Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 1044 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Filature de laine Ziegler, Frey et Cie, puis filature et tissage F. & Th. Frey, puis Filatures du Florival, actuellement usine de menuiserie Hauth, garages de réparation automobile, magasins de commerce et bureaux
    Filature de laine Ziegler, Frey et Cie, puis filature et tissage F. & Th. Frey, puis Filatures du Florival, actuellement usine de menuiserie Hauth, garages de réparation automobile, magasins de commerce et bureaux Guebwiller - 12, 12A route d' Issenheim 1 à 4 rue du Saering - en ville - Cadastre : 2018 12 104, 106 à 108, 110, 147, 148, 165, 166, 172, 173, 195, 253, 261, 285 à 287, 346 à 348, 372 à 374, 376 à 381, 414, 415, 426, 476 à 479, 539
    Historique :
    En 1857, les établissements Ziegler, Frey et Cie construisent sur le site une filature de laine. En sociale F. & Th. Frey. Dès 1861, deux nouveaux ateliers en rez-de-chaussée sont bâtis. Au cours des années établissements F. & Th. Frey fusionnent avec l’ « Union Textile » au sein d’une nouvelle entité qui prend le nom
    Référence documentaire :
    SCHWEITZER, Julien. Etablissements F. et Th. Frey. In Deux siècles d'Industrie Textile dans le
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Frey Théodore [auteur commanditaire] Frey Ferdinand
    Titre courant :
    Filature de laine Ziegler, Frey et Cie, puis filature et tissage F. & Th. Frey, puis Filatures du
    Appellations :
    Ziegler, Frey et Cie F. & Th. Frey
    Texte libre :
    acquis par les industriels Ferdinand et Théodore Frey qui y édifient trois villas agrémentées d’un parc , Ferdinand et Théodore Frey font construire, dès 1861, un atelier de filature en rez-de-chaussée couvert Raimbault. Historique Implantation originelle L’usine de tissage et de filature Frey est future usine Frey. Il y fonde un atelier de construction mécanique alimenté par un canal usinier percé filature et de tissage Frey, de l’autre côté du chemin qui mène de Guebwiller à Issenheim et qui font (étudiée, IA68009528). Développement du site En 1857, les établissements Ziegler, Frey et Cie fondent, en est accordée par arrêté préfectoral du 9 mars 1858. En 1859, les Ets Ziegler, Frey et Cie équipent . En 1860, la filature Ziegler, Frey et Cie est liquidée et transformée en filature et tissage de coton et de laine sous la raison sociale F. & Th. Frey. Pour accueillir leurs nouvelles activités en rez-de-chaussée, construits en 1857 par les Ets Ziegler, Frey et Cie, est rehaussée d’un étage et
    Illustration :
    Plan de situation de la filature des Ets Ziegler, Frey et Cie, en 1857. IVR42_20196800590NUC2A Plan de situation de la filature des Ets Ziegler, Frey et Cie, en 1857. IVR42_20196800589NUC2A Plan de situation de la filature des Ets Ziegler, Frey et Cie, en 1857. IVR42_20196800591NUC2A par les Ets Ziegler, Frey et Cie en 1857. A droite, l’atelier de filature (H) édifié en 1874 -de-chaussée correspond aux premiers ateliers édifiés sur place par les Ets Ziegler, Frey et Cie en -de-chaussée correspond aux premiers ateliers édifiés sur place par les Ets Ziegler, Frey et Cie en
  • Maison d'industriel dite Villa Les Pervenches
    Maison d'industriel dite Villa Les Pervenches Guebwiller - 3 route d' Issenheim - en ville - Cadastre : 2018 23 223 à 229, 251, 258
    Historique :
    La villa Les Pervenches est édifiée en 1861 par Théodore Frey qui exploite, avec son frère propriété de la famille Frey jusqu’en 1990, date de son rachat par la ville de Guebwiller. La villa est
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Frey Théodore
    Texte libre :
    industriels Ferdinand et Théodore Frey qui y édifient deux villas agrémentées d’un parc. Une troisième villa toujours. Développement du site La villa Les Pervenches est édifiée en 1861 par Théodore Frey qui exploite , Frey et Cie établissent, en aval de cet atelier, une filature de laine (étudiée, IA68009509) qui est . Frey. A cette occasion, de nouveaux ateliers sont édifiés. De l’autre côté de la route qui mène de villa reste la propriété de la famille Frey jusqu’en 1990, date de son rachat par la ville de Guebwiller . Mademoiselle Valentine Frey, sa dernière propriétaire, y termine néanmoins ses jours en 1995. Par la suite, la
  • Chevalement du puits Théodore
    Chevalement du puits Théodore Wittenheim - sans toponyme - rue du Général-de-Gaulle - en écart - Cadastre : 2003 32 76
    Historique :
    Le chevalement métallique du puits Théodore a été construit en 1958 par B.B.T. (Barbier-Benard
    Description :
    Le chevalement en fer du puits Théodore est du type allemand (faux-carré porteur) et du modèle
    Titre courant :
    Chevalement du puits Théodore
    Appellations :
    puits Théodore
  • Eglise paroissiale Saint-Théodore
    Eglise paroissiale Saint-Théodore Michelbach-le-Bas - en village - Cadastre : 1806 D 60
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Saint-Théodore
    Vocables :
    Saint-Théodore
  • Monument funéraire No 253 : de Sébastien Frey
    Monument funéraire No 253 : de Sébastien Frey Obernai - rempart Monseigneur-Freppel - en ville
    Historique :
    Le monument a été érigé à la mémoire de Sébastien Frey mort en 1615 ; d'après l'inscription latine
    Titre courant :
    Monument funéraire No 253 : de Sébastien Frey
  • Remise de matériel d'incendie du puits Théodore
    Remise de matériel d'incendie du puits Théodore Wittenheim - sans toponyme - rue du Général-de-Gaulle - en écart - Cadastre : 2003 32 153
    Historique :
    puits Théodore, le bâtiment est actuellement propriété de la commune de Wittenheim. Il est occupé comme
    Observation :
    La caserne d'incendie du puits Théodore est très semblable au bâtiment existant au puits Joseph Théodore est située depuis 1995 dans le périmètre de protection défini par l'inscription du chevalement.
    Description :
    L'ancienne caserne d'incendie du puits Théodore, de plan carré, est un petit bâtiment en brique d'incendie du puits Théodore est très semblable au bâtiment existant au puits Joseph-Else (1928). Plus jeune de 2 années, elle apparaît en bien meilleur état de conservation. La caserne Théodore est située
    Titre courant :
    Remise de matériel d'incendie du puits Théodore
    Appellations :
    puits Théodore
  • tombeau No2, de Henri Théodore Wenger
    tombeau No2, de Henri Théodore Wenger Drusenheim - rue du Cimetière
    Titre courant :
    tombeau No2, de Henri Théodore Wenger
    Appellations :
    de Henri Théodore Wenger
  • Bas-relief : portrait de Théodore Deck
    Bas-relief : portrait de Théodore Deck Guebwiller - rue des Dominicains - en ville
    Historique :
    Portrait du céramiste Théodore Deck, 2e moitié 19e siècle, reproduisant en faïence la médaille en
    Titre courant :
    Bas-relief : portrait de Théodore Deck
  • Tableau : portrait de Théodore, comte Waldner de Freundstein
    Tableau : portrait de Théodore, comte Waldner de Freundstein Soultz-Haut-Rhin - place Buchenek - en ville
    Historique :
    Portrait de Théodore, comte Waldner de Freundstein, né en 1786, colonel sous le Premier Empire
    Représentations :
    portrait (Waldner de Freundstein Théodore)
    Titre courant :
    Tableau : portrait de Théodore, comte Waldner de Freundstein
    Illustration :
    Portrait de Théodore Waldner de Freundstein. IVR42_19926801401V
  • Maison d'industriel dite Villa Folie Frey, actuellement école dite École Daniel
    Maison d'industriel dite Villa Folie Frey, actuellement école dite École Daniel Guebwiller - 15 à 17 avenue du Maréchal-Foch - en ville - Cadastre : 2018 11 99, 100, 256 à 260, 262, 263, 336, 337
    Historique :
    La villa, connue sous le nom de Folie Frey, est construite entre 1866 et 1878 par l'industriel Henri Frey (1813-1884). Après son décès, en 1885, la propriété est divisée en trois lots. Dans le cadre ateliers sont établis dans le parc. Adolphe Sautier décède le 18 avril 1944. La villa Folie Frey est
    Description :
    D’inspiration néo-Renaissance et de plan irrégulier, la villa Folie Frey comporte un rez-de ionique. Au sommet de ce dispositif décoratif, un cartouche porte l’initiale F pour Frey que l’on retrouve
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Frey Henri
    Titre courant :
    Maison d'industriel dite Villa Folie Frey, actuellement école dite École Daniel
    Appellations :
    Villa Frey
    Texte libre :
    sous différentes raisons sociales : Witz, Greuter et Cie en 1828, Frey-Witz en 1835 et Frey-Witz & Cie qu’Henri Frey (1813-1884) décide la construction, au nord du château du Hungerstein et en cœur de parcelle , de sa demeure connue sous le nom de Folie Frey. Un parc à l’anglaise, avec pièce d’eau et du canal usinier qui est maintenu. En 1885, après le décès d’Henri Frey, la grande parcelle de l’ancienne chapelle Saint-Nicolas jusqu’à sa démolition en 1865, échoit à Robert Frey. Ce dernier y fait Frey. En 1930, la société A. Sautier et Cie représentée par Adolphe Sautier (1870-1944), architecte et Frey est rachetée après guerre par Adolphe Claudel qui dirige une scierie à Guebwiller. Il cède décoratif, un cartouche porte l’initiale F pour Frey que l’on retrouve dans un second cartouche au-dessus du
    Illustration :
    Plan de la propriété divisée en trois lots après le décès de Henri Frey-Witz Plan de situation de la villa Folie Frey et de son parc, en 1886. IVR42_20196800816NUC2A Vue de la villa Folie Frey et de son parc en 1881, depuis le nord-est. IVR42_20196800813NUC2A Vue de la villa Folie Frey et de son parc en 1905, depuis le nord-est. IVR42_20196800812NUC2A Élévation antérieure de la villa Folie Frey, en 1960. IVR42_20196800817NUC2A Vue de détail du miroir orné d'un cartouche avec la lettre F pour Frey, au-dessus de la cheminée du
  • Monument funéraire No 249 : de deux défunts de la famille Frey
    Monument funéraire No 249 : de deux défunts de la famille Frey Obernai - rempart Monseigneur-Freppel - en ville
    Titre courant :
    Monument funéraire No 249 : de deux défunts de la famille Frey
  • Mine de potasse du puits Théodore, actuellement usine d'emballage et de conditionnement
    Mine de potasse du puits Théodore, actuellement usine d'emballage et de conditionnement Wittenheim - sans toponyme - rue du Général-de-Gaulle - en écart - Cadastre : 2003 32 51 à 53, 66, 75 à 77, 138, 139, 141, 145 à 157, 160 à 167, 435, 480 à 482
    Historique :
    Les deux puits Théodore et Eugène qui formaient ce carreau ont été foncés en 1911-1912 et mis en
    Observation :
    (notamment, le chevalement Théodore et sa recette). Retour terrain en 2003, date bordereau secondaire 2004
    Description :
    grandes périodes de développement du carreau Théodore. Les constructions antérieures à la Seconde Guerre lanterneau aveugle sur 2 étages carrés. Même caractères morphologiques pour l'atelier du puits Théodore, mais terrasses se trouvent à l'endroit de l'atelier de broyage Théodore et du corps de garde.
    Titre courant :
    Mine de potasse du puits Théodore, actuellement usine d'emballage et de conditionnement
    Appellations :
    puits Théodore
    Illustration :
    Vue aérienne des mines Théodore et Prince-Eugene. IVR42_19846802524Z Poste incendie (7) & recette puits Théodore (26) IVR42_19896802675Z Local Syndicats (4), recette puits Théodore (26), bureaux «Seremine» (3). IVR42_19896802697Z Recette puits Théodore (26) : vue côté est. IVR42_19896802772Z Recette puits Théodore (26) : vue côté est. IVR42_19896802773Z Machine d'extraction Théodore (30) : façades est et nord. IVR42_19896802781Z Machine d'extraction Théodore (30) : façades nord et ouest. IVR42_19896802782Z Machine d'extraction Théodore (30) : façades nord et ouest. IVR42_19896802783Z Recette puits Théodore (26) : élévations nord et ouest. IVR42_19896802814Z Recette puits Théodore (26) : élévations nord et ouest. IVR42_19896802815Z
  • Machine d'extraction du puits Théodore : poulie Koepe, ses deux moteurs électriques continus et son convertisseur électrique
    Machine d'extraction du puits Théodore : poulie Koepe, ses deux moteurs électriques continus et son convertisseur électrique Wittenheim - sans toponyme - rue du Général-de-Gaulle - en écart
    Historique :
    La machine d'extraction du Puits Théodore date de 1957. Elle a été fournie et montée par la société
    Observation :
    l'inscription du chevalement Théodore.
    Titre courant :
    Machine d'extraction du puits Théodore : poulie Koepe, ses deux moteurs électriques continus et son
    Appellations :
    du puits Théodore
    Illustration :
    Bigues du chevalement du puits Théodore: détail de structure. IVR42_20046800136ZE Chevalement du puits Théodore: vue sur le faux-carré. IVR42_20046800137ZE Grande porte de la recette du puits Théodore. IVR42_20046800138ZE Détail de la recette du puits Théodore. IVR42_20046800139ZE Détail du faux-carré du chevalement du puits Théodore. IVR42_20046800141ZE Gros plan sur les bigues du chevalement du puits Théodore. IVR42_20046800142ZE Gros plan sur les bigues du chevalement du puits Théodore. IVR42_20046800143ZE Gros plan sur les bigues du chevalement du puits Théodore. IVR42_20046800144ZE Gros plan sur les bigues du chevalement du puits Théodore. IVR42_20046800145ZE Gros plan sur les bigues corrodées du chevalement du puits Théodore. IVR42_20046800146ZE
  • Dalle funéraire de Philippe Théodore Anthon et de son fils, François Louis Antoine No4
    Dalle funéraire de Philippe Théodore Anthon et de son fils, François Louis Antoine No4 Wissembourg - Altenstadt - rue Principale - en village
    Historique :
    Dalle funéraire de Philippe Théodore Anthon, décédé le 12 juin 1766 et de son fils, François Louis inscriptions de Wissembourg d'Auguste Schaaf, Philippe Théodore Anthon était aubergiste au Lion, à Wissembourg.
    Titre courant :
    Dalle funéraire de Philippe Théodore Anthon et de son fils, François Louis Antoine No4
    Appellations :
    de Philippe Théodore Anthon et de son fils, François Louis Antoine
  • Filature de laine peignée et usine de construction mécanique F.-J. Grün, puis Construction de machines ci-devant F.-J. Grün, puis école professionnelle, puis lycée Théodore Deck
    Filature de laine peignée et usine de construction mécanique F.-J. Grün, puis Construction de machines ci-devant F.-J. Grün, puis école professionnelle, puis lycée Théodore Deck Guebwiller - 5 rue des Chanoines - en ville - Cadastre : 2018 11 90
    Titre courant :
    machines ci-devant F.-J. Grün, puis école professionnelle, puis lycée Théodore Deck
    Appellations :
    lycée Théodore Deck
  • Usine de passementerie De Bary-Mérian, puis De Bary-Mérian & Fils, puis Union Rubanière, puis usine textile Hertzog, puis usine de construction électrique Etelec et usine de bonneterie Bonneterie de Guebwiller, puis cartonnerie Cartorhin et foyer pour travailleurs immigrés, puis lycée Théodore Deck
    Usine de passementerie De Bary-Mérian, puis De Bary-Mérian & Fils, puis Union Rubanière, puis usine textile Hertzog, puis usine de construction électrique Etelec et usine de bonneterie Bonneterie de Guebwiller, puis cartonnerie Cartorhin et foyer pour travailleurs immigrés, puis lycée Théodore Deck Guebwiller - 5 rue des Chanoines - en ville - Cadastre : 2018 11 93, 305, 318, 319
    Titre courant :
    Guebwiller, puis cartonnerie Cartorhin et foyer pour travailleurs immigrés, puis lycée Théodore Deck
    Appellations :
    lycée Théodore Deck
    Texte libre :
    , une nouvelle teinturerie est établie au sud du site, en bordure de la rue Théodore-Deck. Les travaux Théodore-Deck selon les plans des Ets Preiswerk & Cie de Bâle en Suisse. Après la Première Guerre mondiale
  • Maison d'industriel dite Villa Folie Frey, actuellement école dite École Daniel
    Maison d'industriel dite Villa Folie Frey, actuellement école dite École Daniel Guebwiller - 15 à 17 avenue du Maréchal-Foch - en ville - Cadastre : 2018 11 99, 100, 256 à 260, 262, 263, 336, 337
    Référence documentaire :
    Guebwiller [Vue de la Villa Folie Frey et de son parc, depuis le nord-est] / Jules Dreyfus. 1881 . (Musée Théodore Deck et des Pays du Florival).
    Dossier :
    Vue de la villa Folie Frey et de son parc en 1881, depuis le nord-est. Maison d'industriel dite Villa Folie Frey, actuellement école dite École Daniel
  • Maison d’industriel dite Villa Jacques Schlumberger, actuellement école primaire dite École Jean Schlumberger
    Maison d’industriel dite Villa Jacques Schlumberger, actuellement école primaire dite École Jean Schlumberger Guebwiller - 2 rue des Francs - en ville - Cadastre : 2018 07 18, 19
    Historique :
    En 1892, les architectes mulhousiens Louis-Théodore Seltzer (1860-1913) et Charles Schulé (1865 -1935) dressent les plans d'une villa pour l’industriel Ernest Frey. Le domaine passe ensuite aux mains qui se situent de l’autre côté de la rue des Francs selon les plans des architectes Louis-Théodore
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Frey Ernest
    Texte libre :
    site En 1892, les architectes mulhousiens Louis-Théodore Seltzer (1860-1913) et Charles Schulé (1865 -1935) dressent les plans d'une villa pour l’industriel Ernest Frey. Implantée en cœur de parcelle, la ). En 1898, il fait appel aux architectes Louis-Théodore Seltzer et Charles Schulé pour concevoir les
    Illustration :
    Plan de situation de la villa et de son parc appartenant à Ernest Frey, en 1891
  • Maison d’industriel dite Villa Jacques Schlumberger, actuellement école primaire dite École Jean Schlumberger
    Maison d’industriel dite Villa Jacques Schlumberger, actuellement école primaire dite École Jean Schlumberger Guebwiller - 2 rue des Francs - en ville - Cadastre : 2018 07 18, 19
    Référence documentaire :
    Propriété de Mr. Ernest Frey à Guebwiller. Plan de situation / Louis-Théodore Seltzer. Octobre 1891
    Dossier :
    Plan de situation de la villa et de son parc appartenant à Ernest Frey, en 1891. Maison
  • Filature de laine Ziegler, Frey et Cie, puis filature et tissage F. & Th. Frey, puis Filatures du Florival, actuellement usine de menuiserie Hauth, garages de réparation automobile, magasins de commerce et bureaux
    Filature de laine Ziegler, Frey et Cie, puis filature et tissage F. & Th. Frey, puis Filatures du Florival, actuellement usine de menuiserie Hauth, garages de réparation automobile, magasins de commerce et bureaux Guebwiller - 12, 12A route d' Issenheim 1 à 4 rue du Saering - en ville - Cadastre : 2018 12 104, 106 à 108, 110, 147, 148, 165, 166, 172, 173, 195, 253, 261, 285 à 287, 346 à 348, 372 à 374, 376 à 381, 414, 415, 426, 476 à 479, 539
    Référence documentaire :
    Théodore Deck & des Pays du Florival).
    Dossier :
    Vue cavalière de l’usine en 1878, depuis le sud-est. Filature de laine Ziegler, Frey et Cie, puis filature et tissage F. & Th. Frey, puis Filatures du Florival, actuellement usine de menuiserie Hauth
1 2 3 4 53 Suivant