditaire] Bourcart Henri
    Titre courant :
    Maisons d’industriels dites villas du Domaine Bourcart
    Appellations :
    Domaine Bourcart
    Texte libre :
    début du 20e siècle, après le décès d’Henri Bourcart en 1902, son fils aîné Alfred Bourcart (1853-1926 ). Elle est acquise en 1927 par Yves Engelbach, époux de Germaine Bourcart, une nièce d’Alfred Bourcart ). HISTORIQUE Implantation originelle Le domaine Bourcart, ses quatre villas, ses dépendances et son parc, est des moulins qui traverse le domaine Bourcart de part en part avant de longer l’ensemble du rempart Bourcart (1753-1820) dirige la manufacture textile de Wesserling (Haut-Rhin) de 1788 à 1801. En 1791, il filature de coton (étudiée, IA68009504). En 1813, la fille cadette de Jean-Henri Bourcart épouse Daniel Schlumberger (1788-1840), le frère cadet de Nicolas. Jean-Henri Bourcart et son épouse prennent alors la sociale Nicolas Schlumberger et Compagnie. A leur arrivée à Guebwiller, vers 1815, Jean-Henri Bourcart et , anime l’élévation nord. Jean-Henri Bourcart décède en 1820. Son épouse demeure dans la maison familiale bientôt rejointe par son fils, Jean-Jacques Bourcart (1801-1855) qui s’y établit en 1822 à l’issue de sa
    Illustration :
    Plan de situation du domaine Bourcart. IVR42_20186801022NUDA Élévation postérieure de la villa Bourcart environnée de son parc, en 1846. IVR42_20196800896NUC2A Vue d'ensemble de la villa Bourcart au sein de son parc, depuis le nord-est, vers 1850 Plan de situation de la partie occidentale du domaine Bourcart, en 1927. IVR42_20196800895NUC2A Élévation antérieure de la villa Bourcart, vers 1900. IVR42_20196800898NUC2A Vue d’ensemble de l’entrée du domaine Bourcart commandée par les deux pavillons de conciergerie (E
  • Cité ouvrière dite Cité Florival
    Cité ouvrière dite Cité Florival Guebwiller - - 178 à 247 rue de la République 1 à 53 rue d' Angreth 2 à 36 rue Jean-Jaurès - en ville - Cadastre : 2018 15 4, 5, 7, 32 à 34, 37 à 40, 62, 63, 67 à 75, 97 à 114 2018 28 1 à 7, 9 à 39, 118, 119, 148 à 150, 176 à 179, 189 à 192
    Historique :
    premières constructions, initiées par Jean-Jacques Bourcart et ses fils, sont édifiées sur une parcelle de emprise que Charles Bourcart (1828-1909) établit, à partir de 1861, sa résidence connue sous le nom de distance, sur la porte ouest de la ville. Développement du site En 1853, Jean-Jacques Bourcart (1801-1855 groupées en deux bâtiments sont édifiées (A et B). MM. Bourcart sollicitent une subvention de l’État pour Charles Bourcart. L’objet de cette société, précisé dans ses statuts, est la « construction à Guebwiller ville, dans le prolongement des constructions réalisées par Jean-Jacques Bourcart et ses fils. Cette dernière forme avec les logements ouvriers de la famille Bourcart la Cité Florival. En 1861, la Société des année, la famille Bourcart fait construire huit nouveaux logements accolés en rez-de-chaussée (G) et vraisemblablement la maison destinée aux contremaîtres (K). En outre, les Bourcart ont établi au sein de leur cité réalisés et conservés par la famille Bourcart et 46 construits par la Société des cités ouvrières de
    Description :
    famille Bourcart et celles que l’on doit à la Société des cités ouvrières de Guebwiller. Pour (IVR42_20186801026NUDA). La cité ouvrière Bourcart se compose de quatre immeubles comportant chacun huit logements
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Jean-Jacques [auteur commanditaire] Bourcart Henri [auteur commanditaire] Bourcart Charles
    Illustration :
    Vue de la cité ouvrière des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, vers 1855. IVR42_20196800621NUC2A
1