Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 237 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maisons d’industriels dites villas du Domaine Bourcart
    Maisons d’industriels dites villas du Domaine Bourcart Guebwiller - 160 à 160 D rue de la République - en ville - Cadastre : 2018 15 16,30,41 à 44, 46, 64, 126, 128, 130, 133, 150, 224 à 235
    Historique :
    La villa principale est édifiée vers 1815 par Jean-Henri Bourcart (1753-1820). Après son décès en 1820, son épouse demeure dans la maison familiale bientôt rejointe par son fils, Jean-Jacques Bourcart ), il leur construit des maisons plus petites, au sein de son domaine. Après le décès de Jean-Jacques Bourcart en 1855, la maison est occupée par l’un de ses fils, Henri Bourcart (1824-1902) et son épouse Emma mains de la famille Bourcart. Au moment de l'enquête et en dépit de leur transformation en appartements
    Représentations :
    l'extension de la villa principale : HEB – MDCCCLX pour Henri et Emma Bourcart - 1860.
    Description :
    – MDCCCLX pour Henri et Emma Bourcart - 1860. Édifiée en maçonnerie enduite, la maison comporte un sous-sol
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Jean-Henri [auteur commanditaire] Bourcart Henri
    Titre courant :
    Maisons d’industriels dites villas du Domaine Bourcart
    Appellations :
    Domaine Bourcart
    Texte libre :
    filature de coton (étudiée, IA68009504). En 1813, la fille cadette de Jean-Henri Bourcart épouse Daniel Schlumberger (1788-1840), le frère cadet de Nicolas. Jean-Henri Bourcart et son épouse prennent alors la sociale Nicolas Schlumberger et Compagnie. A leur arrivée à Guebwiller, vers 1815, Jean-Henri Bourcart et , anime l’élévation nord. Jean-Henri Bourcart décède en 1820. Son épouse demeure dans la maison familiale bientôt rejointe par son fils, Jean-Jacques Bourcart (1801-1855) qui s’y établit en 1822 à l’issue de sa formation professionnelle. Après la disparition de sa mère en 1835, Jean-Jacques Bourcart hérite de la petites. C’est pourquoi la villa édifiée vers 1815 par Jean-Henri Bourcart est appelée, dans la tradition familiale, « la grande maison ». Après le décès de Jean-Jacques Bourcart en 1855, la maison est occupée par ). HISTORIQUE Implantation originelle Le domaine Bourcart, ses quatre villas, ses dépendances et son parc, est des moulins qui traverse le domaine Bourcart de part en part avant de longer l’ensemble du rempart
    Illustration :
    Plan de situation du domaine Bourcart. IVR42_20186801022NUDA Élévation postérieure de la villa Bourcart environnée de son parc, en 1846. IVR42_20196800896NUC2A Vue d'ensemble de la villa Bourcart au sein de son parc, depuis le nord-est, vers 1850 Plan de situation de la partie occidentale du domaine Bourcart, en 1927. IVR42_20196800895NUC2A Élévation antérieure de la villa Bourcart, vers 1900. IVR42_20196800898NUC2A Vue d’ensemble de l’entrée du domaine Bourcart commandée par les deux pavillons de conciergerie (E
  • Maison d’industriel dite Villa Jacques Schlumberger, actuellement école primaire dite École Jean Schlumberger
    Maison d’industriel dite Villa Jacques Schlumberger, actuellement école primaire dite École Jean Schlumberger Guebwiller - 2 rue des Francs - en ville - Cadastre : 2018 07 18, 19
    Historique :
    Ville de Guebwiller. Une école y est aménagée, sous la conduite de l’architecte guebwillérois Jean Finiels (1927-2002). Elle prend le nom d'École primaire Jean Schlumberger.
    Auteur :
    [architecte] Finiels Jean
    Titre courant :
    Maison d’industriel dite Villa Jacques Schlumberger, actuellement école primaire dite École Jean
    Appellations :
    École Jean Schlumberger
    Texte libre :
    construite pour le compte d’Alexandre Bourcart. En amont de la propriété, au-delà du parc, le versant est la conduite de l’architecte guebwillérois Jean Finiels (1927-2002). Cette réaffectation, menée en l'enquête, la villa abrite toujours une école dite « École primaire Jean Schlumberger ». DESCRIPTION De
  • Maison d’industriel dite Villa du Bois Fleuri
    Maison d’industriel dite Villa du Bois Fleuri Guebwiller - 251 rue de la République - en ville - Cadastre : 2018 27 130
    Historique :
    En 1859, Charles Bourcart se porte acquéreur d'un terrain paysager agrémenté d'une maison et d'une ). En 1891, la villa est la proie d’un incendie. Charles Bourcart fait reconstruire l’édifice en Charles Bourcart en 1909, la propriété passe aux mains de son fils Daniel. Au lendemain de la Première l’architecte Jean Chomel (1919-2007), une extension sur deux niveaux abritant la cantine de l'usine située à
    Représentations :
    Le blason de la famille Bourcart orne l'élévation nord de la villa. Il se compose d'un médaillon
    Description :
    armes de la famille Bourcart. La villa est prolongée par la cantine édifiée par la Société NSC
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Charles [architecte] Chomel Jean
    Texte libre :
    en 1813 et, à partir de 1852, la filature Jean-Jacques Bourcart et Fils (étudiée, IA68009508) érigée Charles Bourcart qui dirige avec son père Jean-Jacques (1801-1855) et son frère Henri (1824-1902) la , la famille Bourcart a fait construire un ensemble de quatre maisons ouvrières qui constituent les construction de la villa de Charles Bourcart (1828-1909), d’un projet d’extension porté conjointement par la Société des cités ouvrières de Guebwiller et par la famille Bourcart. Il est réalisé entre 1861 et 1862 construire une boutique au nord-est de la demeure. Une aquarelle de Charles Bourcart, insérée dans l'album proie d’un incendie. Les étages de comble et la toiture sont intégralement détruits. Charles Bourcart agrandies. Après le décès de Charles Bourcart en 1909, la propriété passe aux mains de son fils Daniel. Au villa et selon les plans de l’architecte Jean Chomel (1919-2007), une extension sur deux niveaux saillie, ajourée de grandes baies jumelées et décorée d’un blason aux armes de la famille Bourcart
    Illustration :
    La villa de Charles Bourcart en mars 1892, après sa reconstruction, depuis le sud-est La villa de Charles Bourcart en mars 1892, après sa reconstruction, depuis le sud-ouest La villa de Charles Bourcart en mars 1892, après sa reconstruction, depuis le nord-ouest La villa de Charles Bourcart en mars 1892, après sa reconstruction. IVR42_20086800135NUC2A La villa de Charles Bourcart en mars 1892, après sa reconstruction, depuis l'est Vue de détail du blason de la famille Bourcart qui orne l'élévation nord de la villa
  • Maison de l’entrepreneur Jean-Baptiste Matter, puis Auguste Zwickert
    Maison de l’entrepreneur Jean-Baptiste Matter, puis Auguste Zwickert Colmar - 30 route de Neuf-Brisach - en ville - Cadastre : 2016 000VR01 87
    Historique :
    Vers 1890, un entrepreneur du bâtiment, Jean-Baptiste Matter, s’installe au 30 rue de Neuf-Brisach
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Matter Jean-Baptiste
    Titre courant :
    Maison de l’entrepreneur Jean-Baptiste Matter, puis Auguste Zwickert
    Appellations :
    Maison de l’entrepreneur Jean-Baptiste Matter
  • Chapelle de la Bienheureuse-Vierge-Marie, Saint-Jean-Baptiste, maison
    Chapelle de la Bienheureuse-Vierge-Marie, Saint-Jean-Baptiste, maison Eichhoffen - place de la Mairie - en village - Cadastre : 1985 C 220
    Historique :
    La chapelle, dédiée à la Vierge et à saint Jean-Baptiste, était la chapelle privée de l'abbé du
    Titre courant :
    Chapelle de la Bienheureuse-Vierge-Marie, Saint-Jean-Baptiste, maison
    Vocables :
    Saint-Jean-Baptiste
    Illustration :
    Chapelle de la Bienheureuse-Vierge-Marie et Saint-Jean-Baptiste. Inscription commémorative sur Chapelle de la Bienheureuse-Vierge-Marie et Saint-Jean-Baptiste. Mur pignon est et façade sud de Chapelle de la Bienheureuse-Vierge-Marie et Saint-Jean-Baptiste. Mur sud du choeur ajouté au 16e Chapelle de la Bienheureuse-Vierge-Marie et Saint-Jean-Baptiste. Extrait du plan cadastral et plan Chapelle de la Bienheureuse-Vierge-Marie et Saint-Jean-Baptiste. Inscription sur le mur du choeur Chapelle de la Bienheureuse-Vierge-Marie et Saint-Jean-Baptiste. Elévation ouest Chapelle de la Bienheureuse-Vierge-Marie et Saint-Jean-Baptiste. Détail de la fenetre dans le mur Chapelle de la Bienheureuse-Vierge-Marie et Saint-Jean-Baptiste. Porte murée de l'élévation sud Chapelle de la Bienheureuse-Vierge-Marie et Saint-Jean-Baptiste. Mur-pignon est, vu de l'est Chapelle de la Bienheureuse-Vierge-Marie et Saint-Jean-Baptiste. Vue d'ensemble de la nef vers le
  • Maison d’industriel dite Villa Koch, puis dispensaire dit Villa Béthanie, puis école
    Maison d’industriel dite Villa Koch, puis dispensaire dit Villa Béthanie, puis école Guebwiller - - 5 route de Soultz - en ville - Cadastre : 2018 11 328
    Historique :
    selon les plans de l’architecte strasbourgeois Henry Walker. Au cours des années 1990, les sœurs
    Auteur :
    [] Walker Henry
  • Maisons
    Maisons Saint-Jean-Saverne
    Localisation :
    Saint-Jean-Saverne
  • Maison d'industriel dite Villa Albarine, puis Villa Les Hauts Bois, puis collège, actuellement bureaux dits Villa Warnery
    Maison d'industriel dite Villa Albarine, puis Villa Les Hauts Bois, puis collège, actuellement bureaux dits Villa Warnery Guebwiller - 5 rue du Luspel - en ville - Cadastre : 2018 25 22 à 24, 79
    Historique :
    réaménagée par les architectes mulhousiens R. Schmitt et Jean-Claude Bruetschy. Le rez-de-chaussée est
    Auteur :
    [architecte] Bruetschy Jean-Claude
    Texte libre :
    Madame Warnery, ou encore la villa La Roseraie construite pour le compte d’Alexandre Bourcart. Au sud-est mulhousiens R. Schmitt et Jean-Claude Bruetschy. Le rez-de-chaussée est transformé en cantine et l’étage en
  • Maison
    Maison Wissembourg - 2 rue Saint-Jean - en ville - Cadastre : 1988 29
    Historique :
    sonneurs de cloche de l'église Saint-Jean. Le menuisier Jean André Zoegger, qui était également sonneur, y
    Description :
    Maison d'angle, située derrière le chevet de l'église Saint-Jean. Elle est de plan rectangulaire géminées sont en grès jaune. Dans les élévations nord, vers la rue Saint-Jean, et ouest, vers la place
    Localisation :
    Wissembourg - 2 rue Saint-Jean - en ville - Cadastre : 1988 29
  • Maison de Commerçant dite Maison Natale de Lambert
    Maison de Commerçant dite Maison Natale de Lambert Mulhouse - 8 place de la Réunion - en ville - Cadastre : 1905 A B 43
    Historique :
    Maison construite au 16e siècle ou dans le 1er quart du 17e siècle ; maison natale de Jean Henri
    Auteur :
    [habitant célèbre] Lambert Jean Henri
  • Maison
    Maison Wissembourg - 5 rue Saint-Jean - en ville - Cadastre : 1988 29
    Localisation :
    Wissembourg - 5 rue Saint-Jean - en ville - Cadastre : 1988 29
  • Maison de Beatus Dietrich
    Maison de Beatus Dietrich Wissembourg - 4 rue Saint-Jean - en ville - Cadastre : 1988 29
    Localisation :
    Wissembourg - 4 rue Saint-Jean - en ville - Cadastre : 1988 29
  • Maison
    Maison Schiltigheim - quartier du centre ville - 46 rue Jean-Jaurès - en ville - Cadastre : 1990:30:00
    Contributeur :
    Stadler Jean-Luc
    Description :
    Maison construite à l'angle de la rue Jean-Jaurès et de la route du Général-de-Gaulle. Elle possède
    Localisation :
    Schiltigheim - quartier du centre ville - 46 rue Jean-Jaurès - en ville - Cadastre : 1990:30:00
  • Maison, restaurant Le Châtelet
    Maison, restaurant Le Châtelet Schiltigheim - ancien village - 89 rue d' Adelshoffen - en ville - Cadastre : 1808 D 6 1912 01 37/17 1990 01 37
    Contributeur :
    Stadler Jean-Luc
    Historique :
    d'Université Jean-Georges Oberlin (1701-1770). Durant la Révolution le général Fririon y aurait résidé. Il ). En 1817, elle appartient à Jean Chrétien Kopp. Différentes adjonctions furent construites au courant
    Auteur :
    [propriétaire] Kopp Jean Chrétien [propriétaire] Oberlin Jean-Georges
  • Maison des soeurs diaconesses, ancien dispensaire
    Maison des soeurs diaconesses, ancien dispensaire Schiltigheim - ancien village - 02 rue des Tonneliers - en ville - Cadastre : 1990:13:00
    Historique :
    strasbourgeois Edouard Kettner, du cabinet Brion et Haug, et l'entrepreneur Jean Metzger. La maison des soeurs
    Auteur :
    [entrepreneur] Metzger Jean
  • Maisons, Fermes
    Maisons, Fermes Heiligenstein
    Référence documentaire :
    Document figuré. Ech. 1:100e. Plume et lavis sur papier. 29 x 43,5 cm. 1849, signé Jean-Georges
  • Maison
    Maison Soultz-Haut-Rhin - 38 rue Jean Jaurès - en ville - Cadastre : 1987 1 121
    Localisation :
    Soultz-Haut-Rhin - 38 rue Jean Jaurès - en ville - Cadastre : 1987 1 121
    Illustration :
    Elévation sur la rue Jean Jaurès. IVR42_19916800896V
  • Ecole maternelle Parc du Château, ancienne maison de maître dite Villa Hatt-Mieg
    Ecole maternelle Parc du Château, ancienne maison de maître dite Villa Hatt-Mieg Schiltigheim - ancien village - 20 square du Château - en ville - Cadastre : 1808 D 1912 16 1990 16
    Contributeur :
    Stadler Jean-Luc
    Historique :
    l'Espérance, il s'agit très probablement de Jean Louis Hatt (1859-1930) et de son épouse Anna Mieg (1859-1949
    Auteur :
    [commanditaire] Hatt Jean Louis
  • Maison
    Maison Mulhouse - 4 rue Saint Jean - en ville - Cadastre : 1905 A T 38, 4
    Localisation :
    Mulhouse - 4 rue Saint Jean - en ville - Cadastre : 1905 A T 38, 4
    Illustration :
    Elévation sud sur la rue Saint-Jean. IVR42_19816800323P Vue d'ensemble depuis la rue Saint-Jean. IVR42_19816800324P
  • maison dite villa Jeannot Lapin
    maison dite villa Jeannot Lapin Cernay - 1 rue Latouche - en ville - Cadastre : 1988 03
    Contributeur :
    Stadler Jean-Luc
    Historique :
    Construite après la guerre de 1914-1918, cette villa a été commanditée par le peintre Jean-Paul
1 2 3 4 12 Suivant