Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 45031 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Moulin Gilg, puis filature de coton Jean-Jacques Bourcart et Fils dite usines du Moulin et de l’Ermitage, puis filature de coton Bourcart Fils et Compagnie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis usine de construction mécanique Nicolas Schlumberger et Compagnie, actuellement NSC Groupe
    Moulin Gilg, puis filature de coton Jean-Jacques Bourcart et Fils dite usines du Moulin et de l’Ermitage, puis filature de coton Bourcart Fils et Compagnie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis usine de construction mécanique Nicolas Schlumberger et Compagnie, actuellement NSC Groupe Guebwiller - 240 rue de la République - en ville - Cadastre : 2018 06 130, 131, 257, 258 Commune de Buhl 2018 29 213, 218 Commune de Guebwiller 2018 15 65,66 Commune de Guebwiller
    Historique :
    En 1852, Jean-Jacques Bourcart (1801-1855) se sépare de son beau-frère Nicolas Schlumberger auquel trois chantiers sont conduits par les architectes guebwillerois Jean Finiels (1927-2002) et Georges
    Référence documentaire :
    Informations FTB. 1853 - 1953 Jean-Jacques Bourcart. Fondateur des FTB. Guebwiller, 1953. SCHWEITZER, Julien. Filatures et Tissages Bourcart. In Deux siècles d'Industrie Textile dans le
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Jean-Jacques [architecte] Finiels Jean
    Titre courant :
    Moulin Gilg, puis filature de coton Jean-Jacques Bourcart et Fils dite usines du Moulin et de l’Ermitage, puis filature de coton Bourcart Fils et Compagnie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis
    Appellations :
    Jean-Jacques Bourcart et Fils Bourcart Fils et Compagnie Filatures et Tissages Bourcart
    Texte libre :
    Lautenbach à Guebwiller qui le borde au sud. Développement du site Jean-Jacques Bourcart (1801-1855) est courrier daté du 30 juillet 1848, Jean-Jacques Bourcart indique qu’il est disposé à se retirer « à cède également à la société Jean-Jacques Bourcart et Fils, la propriété dite de l’Ermitage soit première cité ouvrière construite par la société Jean-Jacques Bourcart et Fils (étudiée, IA68009518). Cette qui encadraient l’entrée de l’usine. Sources d’énergie La filature Jean-Jacques Bourcart et Fils est de litiges et de procédures qui se soldent, en 1852, par la construction, au profit de Jean-Jacques -Jacques Bourcart et Fils, est connue sous le nom d’usine du Moulin. En juin 1854, Nicolas Schlumberger Bourcart en 1852. Au sud-est, de l’autre côté du chemin vicinal reliant Lautenbach à Guebwiller, une vaste parcelle se partage entre forêt et terres cultivées. C’est au sein de cette emprise que Charles Bourcart depuis le décès de son père Jean-Henri en 1820. L’entreprise, florissante, se spécialise dans la filature
    Illustration :
    Plan de situation de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1852 Plan de situation de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1857 Plan de situation de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1857 Plan de situation de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1865 Plan de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1913. IVR42_20196800627NUC2A Plan de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1924 IVR42_20196800628NUC2A Plan de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1930. IVR42_20196800630NUC2A Plan de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1942. IVR42_20196800631NUC2A Vue de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, en 1853. IVR42_20196800623NUC2A Vue de la filature des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, vers 1855. IVR42_20196800622NUC2A
  • Cité ouvrière dite Cité Bourcart
    Cité ouvrière dite Cité Bourcart Guebwiller - - 1 à 9 Cité-Bourcart - en ville - Cadastre : 2018 15 50, 51, 61, 91, 93 à 95
    Historique :
    (étudiée, IA68009508) et à l’arrière des premières maisons ouvrières édifiées en 1853 par Jean-Jacques Implantation originelle La Cité Bourcart est implantée à la porte d’entrée ouest de la ville de Guebwiller, au lieu-dit Angreth, sur une zone de prés dans le prolongement est de la filature Bourcart Bourcart et ses fils au sein de la Cité Florival (étudiée, IA68009518). Cette parcelle enclavée était en rue de la République, s’étend le domaine du Bois Fleuri (étudié, IA68009523) où Charles Bourcart a Bourcart souhaite procéder à la construction d’une nouvelle cité ouvrière pour loger les ouvriers occupés Filatures et Tissages Bourcart reste propriétaire des 36 logements créés et les met en location auprès de
    Description :
    La Cité Bourcart se compose de neuf immeubles à logements ouvriers avec entrées collectives
    Localisation :
    Guebwiller - - 1 à 9 Cité-Bourcart - en ville - Cadastre : 2018 15 50, 51, 61, 91, 93 à 95
    Titre courant :
    Cité ouvrière dite Cité Bourcart
    Appellations :
    Cité Bourcart
    Illustration :
    Dessins des façades et coupe des immeubles de la Cité Bourcart. IVR42_20196800647NUC2A Dessin de la façade postérieure des immeubles de la Cité Bourcart. IVR42_20196800649NUC2A Plan du sous-sol des immeubles de la Cité Bourcart. IVR42_20196800650NUC2A Plan du rez-de-chaussée et du premier étage des immeubles de la Cité Bourcart Vue aérienne de la Cité Bourcart, depuis le nord. IVR42_20186800730NUCA Vue d'ensemble de la Cité Bourcart, depuis l'ouest. IVR42_20196800654NUC2A Vue d'ensemble de la Cité Bourcart, depuis le sud. IVR42_20196800652NUC2A Vue partielle de la Cité Bourcart, depuis le sud. IVR42_20186800767NUCA Vue de la partie orientale de la Cité Bourcart. IVR42_20196800651NUC2A Élévation antérieure de l'un des immeubles de la Cité Bourcart. IVR42_20196800653NUC2A
  • Jardin de la maison Bourcart
    Jardin de la maison Bourcart Guebwiller - 160 rue de la République - en ville - Cadastre : 1826 G 3 à 8 Cadastre napoléonien 2000 15 133, 150
    Historique :
    A la fin des années 1810, Jean-Henri Bourcart et sa femme rejoignent leurs enfants, tous installés mur de la propriété. Jean-Henri Bourcart meurt assez rapidement laissant sa femme seule gestionnaire du domaine. Un descendant, Henri Bourcart, acquiert la maison dans les années 1860 ainsi que d'autres Bourcart, propriétaire au début du 20e siècle, préserve le jardin. Lors d'un inventaire de 1908 réalisé par
    Description :
    Le jardin de l'ancienne maison Bourcart se trouve à l'arrière du bâtiment, entouré au Nord et au auparavant dans la propriété du Nord au Sud : aujourd'hui, l'eau provenant d'une ancienne usine Bourcart ne
    Auteur :
    [commanditaire] Bourcart Jean-Henry [habitant célèbre] Bourcart Henri [habitant célèbre] Bourcart Alfred
    Titre courant :
    Jardin de la maison Bourcart
  • Maisons d’industriels dites villas du Domaine Bourcart
    Maisons d’industriels dites villas du Domaine Bourcart Guebwiller - 160 à 160 D rue de la République - en ville - Cadastre : 2018 15 16,30,41 à 44, 46, 64, 126, 128, 130, 133, 150, 224 à 235
    Historique :
    1820, son épouse demeure dans la maison familiale bientôt rejointe par son fils, Jean-Jacques Bourcart La villa principale est édifiée vers 1815 par Jean-Henri Bourcart (1753-1820). Après son décès en ), il leur construit des maisons plus petites, au sein de son domaine. Après le décès de Jean-Jacques Bourcart en 1855, la maison est occupée par l’un de ses fils, Henri Bourcart (1824-1902) et son épouse Emma mains de la famille Bourcart. Au moment de l'enquête et en dépit de leur transformation en appartements
    Représentations :
    l'extension de la villa principale : HEB – MDCCCLX pour Henri et Emma Bourcart - 1860.
    Description :
    – MDCCCLX pour Henri et Emma Bourcart - 1860. Édifiée en maçonnerie enduite, la maison comporte un sous-sol
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Jean-Henri [auteur commanditaire] Bourcart Henri
    Titre courant :
    Maisons d’industriels dites villas du Domaine Bourcart
    Appellations :
    Domaine Bourcart
    Texte libre :
    bientôt rejointe par son fils, Jean-Jacques Bourcart (1801-1855) qui s’y établit en 1822 à l’issue de sa formation professionnelle. Après la disparition de sa mère en 1835, Jean-Jacques Bourcart hérite de la familiale, « la grande maison ». Après le décès de Jean-Jacques Bourcart en 1855, la maison est occupée par filature de coton (étudiée, IA68009504). En 1813, la fille cadette de Jean-Henri Bourcart épouse Daniel Schlumberger (1788-1840), le frère cadet de Nicolas. Jean-Henri Bourcart et son épouse prennent alors la sociale Nicolas Schlumberger et Compagnie. A leur arrivée à Guebwiller, vers 1815, Jean-Henri Bourcart et , anime l’élévation nord. Jean-Henri Bourcart décède en 1820. Son épouse demeure dans la maison familiale petites. C’est pourquoi la villa édifiée vers 1815 par Jean-Henri Bourcart est appelée, dans la tradition ). HISTORIQUE Implantation originelle Le domaine Bourcart, ses quatre villas, ses dépendances et son parc, est des moulins qui traverse le domaine Bourcart de part en part avant de longer l’ensemble du rempart
    Illustration :
    Plan de situation du domaine Bourcart. IVR42_20186801022NUDA Élévation postérieure de la villa Bourcart environnée de son parc, en 1846. IVR42_20196800896NUC2A Vue d'ensemble de la villa Bourcart au sein de son parc, depuis le nord-est, vers 1850 Plan de situation de la partie occidentale du domaine Bourcart, en 1927. IVR42_20196800895NUC2A Élévation antérieure de la villa Bourcart, vers 1900. IVR42_20196800898NUC2A Vue d’ensemble de l’entrée du domaine Bourcart commandée par les deux pavillons de conciergerie (E
  • Tissage de coton Bourcart Fils et Cie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis usine de construction mécanique Nicolas Schlumberger et Compagnie, actuellement garage de réparation automobile, magasins de commerce et bureaux
    Tissage de coton Bourcart Fils et Cie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis usine de construction mécanique Nicolas Schlumberger et Compagnie, actuellement garage de réparation automobile, magasins de commerce et bureaux Guebwiller - 153-155 rue Théodore-Deck - en ville - Cadastre : 2018 27 267, 296, 300, 309 à 311, 314, 315, 317, 318, 320 à 326, 341, 346 à 353
    Historique :
    En 1867, les Ets « Bourcart Fils et Cie » font construire un tissage à Guebwiller. Cette usine
    Référence documentaire :
    Informations FTB. 1853 - 1953 Jean-Jacques Bourcart. Fondateur des FTB. Guebwiller, 1953. SCHWEITZER, Julien. Filatures et Tissages Bourcart. In Deux siècles d'Industrie Textile dans le
    Description :
    L’ancien tissage Bourcart se compose de l’atelier de fabrication partitionné en différentes
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Jean-Jacques [auteur commanditaire] Bourcart Henri [auteur commanditaire] Bourcart Charles
    Titre courant :
    Tissage de coton Bourcart Fils et Cie, puis Filatures et Tissages Bourcart, puis usine de
    Appellations :
    Bourcart Fils et Cie Filatures et Tissages Bourcart
    Texte libre :
    tissage Bourcart est établi au nord-ouest de la ville de Guebwiller, au-delà des anciens remparts. Cet cité Florival (étudiée, IA68009518) édifiés entre 1853 et 1865 par la famille Bourcart et par la Lautenbach à Guebwiller, s’étend le domaine du Bois Fleuri acquis en 1859 par Charles Bourcart qui y fait bâtir sa résidence (étudiée, IA68009523) à proximité de la filature exploitée par la famille Bourcart à compter de 1853 (étudiée, IA68009508). Le terrain sur lequel est édifié le tissage Bourcart se situe dans Magenta. Développement du site En 1867, les Ets « Bourcart Fils et Cie » font construire un tissage à fabrication, située à l’ouest, demeure sans affectation. Sources d’énergie Le tissage Bourcart est équipé Bourcart se compose de l’atelier de fabrication aujourd’hui partitionné en différentes cellules (A), de la B.F.C. pour « Bourcart Fils et Cie » et le millésime de sa construction : 1924. Au sud-ouest du magasin
  • coupe commémorative, plat, du cinquantenaire du mariage de Jean Dollfus et de Anne Catherine Bourcart
    coupe commémorative, plat, du cinquantenaire du mariage de Jean Dollfus et de Anne Catherine Bourcart Mulhouse - place de la Réunion - en ville
    Historique :
    de Jean Dollfus et de Catherine Bourcart le 30 octobre 1872.
    Titre courant :
    coupe commémorative, plat, du cinquantenaire du mariage de Jean Dollfus et de Anne Catherine Bourcart
    Appellations :
    du cinquantenaire du mariage de Jean Dollfus et de Anne Catherine Bourcart
    Illustration :
    Coupe commémorative et plat commémorant le cinquantenaire du mariage de Jean Dollfus et de Anne -Catherine Bourcart. IVR42_19916800137X
  • Maison d’industriel dite Villa Jacques Schlumberger, actuellement école primaire dite École Jean Schlumberger
    Maison d’industriel dite Villa Jacques Schlumberger, actuellement école primaire dite École Jean Schlumberger Guebwiller - 2 rue des Francs - en ville - Cadastre : 2018 07 18, 19
    Historique :
    du fabricant Jacques Schlumberger (1864-1942) qui fait ériger, en 1898, les importantes dépendances Seltzer et Charles Schulé. En 1909, une nouvelle conciergerie voit le jour. Puis, en 1912, Jacques Ville de Guebwiller. Une école y est aménagée, sous la conduite de l’architecte guebwillérois Jean Finiels (1927-2002). Elle prend le nom d'École primaire Jean Schlumberger.
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Schlumberger Jacques [architecte] Finiels Jean
    Titre courant :
    Maison d’industriel dite Villa Jacques Schlumberger, actuellement école primaire dite École Jean
    Appellations :
    Villa Jacques Schlumberger École Jean Schlumberger
    Texte libre :
    Raimbault. HISTORIQUE Implantation originelle La villa Jacques Schlumberger est bâtie sur le versant construite pour le compte d’Alexandre Bourcart. En amont de la propriété, au-delà du parc, le versant est couvert de forêts. Le terrain sur lequel est bâtie la villa Jacques Schlumberger est desservi par des -ouest de la maison. Le domaine passe ensuite aux mains du fabricant Jacques Schlumberger (1864-1942 également les plans d'une nouvelle conciergerie. En 1912, Jacques Schlumberger recourt à l’architecte Albert la conduite de l’architecte guebwillérois Jean Finiels (1927-2002). Cette réaffectation, menée en l'enquête, la villa abrite toujours une école dite « École primaire Jean Schlumberger ». DESCRIPTION De , Jacques Schlumberger. Le laboratoire de chimie de ce dernier est conservé au sous-sol. Au rez-de-chaussée
    Illustration :
    , Jacques Schlumberger. IVR42_20196800847NUC2A Vue intérieure de l'ancien laboratoire de chimie de Jacques Schlumberger, au sous-sol de la villa
  • Cité ouvrière dite Cité Florival
    Cité ouvrière dite Cité Florival Guebwiller - - 178 à 247 rue de la République 1 à 53 rue d' Angreth 2 à 36 rue Jean-Jaurès - en ville - Cadastre : 2018 15 4, 5, 7, 32 à 34, 37 à 40, 62, 63, 67 à 75, 97 à 114 2018 28 1 à 7, 9 à 39, 118, 119, 148 à 150, 176 à 179, 189 à 192
    Historique :
    premières constructions, initiées par Jean-Jacques Bourcart et ses fils, sont édifiées sur une parcelle de distance, sur la porte ouest de la ville. Développement du site En 1853, Jean-Jacques Bourcart (1801-1855 ville, dans le prolongement des constructions réalisées par Jean-Jacques Bourcart et ses fils. Cette emprise que Charles Bourcart (1828-1909) établit, à partir de 1861, sa résidence connue sous le nom de groupées en deux bâtiments sont édifiées (A et B). MM. Bourcart sollicitent une subvention de l’État pour sont Ferdinand Frey, Jean Schlumberger-Dollfus, Albert de Bary, Nicolas Schlumberger-Hartmann et Charles Bourcart. L’objet de cette société, précisé dans ses statuts, est la « construction à Guebwiller dernière forme avec les logements ouvriers de la famille Bourcart la Cité Florival. En 1861, la Société des année, la famille Bourcart fait construire huit nouveaux logements accolés en rez-de-chaussée (G) et vraisemblablement la maison destinée aux contremaîtres (K). En outre, les Bourcart ont établi au sein de leur cité
    Description :
    famille Bourcart et celles que l’on doit à la Société des cités ouvrières de Guebwiller. Pour (IVR42_20186801026NUDA). La cité ouvrière Bourcart se compose de quatre immeubles comportant chacun huit logements la rue Jean-Jaurès, afin de pouvoir accéder au sous-sol, desservi par des escaliers extérieurs
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Bourcart Jean-Jacques [auteur commanditaire] Bourcart Henri [auteur commanditaire] Bourcart Charles
    Localisation :
    Guebwiller - - 178 à 247 rue de la République 1 à 53 rue d' Angreth 2 à 36 rue Jean-Jaurès - en
    Illustration :
    Vue de la cité ouvrière des Ets Jean-Jacques Bourcart & Fils, vers 1855. IVR42_20196800621NUC2A
  • Monument funéraire de Jean-Jacques Schneid
    Monument funéraire de Jean-Jacques Schneid Saverne - place du Général-de-Gaulle - en ville
    Inscriptions & marques :
    Jean Jacques Schneid
    Titre courant :
    Monument funéraire de Jean-Jacques Schneid
    Appellations :
    de Jean Jacques Schneid
    Illustration :
    Vue d'ensemble. Jean-Jacques Schneid est peintre verrier. IVR42_19706701247P
  • Tombeau No 22, de Jean Jacques Stamm
    Tombeau No 22, de Jean Jacques Stamm Sélestat - rue du Cimetière
    Historique :
    Tombeau de Jean Jacques A. Stamm architecte de la ville de Sélestat décédé en 1906 et de sa femme
    Auteur :
    [architecte, auteur du modèle] Stamm Jean-Jacques Alexandre
    Titre courant :
    Tombeau No 22, de Jean Jacques Stamm
    Appellations :
    de Jean Jacques Stamm
    Illustration :
    Tombeau de Jean Jacques Stamm, architecte de la ville de Sélestat, décédé en 1906, par Albert
  • Monument commémoratif de Jean-Jacques Henner
    Monument commémoratif de Jean-Jacques Henner Bernwiller - rue Jean-Jacques-Henner - en village
    Historique :
    Erigée à l'extrémité de la propriété de Jean-Jacques Henner en 1911 par l'architecte Umbdenstock et
    Localisation :
    Bernwiller - rue Jean-Jacques-Henner - en village
    Titre courant :
    Monument commémoratif de Jean-Jacques Henner
    Appellations :
    monument commémoratif de Jean-Jacques Henner (B, sur la carte du patrimoine)
    Illustration :
    Monument à Jean-Jacques Henner, érigé en 1911, détruit en 1917, reconstitué en 1923 Monument à Jean-Jacques Henner : buste représentant l'artiste. IVR42_19986800849ZE Monument à Jean-Jacques Henner : statue d'enfant devant le piédestal. IVR42_19986800850ZE
  • Dalle funéraire No2, de Jean Jacques Deck
    Dalle funéraire No2, de Jean Jacques Deck Fessenheim - rue du Cimetière - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription : Jean Jacques Deck était Prévot à Fessenheim ; emblématique : trompe de chasse dans un
    Titre courant :
    Dalle funéraire No2, de Jean Jacques Deck
    Appellations :
    de Jean Jacques Deck
  • tableau : portrait de Jean Jacques Henner
    tableau : portrait de Jean Jacques Henner Mulhouse - 4 place Guillaume Tell - en ville
    Historique :
    Portrait du peintre J.J. Henner, exécuté en 1899 par Jean Benner (1836-1906) ; tableau de l'école
    Représentations :
    portrait (Henner Jean Jacques : à mi-corps, de face, pinceau) §
    Auteur :
    [peintre] Benner Jean
    Titre courant :
    tableau : portrait de Jean Jacques Henner
    Illustration :
    Portrait de Jean-Jacques Henner. IVR42_19856802954XA
  • Dalle funéraire du chanoine Jean-Jacques Girard
    Dalle funéraire du chanoine Jean-Jacques Girard Wissembourg - 10 rue du Chapitre - en ville
    Historique :
    Le sous-diacre et chanoine Jean-Jacques Girard est décédé en janvier 1735 (le 17 d'après Kammerer
    Titre courant :
    Dalle funéraire du chanoine Jean-Jacques Girard
    Appellations :
    du chanoine Jean-Jacques Girard
  • Croix funéraire No3, de Jean Jacques Grus
    Croix funéraire No3, de Jean Jacques Grus Fessenheim - rue du Cimetière - en village
    Titre courant :
    Croix funéraire No3, de Jean Jacques Grus
    Appellations :
    de Jean Jacques Grus
  • Monument funéraire : de Jean Jacques Strohl
    Monument funéraire : de Jean Jacques Strohl Schweighouse-sur-Moder - rue d' Ohlungen - en village
    Inscriptions & marques :
    épitaphe de JEAN JACQUES STROHL
    Titre courant :
    Monument funéraire : de Jean Jacques Strohl
  • Monument funéraire : de Jean Jacques Wurmser
    Monument funéraire : de Jean Jacques Wurmser Illkirch-Graffenstaden - rue du Temple - en ville
    Inscriptions & marques :
    épitaphe de JEAN JACQUES WURMSER ET DE SON EPOUSE MARIE ; armes de Jean Jacques Wurmser : porte
    Titre courant :
    Monument funéraire : de Jean Jacques Wurmser
  • Tissage Jean-Jacques Ziegler, puis usine de passementerie Hildebrand & Stocker, puis filature Hildebrand & Stocker, puis F. Spinnler & Cie, puis usine de passementerie Baumann aîné & Cie, puis usine de produit textile non tissé Thermolite
    Tissage Jean-Jacques Ziegler, puis usine de passementerie Hildebrand & Stocker, puis filature Hildebrand & Stocker, puis F. Spinnler & Cie, puis usine de passementerie Baumann aîné & Cie, puis usine de produit textile non tissé Thermolite Soultz-Haut-Rhin - 4, 6 rue Jean-Jaurès 1 rue du Château-Fort - en ville - Cadastre : 2018 1 149, 268, 269
    Historique :
    En 1830, Jean-Jacques Ziegler (1770-1847), fonde un tissage au sein de l’enclos de la commanderie d’hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. En 1856, cet établissement échoit à Bernard Hildebrand qui s’associe à
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Ziegler Jean-Jacques
    Localisation :
    Soultz-Haut-Rhin - 4, 6 rue Jean-Jaurès 1 rue du Château-Fort - en ville - Cadastre : 2018 1 149
    Titre courant :
    Tissage Jean-Jacques Ziegler, puis usine de passementerie Hildebrand & Stocker, puis filature
    Appellations :
    Jean-Jacques Ziegler
    Texte libre :
    (IVR42_20196801005NUDA). HISTORIQUE Implantation originelle Le tissage Jean-Jacques Ziegler est édifié au sein de qui se déploient au pied des fortifications. Développement du site En 1830, Jean-Jacques Ziegler quelques années auparavant, la Maison Kageneck, l’ancienne résidence de Jean-Jacques Ziegler, est démolie l’enclos de la commanderie d’hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem (étudié, IA00111947), situé dans sur la Grande-Rue, actuelle rue Jean-Jaurès. Ils sont bordés, au nord et à l’ouest de vastes jardins d’hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem qui comporte un rez-de-chaussée et un étage occupés par les ateliers de tissage ainsi qu’un niveau de comble qui abrite le bobinage. Après son retrait des affaires en 1836, Jean -Jacques Ziegler poursuit l’exploitation de cet établissement et s’installe dans un bâtiment voisin appelé Vieux Château ou Maison Kageneck. Ce tissage échoit ensuite à son fils, Jacques Ulrich, qui a fondé une . La société Thermolite quitte le site en 1963 pour s’établir dans l’ancien tissage Bourcart situé
    Illustration :
    -Jean-de-Jérusalem ayant servi de hangar, puis d'écuries et enfin de logement d'ouvriers Saint-Jean-de-Jérusalem ayant servi de hangar, puis d'écuries et enfin de logement d'ouvriers
  • Tableau : portrait de Jean Jacques II baron Waldner de Freundstein
    Tableau : portrait de Jean Jacques II baron Waldner de Freundstein Soultz-Haut-Rhin - place Buchenek - en ville
    Historique :
    Portrait de Jean Jacques II comte Waldner de Freundstein, né en 1554 à Sierentz, décédé en 1619 à
    Représentations :
    portrait (Waldner de Freundstein Jean Jacques II)
    Titre courant :
    Tableau : portrait de Jean Jacques II baron Waldner de Freundstein
    Illustration :
    Portrait de Jean-Jacques Waldner de Freundstein. IVR42_19926801405V
  • Monument funéraire No 24 : de Jean Jacques Freppel
    Monument funéraire No 24 : de Jean Jacques Freppel Obernai - rempart Monseigneur-Freppel - en ville
    Titre courant :
    Monument funéraire No 24 : de Jean Jacques Freppel