Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 24 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Banque dit Société Générale Alsacienne de Banque
    Banque dit Société Générale Alsacienne de Banque Mulhouse - 74 rue du Sauvage - en ville - Cadastre : 1905 98 23 A
    Historique :
    Banque construite pour la société générale alsacienne de banque par Charles Edouard Mewes
    Auteur :
    [architecte] Mewes Charles Edouard
  • Cité ouvrière dite Cité Bourcart
    Cité ouvrière dite Cité Bourcart Guebwiller - - 1 à 9 Cité-Bourcart - en ville - Cadastre : 2018 15 50, 51, 61, 91, 93 à 95
    Historique :
    dans ses établissements de Guebwiller. Elle s’adresse aux architectes strasbourgeois Charles-Edouard rue de la République, s’étend le domaine du Bois Fleuri (étudié, IA68009523) où Charles Bourcart a Mewes (1889-1968) et Émile Widmann qui livrent les plans de neuf immeubles, de conception strictement
    Auteur :
    [] Mewes Charles Édouard
  • Usine de construction mécanique Edouard Latscha, puis usine de chaudronnerie Robert Theiler, puis laiterie industrielle de la Coopérative Agricole de producteurs de lait de Soultz, puis Société Coopérative Laitière de Soultz, puis magasins de commerce
    Usine de construction mécanique Edouard Latscha, puis usine de chaudronnerie Robert Theiler, puis laiterie industrielle de la Coopérative Agricole de producteurs de lait de Soultz, puis Société Coopérative Laitière de Soultz, puis magasins de commerce Soultz-Haut-Rhin - 15, 17 rue de la Marne - en ville - Cadastre : 2019 01 181, 182
    Historique :
    En 1924, Édouard Latscha III (1877-1927) fait construire sur le site un atelier de construction , l’architecte mulhousien Charles Jaeglé livre les plans d’un bâtiment devant accueillir une fabrique d’aliments
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Latscha Édouard III [architecte] Jaeglé Charles
    Titre courant :
    Usine de construction mécanique Edouard Latscha, puis usine de chaudronnerie Robert Theiler, puis
    Appellations :
    Edouard Latscha
    Texte libre :
    mécanique d’Édouard Latscha est édifié sur des prés situés dans les anciens fossés, au pied des remparts , l’actuelle rue de la Marne. En 1920, Édouard Latscha III (1877-1927) envisage d’y faire construire une villa en livre les plans mais le projet n’est pas réalisé. Développement du site Édouard Latscha III des Fils d’Édouard Latscha (étudiée, IA68009563). Le 1er avril 1922, cet établissement est cédé à la Nouvelle Société de Construction ci-devant N. Schlumberger & Cie de Guebwiller. Édouard Latscha décide en 1876). Edouard Latscha III décède en 1927. En 1932, Robert Theiler réinvestit les locaux en y , l’architecte mulhousien Charles Jaeglé livre les plans d’un bâtiment devant accueillir une fabrique d’aliments
  • Moulin à farine, puis usine de petite métallurgie Redler & Latscha, puis Latscha & Cie, puis Charles Latscha, puis Latscha & Cie, puis Société Alsacienne de Constructions Mécaniques, puis ATOMEC, dite « usine du haut »
    Moulin à farine, puis usine de petite métallurgie Redler & Latscha, puis Latscha & Cie, puis Charles Latscha, puis Latscha & Cie, puis Société Alsacienne de Constructions Mécaniques, puis ATOMEC, dite « usine du haut » Jungholtz - 28 à 30 rue de Rimbach - en village - Cadastre : 2019 01 122, 126 à 134, 151 à 153
    Historique :
    délimitant une cour d’usine. Après le décès de Charles Latscha en 1883, de nouveaux ateliers de fabrication
    Titre courant :
    Charles Latscha, puis Latscha & Cie, puis Société Alsacienne de Constructions Mécaniques, puis ATOMEC
    Appellations :
    Charles Latscha
    Texte libre :
    Latscha et de son fils Charles (1812-1883) sous le nom de Latscha & Cie. A cette date, le nombre Latscha en 1857, la raison sociale de l’établissement devient Charles Latscha. En 1860, une nouvelle unité du cours du Rimbach. En 1880, la firme Charles Latscha se lance dans la production de la broche Rabbeth, ce qui développe considérablement ses affaires. Après le décès de Charles Latscha en 1883, ce sont deux de ses fils, Henri (1844-1897) et Edouard II (1848-1905) qui dirigent l’entreprise. De devient une société en commandite par actions sous la raison sociale Latscha & Cie, avec Édouard II neveux d’Édouard II, qui en prennent la tête. Ce dernier quitte l’entreprise et signe une clause de non
  • Maison de maître, dite villa Ehrhardt
    Maison de maître, dite villa Ehrhardt Schiltigheim - quartier du centre ville - 93, 95 route de Bischwiller - en ville - Cadastre : 1808 Cbis 1912 04 33 1990 04 33
    Historique :
    la brasserie d'Adelshoffen, d'après les plans de l'architecte strasbourgeois Charles Frédéric Mewes
    Auteur :
    [architecte] Mewes Charles Frédéric
  • tableau : peintre dans son atelier
    tableau : peintre dans son atelier Mulhouse - 4 place Guillaume Tell - en ville
    Historique :
    Tableau, exécuté dans la 2e moitié du 19e siècle par A. Charles Edouard Steinheil (1850-1908), et
    Auteur :
    [peintre] Steinheil Adolphe Charles Edouard
  • Cité d'ingénieurs Le Bel
    Cité d'ingénieurs Le Bel Lampertsloch - Pechelbronn - 8, 9-10, 11-12, 13-14, 15-16, 17-18 rue de Lobsann - en écart - Cadastre : 2018 16 1, 88 à 90, 100 à 103, 105 à 107
    Historique :
    Constructions de l'entreprise dirigé par l'architecte Édouard Kettner (1877-1956). L'ensemble compte alors une
    Référence documentaire :
    WALTER, Dany, WEICK, Charles. Petite histoire de la Cité Le Bel à Pechelbronn. L'Outre-Forêt. Revue WEICK, Charles. Quelques aspects sociaux de Pechelbronn. L'Outre-Forêt. Revue du Cercle d'Histoire
    Auteur :
    [architecte] Kettner Édouard
  • Maison d'éclusier : écluse Kembs-Niffer
    Maison d'éclusier : écluse Kembs-Niffer Kembs - sans toponyme - isolé - Cadastre : non cadastré
    Auteur :
    [architecte] Jeanneret Charles Edouard, dit : Le Corbusier
  • Cité ouvrière dite Cité Boussingault
    Cité ouvrière dite Cité Boussingault Merkwiller-Pechelbronn - 11, 13, 15 et 17 route de Woerth 4 à 20, 22, 24, 26 rue Pélissier 1, 3, 5, 7, 9, 11, 13 rue Daniel-Mieg 1 à 9, 11, 13, 15, 17, 19 rue Boussingault 6 rue Chambrier - en village - Cadastre : 2018 6 244 à 275, 279 à 290, 293, 294, 295, 302, 303, 370, 444, 445, 457 à 461
    Historique :
    sont dressés par le service Constructions de l'entreprise dirigé par l'architecte Édouard Kettner (1877
    Référence documentaire :
    WEICK, Charles. Quelques aspects sociaux de Pechelbronn. L'Outre-Forêt. Revue du Cercle d'Histoire
    Auteur :
    [architecte] Kettner Édouard
  • Jardin de la maison dite villa Schwartz-Schlumberger
    Jardin de la maison dite villa Schwartz-Schlumberger Mulhouse - Rebberg - , 11 avenue d' Altkirch - en ville - Cadastre : 1905 DX 38, 39 2006 NK 85, 87-91, 108-112
    Historique :
    dans le dernier quart du XIXe siècle. En 1886, Edouard Schwartz-Schlumberger et son entrepreneur
    Auteur :
    [architecte] Schulé Charles [commanditaire] Schwartz-Schlumberger Edouard
  • Maison dite Villa Juliette
    Maison dite Villa Juliette Steinbourg - 12 rue de la Gare - en village - Cadastre : 2018 20 01 115
    Historique :
    En 1931, Edouard Voelckel se porte acquéreur du laminoir à froid aménagé en 1858 par Gustave échoit ensuite à son fils, Charles Voelckel, qui dirige la clouterie à partir de 1963. A ce jour, elle
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Voelckel Edouard
  • Moulin à farine de Steinbourg, puis laminoir, puis usine de transformation des métaux dite clouterie Voelckel, puis Société Nouvelle des Etablissements Voelckel & Cie
    Moulin à farine de Steinbourg, puis laminoir, puis usine de transformation des métaux dite clouterie Voelckel, puis Société Nouvelle des Etablissements Voelckel & Cie Steinbourg - - 12 rue de la Gare - en village - Cadastre : 2018 20 01 115, 225
    Historique :
    . En 1931, il est acquis par Edouard Voelckel qui le convertit en clouterie. Pour ce faire, il procède . Une forge (I) est installée en lieu et place de l’ancien laminoir. En 1933, Edouard Voelckel fait reprise par Charles Voelckel, le fils du fondateur, et l’année suivante, elle se dote d’un nouveau moteur
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Voelckel Edouard
  • Maison de négociant, villa Vaucher Lacroix
    Maison de négociant, villa Vaucher Lacroix Mulhouse - Porte-du-Miroir 10 A - en ville - Cadastre : 1905 B O 62, 8
    Historique :
    Villa construite en 1866 pour Edouard Vaucher, par les architectes associés Pierre Charles
    Auteur :
    [architecte] Dusillion Pierre Charles
  • Maison d’industriel dite Villa Les Glycines
    Maison d’industriel dite Villa Les Glycines Guebwiller - - 12 rue de Soultz - en ville - Cadastre : 2019 11 56, 57, 61 à 64, 118, 122, 309
    Historique :
    La villa Les Glycines est édifiée en 1886 par Édouard de Bary, industriel de la soie à Guebwiller Seltzer (1860-1913) et Charles Schulé (1865-1935). La villa reste la propriété de la famille de Bary
    Auteur :
    [auteur commanditaire] de Bary Édouard [architecte] Schulé Charles
    Texte libre :
    , Édouard de Bary fait édifier la villa Les Glycines sur un terrain jouxtant l’allée de marronniers qui livrés par les architectes mulhousiens Louis-Théodore Seltzer (1860-1913) et Charles Schulé (1865-1935
  • Tissage J. Gentzbourger, puis J. Preiss et Société Jouma
    Tissage J. Gentzbourger, puis J. Preiss et Société Jouma Schiltigheim - quartier du centre ville - 28, 30 rue De-Lattre-de-Tassigny - en ville - Cadastre : 1808 Cbis 1912 35 1990 35
    Historique :
    tissage fut édifié en 1928, par les entrepreneurs Th. et Edouard Wagner. La chaufferie fut agrandie en 1930 par les mêmes entrepreneurs et une cheminée construite par le Charles Streith. Un magasin fut édifié en 1931 par les entrepreneurs Th. et Edouard Wagner. Le tissage fut vendu en 1938. Le site fut
    Auteur :
    [entrepreneur] Wagner Th. et Edouard [maître de l'oeuvre] Streith Charles
  • Maison d’industriel dite Villa Latscha
    Maison d’industriel dite Villa Latscha Jungholtz - 22, 24, 24A rue de Rimbach - en village - Cadastre : 2019 01 2
    Référence documentaire :
    Charles Latscha, Jungholtz. Plan des Terrassements des nouvelles maisons d'habitation pr M. Mrs Henri et Édouard Latscha à Jungholtz (Alasce). Fançois-Xavier Kreyer. 31 Mai 1896. 1 dess. ; 79 x 52,5
  • Entrepôts commerciaux du Bassin de la Citadelle
    Entrepôts commerciaux du Bassin de la Citadelle Strasbourg - 11, 13 rue de Nantes - en ville - Cadastre : 2018 DM 169
    Historique :
    livrés par les architectes strasbourgeois Charles Edouard Mewes et Émile Widmann. Cette construction ne
  • Groupe scolaire Exen
    Groupe scolaire Exen Schiltigheim - ancien village - 7, 9 rue des Pompiers 112a route de Bischwiller - en ville - Cadastre : 1990:14:00
    Historique :
    coeur de parcelle, puis un bâtiment d'école de filles élevé en 1846 par Charles Morin face au précédent
    Auteur :
    [architecte] Kah Edouard [architecte d'arrondissement] Morin Charles Alexandre François
  • Monument funéraire de la famille Lange
    Monument funéraire de la famille Lange Schiltigheim - quartier du centre ville - rue de Wissembourg
    Historique :
    Le monument funéraire du pasteur Charles Christian Edouard Lange (1809-1868), de son épouse Pauline
  • Forge dite Obere Hammerschmied, puis moulin à foulon, puis usine de construction mécanique de Jongh, puis retordage et filature de fil à coudre M. de Jongh & Fils, puis usine de fils à coudre N. Schlumberger puis Le Fil à coudre Schlumberger, actuellement usine de matériel d’équipement industriel FIVES CELES
    Forge dite Obere Hammerschmied, puis moulin à foulon, puis usine de construction mécanique de Jongh, puis retordage et filature de fil à coudre M. de Jongh & Fils, puis usine de fils à coudre N. Schlumberger puis Le Fil à coudre Schlumberger, actuellement usine de matériel d’équipement industriel FIVES CELES Lautenbach - 89, 89A, 89B, 89C rue Principale - en village - Cadastre : 2018 02 34, 35, 45, 52, 55, 114 à 118, 121, 123 à 128, 133 à 137
    Historique :
    1853, Maurice de Jongh décède et ses fils, Charles et Édouard, lui succèdent. En 1854, ces derniers centrale d’énergie et d'une maison de directeur. En 1874, à la mort d’Édouard de Jongh, les Ets Nicolas
    Texte libre :
    , Charles et Édouard, lui succèdent. En 1854, ces derniers créent un peignage et une filature de déchets de l’emprise usinière, une maison de directeur (D). En 1860, Charles de Jongh meurt laissant son frère Édouard ouvriers. En 1874, à la mort d’Édouard de Jongh, les Ets Nicolas Schlumberger & Cie deviennent