Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 73 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Croix funéraire de Jean Fiesinger
    Croix funéraire de Jean Fiesinger Rimbachzell - en village
    Inscriptions & marques :
    croix funéraire de JEAN FIESINGER, DECEDE EN 1957
    Titre courant :
    Croix funéraire de Jean Fiesinger
    Appellations :
    De Jean Fiesinger
  • Maison d’industriel dite Villa du Bois Fleuri
    Maison d’industriel dite Villa du Bois Fleuri Guebwiller - 251 rue de la République - en ville - Cadastre : 2018 27 130
    Historique :
    En 1859, Charles Bourcart se porte acquéreur d'un terrain paysager agrémenté d'une maison et d'une ). En 1891, la villa est la proie d’un incendie. Charles Bourcart fait reconstruire l’édifice en Charles Bourcart en 1909, la propriété passe aux mains de son fils Daniel. Au lendemain de la Première l’architecte Jean Chomel (1919-2007), une extension sur deux niveaux abritant la cantine de l'usine située à
    Représentations :
    Le blason de la famille Bourcart orne l'élévation nord de la villa. Il se compose d'un médaillon
    Description :
    armes de la famille Bourcart. La villa est prolongée par la cantine édifiée par la Société NSC
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Charles [architecte] Chomel Jean
    Texte libre :
    en 1813 et, à partir de 1852, la filature Jean-Jacques Bourcart et Fils (étudiée, IA68009508) érigée Charles Bourcart qui dirige avec son père Jean-Jacques (1801-1855) et son frère Henri (1824-1902) la , la famille Bourcart a fait construire un ensemble de quatre maisons ouvrières qui constituent les construction de la villa de Charles Bourcart (1828-1909), d’un projet d’extension porté conjointement par la Société des cités ouvrières de Guebwiller et par la famille Bourcart. Il est réalisé entre 1861 et 1862 construire une boutique au nord-est de la demeure. Une aquarelle de Charles Bourcart, insérée dans l'album proie d’un incendie. Les étages de comble et la toiture sont intégralement détruits. Charles Bourcart agrandies. Après le décès de Charles Bourcart en 1909, la propriété passe aux mains de son fils Daniel. Au villa et selon les plans de l’architecte Jean Chomel (1919-2007), une extension sur deux niveaux saillie, ajourée de grandes baies jumelées et décorée d’un blason aux armes de la famille Bourcart
    Illustration :
    La villa de Charles Bourcart en mars 1892, après sa reconstruction, depuis le sud-est La villa de Charles Bourcart en mars 1892, après sa reconstruction, depuis le sud-ouest La villa de Charles Bourcart en mars 1892, après sa reconstruction, depuis le nord-ouest La villa de Charles Bourcart en mars 1892, après sa reconstruction. IVR42_20086800135NUC2A La villa de Charles Bourcart en mars 1892, après sa reconstruction, depuis l'est Vue de détail du blason de la famille Bourcart qui orne l'élévation nord de la villa
  • Tissage Jean-Jacques Ziegler, puis usine de passementerie Hildebrand & Stocker, puis filature Hildebrand & Stocker, puis F. Spinnler & Cie, puis usine de passementerie Baumann aîné & Cie, puis usine de produit textile non tissé Thermolite
    Tissage Jean-Jacques Ziegler, puis usine de passementerie Hildebrand & Stocker, puis filature Hildebrand & Stocker, puis F. Spinnler & Cie, puis usine de passementerie Baumann aîné & Cie, puis usine de produit textile non tissé Thermolite Soultz-Haut-Rhin - 4, 6 rue Jean-Jaurès 1 rue du Château-Fort - en ville - Cadastre : 2018 1 149, 268, 269
    Historique :
    En 1830, Jean-Jacques Ziegler (1770-1847), fonde un tissage au sein de l’enclos de la commanderie d’hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. En 1856, cet établissement échoit à Bernard Hildebrand qui s’associe à
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Ziegler Jean-Jacques
    Localisation :
    Soultz-Haut-Rhin - 4, 6 rue Jean-Jaurès 1 rue du Château-Fort - en ville - Cadastre : 2018 1 149
    Titre courant :
    Tissage Jean-Jacques Ziegler, puis usine de passementerie Hildebrand & Stocker, puis filature
    Appellations :
    Jean-Jacques Ziegler
    Texte libre :
    (IVR42_20196801005NUDA). HISTORIQUE Implantation originelle Le tissage Jean-Jacques Ziegler est édifié au sein de l’enclos de la commanderie d’hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem (étudié, IA00111947), situé dans sur la Grande-Rue, actuelle rue Jean-Jaurès. Ils sont bordés, au nord et à l’ouest de vastes jardins qui se déploient au pied des fortifications. Développement du site En 1830, Jean-Jacques Ziegler d’hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem qui comporte un rez-de-chaussée et un étage occupés par les ateliers de tissage ainsi qu’un niveau de comble qui abrite le bobinage. Après son retrait des affaires en 1836, Jean quelques années auparavant, la Maison Kageneck, l’ancienne résidence de Jean-Jacques Ziegler, est démolie . La société Thermolite quitte le site en 1963 pour s’établir dans l’ancien tissage Bourcart situé et d’employés (C) au sud-ouest et les anciens bureaux (B), édifiés le long de la rue Jean-Jaurès
    Illustration :
    -Jean-de-Jérusalem ayant servi de hangar, puis d'écuries et enfin de logement d'ouvriers Saint-Jean-de-Jérusalem ayant servi de hangar, puis d'écuries et enfin de logement d'ouvriers
  • Ensemble de 9 verrières : saint Maurice d'Agaune, Vierge à l'Enfant, saint Arbogast de Strasbourg, sainte Elisabeth, saint Jean Baptiste, sainte Odile d'Alsace, saint Vincent de Paul
    Ensemble de 9 verrières : saint Maurice d'Agaune, Vierge à l'Enfant, saint Arbogast de Strasbourg, sainte Elisabeth, saint Jean Baptiste, sainte Odile d'Alsace, saint Vincent de Paul Pfastatt - rue Neuve - en ville
    Représentations :
    Strasbourg)£figure biblique (sainte Elisabeth)£figure biblique (saint Jean-Baptiste)£figure (sainte Odile
    Titre courant :
    , sainte Elisabeth, saint Jean Baptiste, sainte Odile d'Alsace, saint Vincent de Paul
  • Corderie Meyer-Sansboeuf, puis Fabrique Alsacienne de Cordes et Ficelles - Maison Meyer-Sansboeuf, puis Meyer-Sansboeuf Groupe Meister, puis corderie Meyer-Sansboeuf
    Corderie Meyer-Sansboeuf, puis Fabrique Alsacienne de Cordes et Ficelles - Maison Meyer-Sansboeuf, puis Meyer-Sansboeuf Groupe Meister, puis corderie Meyer-Sansboeuf Guebwiller - 161 rue Théodore-Deck - en ville - Cadastre : 2018 15 20, 22, 23, 117, 118
    Référence documentaire :
    VUILLARD, Jeanne. Maison Meyer-Sansboeuf. In Deux siècles d'Industrie Textile dans le Florival
    Texte libre :
    Florival édifiés entre 1853 et 1865 par la famille Bourcart et la Société des cités ouvrières de Guebwiller , s’étend le domaine patronal du Bois Fleuri (étudié, IA6809523) acquis en 1859 par Charles Bourcart qui y fait bâtir sa résidence à proximité de la filature exploitée par la famille Bourcart à compter de 1853 années 1860 pour permettre la desserte du nouveau tissage Bourcart et qui relie alors la rue dite
  • Hôpital dit Centre Médico-Chirurgical et Obstétrical (CMCO)
    Hôpital dit Centre Médico-Chirurgical et Obstétrical (CMCO) Schiltigheim - quartier du centre ville - 19 rue Louis-Pasteur - en ville - Cadastre : 1990:16:00
    Historique :
    l'établissement furent dressés par l'architecte strasbourgeois Henry Walker et l'entreprise Celentano fut chargée
    Auteur :
    [architecte] Walker Henry
  • croix de chemin : Christ en croix, croix 3
    croix de chemin : Christ en croix, croix 3 Drusenheim - avenue Jean Moulin
    Localisation :
    Drusenheim - avenue Jean Moulin
  • Peinture : Passion
    Peinture : Passion Ranspach-le-Bas - en village
    Contributeur :
    Bainier Jean-Yves
    États conservations :
    Restauration avant 1851 par Jean Heitzmann ; restauration en 1951 par A.Sutter d'Attenschwiller
  • Cité ouvrière dite Cité Union Textile
    Cité ouvrière dite Cité Union Textile Issenheim - 95, 97, 99, 101, 103, 105 rue de Guebwiller - en village - Cadastre : 2019 20 41 à 65, 69 à 90, 122 à 145, 210 à 214
    Historique :
    d’une nouvelle cité ouvrière. Les plans sont livrés par l’architecte guebwillerois Jean Finiels (1927
    Auteur :
    [architecte] Finiels Jean
  • Garniture architecturale ; tenture murale (tapisserie ; dit d'Aubusson, de basse-lisse) : Ferme ton armoire
    Garniture architecturale ; tenture murale (tapisserie ; dit d'Aubusson, de basse-lisse) : Ferme ton armoire Strasbourg - en ville
    Historique :
    intitulée «Ferme ton armoire» de Jean Lurçat faisait bien sûr partie de cet ensemble de 30 tentures. Elle appartenait à l'époque à la Galerie Jeanne Bucher, à Paris. Elle a probablement fait l'objet d'un don à
    Référence documentaire :
    DENIZEAU, Gérard. L'oeuvre peint de Jean Lurca DENIZEAU, Gérard. L'oeuvre peint de Jean Lurcat JOBE, Jospeh (dir.), LURCAT, Jean (préface). Le grand livre de la tapisserie. JOBE, Jospeh (dir .), LURCAT, Jean (préface). Le grand livre de la tapisserie. Lausanne : Edita, 1965 LURCAT, Jean. Le bestiaire de la tapisserie du Moyen-Age LURCAT, Jean. Le bestiaire de la LURCAT, Jean. Tapisserie française. LURCAT, Jean. Tapisserie française. Paris : Bordas, 1947 LURCAT, Jean. Tapisseries contemporaines Aubusson : Jean Lurçat, Gromaire. LURCAT, Jean . Tapisseries contemporaines Aubusson : Jean Lurçat, Gromaire. Paris : Braun, 1943 LURCAT, Jean. Giotto : la galerie des merveilles/lettre sur l'art mural par Jean Lurçat. LURCAT , Jean. Giotto : la galerie des merveilles/lettre sur l'art mural par Jean Lurçat. Paris : Amiot-Dumont LURCAT, Jean (présentation) ; LEVRON BIBLE Jacques (historique) et Château d'Angers. L'Apocalypse
    Auteur :
    [peintre, peintre sur céramique] Lurçat Jean
    Texte libre :
    Biographie de Jean Lurçat Peintre, céramiste et créateur de tapisserie français, Jean Lurçat dernière tapisserie est offerte par l´État français à la reine de Hollande. En 1937, Jean Lurçat découvre Guerre mondiale, Jean Lurçat crée également des oeuvres plus engagées comme "Es la verdad" (1942) et et veut exprimer la victoire finale de l'homme vivant en harmonie avec le monde et les éléments. Jean l'Association des peintres-cartonniers de tapisserie, créée par Denise Majorel. En 1959, Jean Lurçat est nommé expositions de tapisseries, telle que la biennale de la tapisserie à Lausanne, en 1962. Jean Lurçat, connu encore aujourd'hui. A Strasbourg, Jean Lurçat a également réalisé, en 1961, la céramique monumentale qui
    Illustration :
    "Ferme ton armoire", Jean Lurçat, vue générale de la salle. IVR42_20126700465NUCA "Ferme ton armoire", Jean Lurçat, vue d'ensemble. IVR42_20126700464NUCA "Ferme ton armoire", Jean Lurçat, vue d'un détail 1. IVR42_20126700467NUCA "Ferme ton armoire", Jean Lurçat, vue d'un détail 2. IVR42_20126700469NUCA "Ferme ton armoire", Jean Lurçat, vue d'un détail 3. IVR42_20126700470NUCA "Ferme ton armoire", Jean Lurçat, vue d'un détail 4. IVR42_20126700471NUCA "Ferme ton armoire", Jean Lurçat, vue de la signature. IVR42_20126700472NUCA
  • Lotissement concerté dit Lotissement Biehler
    Lotissement concerté dit Lotissement Biehler Soultz-Haut-Rhin - 6 rue Théodore-Deck 2, 4, 5, 6, 7, 9, 11 rue des Acacias 2, 4, 6, 8, 10, 11, 13, 14, 15, 16, 18, 28, 30, 32, 34, 36, 38 rue Albert-Schweitzer 2, 4, 6, 8, 10 place Curie 15, 17, 19, 23, 25, 27, 37, 39, 41, 43, 45, 47, 50 rue du Wolfhaag 3, 8, 10 rue des Genets 3 rue des Églantines - en ville - Cadastre : 2018 10 12 à 15, 21 à 23, 25, 28 à 32, 34 à 42, 96, 97, 99 à 105, 108 à 111, 207, 213, 498, 499
    Historique :
    personnel de la Société N. Schlumberger & Cie qui fait appel à l’architecte colmarien Jean Chomel (1919-2007 successives conduites, jusqu’à la fin des années 1960, par Jean Chomel. Elles regroupent au total 47
    Auteur :
    [architecte] Chomel Jean
    Texte libre :
    colmarien Jean Chomel (1919-2007) pour établir un plan-type de maison standardisée à bon marché, destinée travaux successives conduites, jusqu’à la fin des années 1960, par Jean Chomel. Elles regroupent au total correspondant au type « A4 surélevé » dessiné par Jean Chomel, présente une élévation antérieure percée d’une fenêtres disposent d’un appui saillant en béton. D’après les plans de Jean Chomel, les maisons bénéficient
  • Filature Dietz, puis usine textile dite Fabrique de laines Renaissance et Filature Daniel, puis usine de produits agro-alimentaires Merguez Azoulay
    Filature Dietz, puis usine textile dite Fabrique de laines Renaissance et Filature Daniel, puis usine de produits agro-alimentaires Merguez Azoulay Barr - 53 rue de la Vallée - en village
    Historique :
    En 1791, Jean-Jacques Dietz (1769-1839), fils du fabriquant de tissu barrois Jean-Georges Dietz percé au sud de la parcelle. La production de fil est assurée sur place par 89 personnes. En 1818, Jean moteur auxiliaire à la roue hydraulique. Au moment du décès de Jean-Jacques Dietz, en 1839, son fils de Jean-Jacques Dietz, Jacques et Charles, ne veulent consentir. En 1865, ils cèdent la
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Dietz Jean-Jacques
  • Calvaire
    Calvaire Nordhouse - en village
    Représentations :
    saint Jean
  • Cité ouvrière
    Cité ouvrière Soultzmatt - 02 à 16 rue du Progrès - en village - Cadastre : 2019 9 112 à 119
    Historique :
    de neuf pavillons identiques selon les plans établis par l'architecte Jean Chomel (1919-2007). Ce
    Auteur :
    [architecte] Chomel Jean
    Illustration :
    Plan de situation de la cité ouvrière, en 1954, par l'urbaniste Lemoine et l'architecte Jean Chomel
  • Verrières monumentales et sculptures abstraites de l'hôtel de ville de Schiltigheim : bords de mer avec rochers
    Verrières monumentales et sculptures abstraites de l'hôtel de ville de Schiltigheim : bords de mer avec rochers Schiltigheim - quartier du centre ville - 110 route de Bischwiller
    Historique :
    Jean-Marie Benoit, peintre-verrier et artiste plasticien lorrain a conçu et réalisé en 1967 un revanche, les reliefs en tôle d'acier découpé soudés aux verrières ont été modelés par Jean-Marie Benoit en
    Auteur :
    [peintre-verrier, sculpteur] Benoit Jean-Marie
  • Atelier de fabrication de l'usine de construction mécanique Nouvelle Société de Construction ci-devant Nicolas Schlumberger et Cie, puis Nicolas Schlumberger et Cie, puis NSC Groupe dit le Louvre
    Atelier de fabrication de l'usine de construction mécanique Nouvelle Société de Construction ci-devant Nicolas Schlumberger et Cie, puis Nicolas Schlumberger et Cie, puis NSC Groupe dit le Louvre Guebwiller - 191 rue de la République - en ville - Cadastre : 2018 28 50
    Historique :
    bâtiment en béton armé dont la construction est menée par l’entrepreneur Jean-Baptiste Matter de Colmar
    Auteur :
    [entrepreneur] Matter Jean-Baptiste
  • Ecole maternelle Parc du Château, ancienne maison de maître dite Villa Hatt-Mieg
    Ecole maternelle Parc du Château, ancienne maison de maître dite Villa Hatt-Mieg Schiltigheim - ancien village - 20 square du Château - en ville - Cadastre : 1808 D 1912 16 1990 16
    Contributeur :
    Stadler Jean-Luc
    Historique :
    l'Espérance, il s'agit très probablement de Jean Louis Hatt (1859-1930) et de son épouse Anna Mieg (1859-1949
    Auteur :
    [commanditaire] Hatt Jean Louis
  • Usine de construction métallique G. Kolb, puis Société strasbourgeoise de construction mécanique, puis Jacobi, puis Forges de Strasbourg, puis Strafor, actuellement Strafor Steelcase
    Usine de construction métallique G. Kolb, puis Société strasbourgeoise de construction mécanique, puis Jacobi, puis Forges de Strasbourg, puis Strafor, actuellement Strafor Steelcase Strasbourg - Koenigshoffen - 56 rue Jean-Giraudoux - en ville - Cadastre : 1982, 1988 LT/21.K
    Historique :
    accès principal transféré au 56 rue Jean Giraudoux. Depuis l'importante restructuration effectuée vers
    Localisation :
    Strasbourg - Koenigshoffen - 56 rue Jean-Giraudoux - en ville - Cadastre : 1982, 1988 LT/21.K
  • Chapelle du Saint-Esprit
    Chapelle du Saint-Esprit Cernay - rue du Peintre-Jean-Paul-Carrère - en ville - Cadastre : 1988 50
    Localisation :
    Cernay - rue du Peintre-Jean-Paul-Carrère - en ville - Cadastre : 1988 50
  • Orgue
    Orgue Saint-Pierre - place de l' Eglise - en village
    Historique :
    En 1739, Jean André Silbermann place un orgue neuf à l'église mixte de Barr ; en 1841, il est
    Auteur :
    [facteur d'orgues] Silbermann Jean André
    Illustration :
    Vue d'ensemble, par Jean André André Silbermann, 1739. IVR42_19776701886P
1 2 3 4 Suivant