Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 27 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Jardin de la maison Bourcart
    Jardin de la maison Bourcart Guebwiller - 160 rue de la République - en ville - Cadastre : 1826 G 3 à 8 Cadastre napoléonien 2000 15 133, 150
    Historique :
    A la fin des années 1810, Jean-Henri Bourcart et sa femme rejoignent leurs enfants, tous installés mur de la propriété. Jean-Henri Bourcart meurt assez rapidement laissant sa femme seule gestionnaire du domaine. Un descendant, Henri Bourcart, acquiert la maison dans les années 1860 ainsi que d'autres Bourcart, propriétaire au début du 20e siècle, préserve le jardin. Lors d'un inventaire de 1908 réalisé par
    Description :
    Le jardin de l'ancienne maison Bourcart se trouve à l'arrière du bâtiment, entouré au Nord et au auparavant dans la propriété du Nord au Sud : aujourd'hui, l'eau provenant d'une ancienne usine Bourcart ne
    Auteur :
    [habitant célèbre] Bourcart Henri [commanditaire] Bourcart Jean-Henry [habitant célèbre] Bourcart Alfred
    Titre courant :
    Jardin de la maison Bourcart
  • Maisons d’industriels dites villas du Domaine Bourcart
    Maisons d’industriels dites villas du Domaine Bourcart Guebwiller - 160 à 160 D rue de la République - en ville - Cadastre : 2018 15 16,30,41 à 44, 46, 64, 126, 128, 130, 133, 150, 224 à 235
    Historique :
    La villa principale est édifiée vers 1815 par Jean-Henri Bourcart (1753-1820). Après son décès en Bourcart en 1855, la maison est occupée par l’un de ses fils, Henri Bourcart (1824-1902) et son épouse Emma 1820, son épouse demeure dans la maison familiale bientôt rejointe par son fils, Jean-Jacques Bourcart propriété. Par ailleurs, au fur et à mesure que ses fils se marient (Henri et Charles en 1850, Émile en 1855 mains de la famille Bourcart. Au moment de l'enquête et en dépit de leur transformation en appartements
    Représentations :
    l'extension de la villa principale : HEB – MDCCCLX pour Henri et Emma Bourcart - 1860.
    Description :
    – MDCCCLX pour Henri et Emma Bourcart - 1860. Édifiée en maçonnerie enduite, la maison comporte un sous-sol
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Jean-Henri [auteur commanditaire] Bourcart Henri
    Titre courant :
    Maisons d’industriels dites villas du Domaine Bourcart
    Appellations :
    Domaine Bourcart
    Texte libre :
    filature de coton (étudiée, IA68009504). En 1813, la fille cadette de Jean-Henri Bourcart épouse Daniel Schlumberger (1788-1840), le frère cadet de Nicolas. Jean-Henri Bourcart et son épouse prennent alors la sociale Nicolas Schlumberger et Compagnie. A leur arrivée à Guebwiller, vers 1815, Jean-Henri Bourcart et , anime l’élévation nord. Jean-Henri Bourcart décède en 1820. Son épouse demeure dans la maison familiale petites. C’est pourquoi la villa édifiée vers 1815 par Jean-Henri Bourcart est appelée, dans la tradition l’un de ses fils, Henri Bourcart (1824-1902) et son épouse Emma Bock (1833-1891). En 1860, ces derniers une tradition familiale orale) et la même année, une serre, une écurie et une remise. Henri Bourcart occupée par l’un des fils d’Henri Bourcart, Gustave, artiste peintre, qui y fait aménager son atelier. Au début du 20e siècle, après le décès d’Henri Bourcart en 1902, son fils aîné Alfred Bourcart (1853-1926 forgé frappé du monogramme HB pour Henri Bourcart sur chacun des deux battants. La villa la plus au nord
    Illustration :
    Plan de situation du domaine Bourcart. IVR42_20186801022NUDA Élévation postérieure de la villa Bourcart environnée de son parc, en 1846. IVR42_20196800896NUC2A Vue d'ensemble de la villa Bourcart au sein de son parc, depuis le nord-est, vers 1850 Plan de situation de la partie occidentale du domaine Bourcart, en 1927. IVR42_20196800895NUC2A Élévation antérieure de la villa Bourcart, vers 1900. IVR42_20196800898NUC2A Vue d’ensemble de l’entrée du domaine Bourcart commandée par les deux pavillons de conciergerie (E
  • Tissage de coton Bourcart Fils et Cie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis usine de construction mécanique Nicolas Schlumberger et Compagnie, actuellement garage de réparation automobile, magasins de commerce et bureaux
    Tissage de coton Bourcart Fils et Cie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis usine de construction mécanique Nicolas Schlumberger et Compagnie, actuellement garage de réparation automobile, magasins de commerce et bureaux Guebwiller - 153-155 rue Théodore-Deck - en ville - Cadastre : 2018 27 267, 296, 300, 309 à 311, 314, 315, 317, 318, 320 à 326, 341, 346 à 353
    Historique :
    En 1867, les Ets « Bourcart Fils et Cie » font construire un tissage à Guebwiller. Cette usine
    Référence documentaire :
    SCHWEITZER, Julien. Filatures et Tissages Bourcart. In Deux siècles d'Industrie Textile dans le Informations FTB. 1853 - 1953 Jean-Jacques Bourcart. Fondateur des FTB. Guebwiller, 1953.
    Description :
    L’ancien tissage Bourcart se compose de l’atelier de fabrication partitionné en différentes
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Henri [auteur commanditaire] Bourcart Charles [auteur commanditaire] Bourcart Jean-Jacques
    Titre courant :
    Tissage de coton Bourcart Fils et Cie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis usine de
    Appellations :
    Bourcart Fils et Cie Filatures et Tissages Bourcart
    Texte libre :
    tissage Bourcart est établi au nord-ouest de la ville de Guebwiller, au-delà des anciens remparts. Cet cité Florival (étudiée, IA68009518) édifiés entre 1853 et 1865 par la famille Bourcart et par la Lautenbach à Guebwiller, s’étend le domaine du Bois Fleuri acquis en 1859 par Charles Bourcart qui y fait bâtir sa résidence (étudiée, IA68009523) à proximité de la filature exploitée par la famille Bourcart à compter de 1853 (étudiée, IA68009508). Le terrain sur lequel est édifié le tissage Bourcart se situe dans Magenta. Développement du site En 1867, les Ets « Bourcart Fils et Cie » font construire un tissage à fabrication, située à l’ouest, demeure sans affectation. Sources d’énergie Le tissage Bourcart est équipé Bourcart se compose de l’atelier de fabrication aujourd’hui partitionné en différentes cellules (A), de la B.F.C. pour « Bourcart Fils et Cie » et le millésime de sa construction : 1924. Au sud-ouest du magasin
  • Moulin Gilg, puis filature de coton Jean-Jacques Bourcart et Fils dite usines du Moulin et de l’Ermitage, puis filature de coton Bourcart Fils et Compagnie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis usine de construction mécanique Nicolas Schlumberger et Compagnie, actuellement NSC Groupe
    Moulin Gilg, puis filature de coton Jean-Jacques Bourcart et Fils dite usines du Moulin et de l’Ermitage, puis filature de coton Bourcart Fils et Compagnie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis usine de construction mécanique Nicolas Schlumberger et Compagnie, actuellement NSC Groupe Guebwiller - 240 rue de la République - en ville - Cadastre : 2018 06 130, 131, 257, 258 Commune de Buhl 2018 29 213, 218 Commune de Guebwiller 2018 15 65,66 Commune de Guebwiller
    Historique :
    En 1852, Jean-Jacques Bourcart (1801-1855) se sépare de son beau-frère Nicolas Schlumberger auquel il est associé au sein de la société Nicolas Schlumberger et Compagnie et fonde, avec ses fils Henri
    Référence documentaire :
    Informations FTB. 1853 - 1953 Jean-Jacques Bourcart. Fondateur des FTB. Guebwiller, 1953. SCHWEITZER, Julien. Filatures et Tissages Bourcart. In Deux siècles d'Industrie Textile dans le
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Jean-Jacques
    Titre courant :
    Moulin Gilg, puis filature de coton Jean-Jacques Bourcart et Fils dite usines du Moulin et de l’Ermitage, puis filature de coton Bourcart Fils et Compagnie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis
    Appellations :
    Jean-Jacques Bourcart et Fils Bourcart Fils et Compagnie Filatures et Tissages Bourcart
    Texte libre :
    Bourcart et de ses fils Henri (1824-1902) et Charles (1828-1909), d’une nouvelle filature de coton. Sa Bourcart en 1852. Au sud-est, de l’autre côté du chemin vicinal reliant Lautenbach à Guebwiller, une vaste parcelle se partage entre forêt et terres cultivées. C’est au sein de cette emprise que Charles Bourcart Lautenbach à Guebwiller qui le borde au sud. Développement du site Jean-Jacques Bourcart (1801-1855) est depuis le décès de son père Jean-Henri en 1820. L’entreprise, florissante, se spécialise dans la filature courrier daté du 30 juillet 1848, Jean-Jacques Bourcart indique qu’il est disposé à se retirer « à -Jacques Bourcart et Fils, est connue sous le nom d’usine du Moulin. En juin 1854, Nicolas Schlumberger cède également à la société Jean-Jacques Bourcart et Fils, la propriété dite de l’Ermitage soit atelier de réparation. Par arrêté préfectoral du 26 août 1857, la société Bourcart Fils et Cie est première cité ouvrière construite par la société Jean-Jacques Bourcart et Fils (étudiée, IA68009518). Cette
    Illustration :
    Plan de situation de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1852 Plan de situation de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1857 Plan de situation de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1857 Plan de situation de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1865 Plan de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1913. IVR42_20196800627NUC2A Plan de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1924 IVR42_20196800628NUC2A Plan de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1930. IVR42_20196800630NUC2A Plan de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1942. IVR42_20196800631NUC2A Vue de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1853. IVR42_20196800623NUC2A Vue de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, vers 1855. IVR42_20196800622NUC2A
  • Cité ouvrière dite Cité Bourcart
    Cité ouvrière dite Cité Bourcart Guebwiller - - 1 à 9 Cité-Bourcart - en ville - Cadastre : 2018 15 50, 51, 61, 91, 93 à 95
    Historique :
    Implantation originelle La Cité Bourcart est implantée à la porte d’entrée ouest de la ville de Guebwiller, au lieu-dit Angreth, sur une zone de prés dans le prolongement est de la filature Bourcart Bourcart et ses fils au sein de la Cité Florival (étudiée, IA68009518). Cette parcelle enclavée était en rue de la République, s’étend le domaine du Bois Fleuri (étudié, IA68009523) où Charles Bourcart a Bourcart souhaite procéder à la construction d’une nouvelle cité ouvrière pour loger les ouvriers occupés Filatures et Tissages Bourcart reste propriétaire des 36 logements créés et les met en location auprès de
    Description :
    La Cité Bourcart se compose de neuf immeubles à logements ouvriers avec entrées collectives
    Localisation :
    Guebwiller - - 1 à 9 Cité-Bourcart - en ville - Cadastre : 2018 15 50, 51, 61, 91, 93 à 95
    Titre courant :
    Cité ouvrière dite Cité Bourcart
    Appellations :
    Cité Bourcart
    Illustration :
    Dessins des façades et coupe des immeubles de la Cité Bourcart. IVR42_20196800647NUC2A Dessin de la façade postérieure des immeubles de la Cité Bourcart. IVR42_20196800649NUC2A Plan du sous-sol des immeubles de la Cité Bourcart. IVR42_20196800650NUC2A Plan du rez-de-chaussée et du premier étage des immeubles de la Cité Bourcart Vue aérienne de la Cité Bourcart, depuis le nord. IVR42_20186800730NUCA Vue d'ensemble de la Cité Bourcart, depuis l'ouest. IVR42_20196800654NUC2A Vue d'ensemble de la Cité Bourcart, depuis le sud. IVR42_20196800652NUC2A Vue partielle de la Cité Bourcart, depuis le sud. IVR42_20186800767NUCA Vue de la partie orientale de la Cité Bourcart. IVR42_20196800651NUC2A Élévation antérieure de l'un des immeubles de la Cité Bourcart. IVR42_20196800653NUC2A
  • Cité ouvrière dite Cité Florival
    Cité ouvrière dite Cité Florival Guebwiller - - 178 à 247 rue de la République 1 à 53 rue d' Angreth 2 à 36 rue Jean-Jaurès - en ville - Cadastre : 2018 15 4, 5, 7, 32 à 34, 37 à 40, 62, 63, 67 à 75, 97 à 114 2018 28 1 à 7, 9 à 39, 118, 119, 148 à 150, 176 à 179, 189 à 192
    Historique :
    premières constructions, initiées par Jean-Jacques Bourcart et ses fils, sont édifiées sur une parcelle de emprise que Charles Bourcart (1828-1909) établit, à partir de 1861, sa résidence connue sous le nom de distance, sur la porte ouest de la ville. Développement du site En 1853, Jean-Jacques Bourcart (1801-1855 ) et ses fils Henri (1824-1902) et Charles (1828-1909) décident d’édifier une cité ouvrière de 32 groupées en deux bâtiments sont édifiées (A et B). MM. Bourcart sollicitent une subvention de l’État pour Charles Bourcart. L’objet de cette société, précisé dans ses statuts, est la « construction à Guebwiller ville, dans le prolongement des constructions réalisées par Jean-Jacques Bourcart et ses fils. Cette dernière forme avec les logements ouvriers de la famille Bourcart la Cité Florival. En 1861, la Société des année, la famille Bourcart fait construire huit nouveaux logements accolés en rez-de-chaussée (G) et vraisemblablement la maison destinée aux contremaîtres (K). En outre, les Bourcart ont établi au sein de leur cité
    Description :
    famille Bourcart et celles que l’on doit à la Société des cités ouvrières de Guebwiller. Pour (IVR42_20186801026NUDA). La cité ouvrière Bourcart se compose de quatre immeubles comportant chacun huit logements
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Henri [auteur commanditaire] Bourcart Jean-Jacques [auteur commanditaire] Bourcart Charles
    Illustration :
    Vue de la cité ouvrière des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, vers 1855. IVR42_20196800621NUC2A
  • Maison d’industriel dite Villa du Bois Fleuri
    Maison d’industriel dite Villa du Bois Fleuri Guebwiller - 251 rue de la République - en ville - Cadastre : 2018 27 130
    Historique :
    En 1859, Charles Bourcart se porte acquéreur d'un terrain paysager agrémenté d'une maison et d'une ). En 1891, la villa est la proie d’un incendie. Charles Bourcart fait reconstruire l’édifice en Charles Bourcart en 1909, la propriété passe aux mains de son fils Daniel. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, elle est acquise par Henri Weber, un entrepreneur puis, en 1934, par Adolphe Grossmann
    Représentations :
    Le blason de la famille Bourcart orne l'élévation nord de la villa. Il se compose d'un médaillon
    Description :
    armes de la famille Bourcart. La villa est prolongée par la cantine édifiée par la Société NSC
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Charles
    Texte libre :
    Charles Bourcart qui dirige avec son père Jean-Jacques (1801-1855) et son frère Henri (1824-1902) la en 1813 et, à partir de 1852, la filature Jean-Jacques Bourcart et Fils (étudiée, IA68009508) érigée , la famille Bourcart a fait construire un ensemble de quatre maisons ouvrières qui constituent les construction de la villa de Charles Bourcart (1828-1909), d’un projet d’extension porté conjointement par la Société des cités ouvrières de Guebwiller et par la famille Bourcart. Il est réalisé entre 1861 et 1862 construire une boutique au nord-est de la demeure. Une aquarelle de Charles Bourcart, insérée dans l'album proie d’un incendie. Les étages de comble et la toiture sont intégralement détruits. Charles Bourcart agrandies. Après le décès de Charles Bourcart en 1909, la propriété passe aux mains de son fils Daniel. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, elle est acquise par Henri Weber, un entrepreneur qui a participé saillie, ajourée de grandes baies jumelées et décorée d’un blason aux armes de la famille Bourcart
    Illustration :
    La villa de Charles Bourcart en mars 1892, après sa reconstruction, depuis le sud-est La villa de Charles Bourcart en mars 1892, après sa reconstruction, depuis le sud-ouest La villa de Charles Bourcart en mars 1892, après sa reconstruction, depuis le nord-ouest La villa de Charles Bourcart en mars 1892, après sa reconstruction. IVR42_20086800135NUC2A La villa de Charles Bourcart en mars 1892, après sa reconstruction, depuis l'est Vue de détail du blason de la famille Bourcart qui orne l'élévation nord de la villa
  • Parc de la maison d'industriel dite Villa du Bois Fleuri
    Parc de la maison d'industriel dite Villa du Bois Fleuri Guebwiller - 251 rue de la République - en ville - Cadastre : 1826 F 395 à 400 2000 27 130
    Historique :
    En 1859, Charles Bourcart acquiert des terres aux lieux-dits Scheiling et Schimmelrain et se fait , d'une remise et d'une écurie en 1869. En 1891, Charles Bourcart procède à un agrandissement du château sans doute la démonstration d'une condition nobilière. Charles Bourcart se passionne pour son domaine fin du 19e siècle, un jardin d'hiver est aménagé dans le château. Daniel et France Bourcart rachètent la propriété à la mort de Charles Bourcart et habitent la maison jusqu'en 1935. Le Bois Fleuri est
    Auteur :
    [commanditaire] Bourcart Charles [habitant célèbre] Bourcart Daniel
  • Moulin à farine et moulin à foulon dit Bleichenmühle, puis filature et usine de construction mécanique Nicolas Schlumberger et Compagnie, puis usine de construction mécanique Nouvelle Société de Construction ci-devant Nicolas Schlumberger et Cie, puis Nicolas Schlumberger et Cie et filature Union Textile, puis Filatures du Florival, puis Filés du Florival, actuellement fonderie et usine de construction mécanique NSC Groupe
    Moulin à farine et moulin à foulon dit Bleichenmühle, puis filature et usine de construction mécanique Nicolas Schlumberger et Compagnie, puis usine de construction mécanique Nouvelle Société de Construction ci-devant Nicolas Schlumberger et Cie, puis Nicolas Schlumberger et Cie et filature Union Textile, puis Filatures du Florival, puis Filés du Florival, actuellement fonderie et usine de construction mécanique NSC Groupe Guebwiller - 166, 170, 197 rue de la République 5, 5A rue Jean-Baptiste-Weckerlin 3 rue du 17-Novembre - en ville - Cadastre : 2018 15 80, 82, 139, 141, 142, 145, 146, 148, 152, 162, 168, 171 à 174, 191, 200, 201, 208 à 221, 237, 238 2018 28 50
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Jean-Henri
    Texte libre :
    originellement à Masevaux (Haut-Rhin) par son beau-père, Jean-Henri Bourcart (1753-1820), auquel il s’associe 1852, par la construction, au profit de Jean-Jacques Bourcart et de ses fils Henri et Charles, d’une . Nicolas Schlumberger et son beau-frère, Jean-Jacques Bourcart (1801-1855) associé à l’affaire depuis le décès de son père Jean-Henri en 1820, font appel à Josué Heilmann (1796-1848) connu pour ses recherches entre Jean-Jacques Bourcart et Nicolas Schlumberger en vue d’une séparation. En décembre 1849, un , Nicolas Schlumberger cède également à la société Jean-Jacques Bourcart et Fils la propriété dite de ). L’entreprise Nicolas Schlumberger et Cie fait l’acquisition, en 1971, des anciens locaux des Filatures Bourcart
  • Cité ouvrière dite Cité Pasteur
    Cité ouvrière dite Cité Pasteur Guebwiller - 1 à 3 rue Jean-Jacques-Bourcart 1 à 3 rue de l' Industrie 2 à 8 rue Louis-Pasteur 1 à 7 rue Joseph-Meister 14, 16 rue du Réservoir - en ville - Cadastre : 2018 27 327 à 335
    Historique :
    périphérie de l’agglomération et au sud du tissage Bourcart (étudié, IA68009510) édifié en 1868 le long de la Siegfried, étudiée IA68009521), l’autre dans le haut de la cité, à l’arrière du tissage Bourcart (Cité
    Localisation :
    Guebwiller - 1 à 3 rue Jean-Jacques-Bourcart 1 à 3 rue de l' Industrie 2 à 8 rue Louis-Pasteur 1 à
  • Maison d'industriel dite Villa Folie Frey, actuellement école dite École Daniel
    Maison d'industriel dite Villa Folie Frey, actuellement école dite École Daniel Guebwiller - 15 à 17 avenue du Maréchal-Foch - en ville - Cadastre : 2018 11 99, 100, 256 à 260, 262, 263, 336, 337
    Historique :
    Henri Frey (1813-1884). Après son décès, en 1885, la propriété est divisée en trois lots. Dans le cadre
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Frey Henri
    Texte libre :
    qu’Henri Frey (1813-1884) décide la construction, au nord du château du Hungerstein et en cœur de parcelle du canal usinier qui est maintenu. En 1885, après le décès d’Henri Frey, la grande parcelle de
    Illustration :
    Plan de la propriété divisée en trois lots après le décès de Henri Frey-Witz
  • Logement d’ouvriers de l’usine de petite métallurgie Latscha & Cie dite « usine du haut » n°2
    Logement d’ouvriers de l’usine de petite métallurgie Latscha & Cie dite « usine du haut » n°2 Jungholtz - 26A à 26C rue de Rimbach - en village - Cadastre : 2019 01 139, 156
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Latscha Henri
  • Logement d’ouvriers de l’usine de petite métallurgie Latscha & Cie dite « usine du haut » n°1
    Logement d’ouvriers de l’usine de petite métallurgie Latscha & Cie dite « usine du haut » n°1 Jungholtz - 2A à 2C rue du Ballon - en village - Cadastre : 2019 01 86 à 92, 95 à 99, 103, 104
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Latscha Henri
  • Maison d’industriel dite Villa Latscha
    Maison d’industriel dite Villa Latscha Jungholtz - 22, 24, 24A rue de Rimbach - en village - Cadastre : 2019 01 2
    Historique :
    commune, en 1880. Développement du site En 1896, Henri (1844-1897) et Édouard Latscha (1848-1905 identiques et des dépendances communes. Toutefois, seule la villa d'Henri Latscha est édifiée à l'ouest de Anne née Vogelweith et ses trois enfants Henri III, Paul et Joséphine s’y installent. L’année suivante , Anne Latscha décède à son tour. Son fils Henri III (1877-1912), époux de Marguerite During, fille d’un
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Latscha Henri
  • Corderie Meyer-Sansboeuf, puis Fabrique Alsacienne de Cordes et Ficelles - Maison Meyer-Sansboeuf, puis Meyer-Sansboeuf Groupe Meister, puis corderie Meyer-Sansboeuf
    Corderie Meyer-Sansboeuf, puis Fabrique Alsacienne de Cordes et Ficelles - Maison Meyer-Sansboeuf, puis Meyer-Sansboeuf Groupe Meister, puis corderie Meyer-Sansboeuf Guebwiller - 161 rue Théodore-Deck - en ville - Cadastre : 2018 15 20, 22, 23, 117, 118
    Historique :
    édifiés à cet effet. En 1914, l’architecte mulhousien Henri Eisebraun livre les plans d’une villa édifiée
    Texte libre :
    Florival édifiés entre 1853 et 1865 par la famille Bourcart et la Société des cités ouvrières de Guebwiller , s’étend le domaine patronal du Bois Fleuri (étudié, IA6809523) acquis en 1859 par Charles Bourcart qui y fait bâtir sa résidence à proximité de la filature exploitée par la famille Bourcart à compter de 1853 années 1860 pour permettre la desserte du nouveau tissage Bourcart et qui relie alors la rue dite la forme de deux travées de longs pans accolées. En 1914, l’architecte mulhousien Henri Eisebraun
  • Usine de construction mécanique Edouard Latscha, puis usine de chaudronnerie Robert Theiler, puis laiterie industrielle de la Coopérative Agricole de producteurs de lait de Soultz, puis Société Coopérative Laitière de Soultz, puis magasins de commerce
    Usine de construction mécanique Edouard Latscha, puis usine de chaudronnerie Robert Theiler, puis laiterie industrielle de la Coopérative Agricole de producteurs de lait de Soultz, puis Société Coopérative Laitière de Soultz, puis magasins de commerce Soultz-Haut-Rhin - 15, 17 rue de la Marne - en ville - Cadastre : 2019 01 181, 182
    Historique :
    Henri Eisenbraun (né en 1876). En 1932, Robert Theiler réinvestit les locaux en y transférant sa
    Auteur :
    [] Eisenbraun Henri (architecte)
    Texte libre :
    nord et un atelier dans leur prolongement sud, sont dus à l’architecte mulhousien Henri Eisenbraun (né
  • Brasserie et auberge Seiller, puis restaurant et hôtel de voyageurs Seiller-Weiher, puis restaurant Auberge du Hugstein
    Brasserie et auberge Seiller, puis restaurant et hôtel de voyageurs Seiller-Weiher, puis restaurant Auberge du Hugstein Guebwiller - Felsenmatt - 244 rue de la République - en écart - Cadastre : 2018 29 25, 176, 194, 214, 215, 262, 263, 265 à 268
    Texte libre :
    pâture dénommés Felsenmatten. En aval, au sud-est du site, se dressent la filature Bourcart édifiée en Lautenbach à Guebwiller, la résidence de Charles Bourcart agrémentée d’un vaste parc et connue sous le nom du
  • Cité ouvrière dite Cité Siegfried
    Cité ouvrière dite Cité Siegfried Guebwiller - 1 à 8 rue des Marguerites 1 à 8 rue des Coquelicots 1 à 8 rue Jules-Siegfried - en ville - Cadastre : 2018 12 523 à 534
    Historique :
    l’arrière du tissage Bourcart (Cité Pasteur, étudiée IA68009520). Ces localisations sont choisies du fait de
  • Tuilerie et scierie Niedergang et Vogelweith, puis usine de meubles, usine de menuiserie et scierie Wetterwald & Clad, puis Wetterwald Frères & Clad, puis Wetterwald Frères
    Tuilerie et scierie Niedergang et Vogelweith, puis usine de meubles, usine de menuiserie et scierie Wetterwald & Clad, puis Wetterwald Frères & Clad, puis Wetterwald Frères Guebwiller - 43 à 49 rue Théodore-Deck - en ville - Cadastre : 2019 9 110, 113 à 116
    Historique :
    Henri (1870-1952) et Emmanuel poursuivent l’exploitation de la scierie et de la menuiserie sous la pertes se multiplient. Emmanuel Wetterwald quitte l’entreprise. Son frère Henri en poursuit
    Texte libre :
    Vers 1870, Victor-Valentin Niedergang et Henri Vogelweith font construire sur le site un grand bâtiment nouvelle chaufferie. Après le décès de François-Joseph Wetterwald en 1904, ses fils Henri (1870-1952) et . Emmanuel Wetterwald quitte l’entreprise. Son frère Henri en poursuit l’exploitation assisté de son gendre
  • Cité ouvrière dite Cité Grün
    Cité ouvrière dite Cité Grün Guebwiller - - 2 à 12 rue du Rhin 1 à 12 rue Charlemagne 1 à 12 rue Josué-Heilmann 1 à 11 rue Paul-Odent 1 à 7 rue Joseph-Marie-Jacquard - en ville - Cadastre : 2018 12 40 à 61, 64 à 80, 145, 146
    Historique :
    Schlumberger-Hartmann et Charles Bourcart. L’objet de cette société, précisé dans ses statuts, est la